L’immobilier de luxe : la pandémie fait mal au marché du luxe

Par Émeline le 25 mai 2020 431 vue(s)
L'immobilier de luxe et le confinement

L’immobilier de luxe souffre de la pandémie. Depuis mars les transactions sont à l’arrêt. Les professionnels du secteur doivent retrouver des biens immobiliers conforme aux attentes des acheteurs du secteur.

Le marché du neuf arrêté par la pandémie.

Restrictions de circulation, fermeture des frontières, depuis mi-mars, le marché du luxe s’est arrêté. Alors que d’après les professionnels du marché immobilier de luxe, les affaires allaient bon train. Le président d’une grande enseigne précisait que le marché du luxe s’attendait à une année record. Avec l’un des meilleurs trimestres enregistrés depuis 30 ans chez Sotheby’s. Les professionnels une mauvaise gestion de crise qui pourrait entrainer une baisse des marchés financiers et donc par répercussion impacter le marché immobilier du luxe.

Néanmoins, si la région Parisienne connaissait un afflux intéressant d’acheteurs dans l’immobilier de luxe, les critères d’acquisition ont fortement changer avec la crise.

Les nouveaux besoins du marché de l’immobilier de luxe

La pandémie a fait changer les besoins des investisseurs sur le marché de l’immobilier de luxe. Il semble que depuis le dé-confinement les recherches des riches acquéreurs s’orientent vers des biens avec de l’espace et de la verdure en proche banlieue Parisienne. Les acheteurs de maisons de luxe privilégient désormais les maisons avec jardin plutôt que l’appartement face à la tour Eiffel. Pour les professionnels du luxe ces nouveaux comportements devraient permettre un rééquilibrage des prix entre Paris intramuros et la petite couronne de la Capitale.

Mais bien évidemment lorsque l’on parle de rééquilibrage on n’entend pas chute des prix. Les propriétés aux abords de Paris avec du terrain vont encore atteindre des prix assez conséquents pour le marché du luxe en région Parisienne.  Alors est ce que Paris sera toujours un point d’attrait pour les acquéreurs ? La belle Capitale se verra-t’-elle moins mise en avant par rapport à la côte méditerranéenne ou la belle côte Atlantique ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *