Nantes immobilier : comment se loger à Nantes ?

Par Émeline le 27 janvier 2020 355 vue(s)
Nantes vue du chateaux

Nantes, une ville qui a subit une forte progression des prix du marché immobilier cette dernière année. Si la hausse est constante et régulière depuis plusieurs années, certains quartiers deviennent inaccessible. Un petit point s’impose.

Nantes, les prix atteignent un record

Une plus value de de 140 000 euros constatée sur certains appartements de quoi donner le tournis aux acquéreurs. Les notaires en restent encore bouche bée. Les prix dans la ville de Nantes flambent littéralement. En effet, les professionnels constatent la pression tous les jours de la demande par rapport à une offre trop faible. Avec un prix médian à plus de 3 000 euros/m² pour un appartement dans l’ancien, Nantes devient la 5ème ville la plus chère (hors capitale) derrière Bordeaux, Lyon, Nice et Lille d’après les professionnels du secteur immobilier.

Près de 36 % de hausse en 10 ans sur les prix de la ville de Loire Atlantique. Les classes moyennes ne peuvent plus investir à Nantes. Aujourd’hui la population des acquéreurs est essentiellement composée par les cadres. Plus de 70 % des maisons sont acquises par des cadres qui désirent devenir propriétaires de leur résidence principale (prix médian 345 000 euros).

Tous les quartiers de Nantes sont touchés

Tous les quartiers de Nantes sont affectés par cette flambée des prix immobilier. L’hyper centre devient inaccessible. Les acheteurs essayent pour ce faire de se retrancher dans les quartiers moins populaires. Néanmoins, les prix restent encore élevés puisque l’on constate une progression de 14 % en un an. Les propositions d’achat sont nombreuses et rapide. Les ventes suivent le même fonctionnement. Les professionnels ne cherchent plus les acheteurs. Les propositions affluent dès la mise en vente d’un produit. Les ménages plus modestes doivent vraiment s’éloigner du centre ville pour pouvoir acquérir un logement. Souvent sur la première couronne dans un premier temps, puis ils dérivent rapidement sur la deuxième couronne où les prix sont plus abordables et les maisons plus nombreuses. Mais est ce que la pression ne va pas s’étendre à ses zones également ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *