Home / Conseils d'experts  / Investir  / Neuf : le retour des investisseurs sur le marché du neuf

Neuf : le retour des investisseurs sur le marché du neuf

  Nordine Hachemi, PDG de Kaufman & Broad, interrogé par la Tribune livre ses impressions sur le marché immobilier Neuf. Le secteur sort de la crise mais devra être pérennisé.   Kaufman & Broad depuis janvier 2015 a

Un marché favorable aux investisseurs

 

Nordine Hachemi, PDG de Kaufman & Broad, interrogé par la Tribune livre ses impressions sur le marché immobilier Neuf. Le secteur sort de la crise mais devra être pérennisé.

 

Kaufman & Broad depuis janvier 2015 a constaté une hausse de 30 % sur les réservations en investissement locatif. Grâce au dispositif Pinel, on note plus de 40% de hausse en termes de nombre de réservations par rapport au dispositif Duflot.

Alors pourquoi un tel retour des investisseurs en immobilier ?

Le gouvernement de Monsieur Valls a un discours plus accueillant envers les investisseurs en immobilier neuf.

Un atout majeur, la location aux ascendants ou descendants, les investisseurs sont nettement plus confiants et investissent avec plus de facilité.

Ensuite, la souplesse du dispositif Pinel en ce qui concerne la fiscalité aide énormément au retour et à l’augmentation des réservations dans le logement neuf.

De plus, la suppression de l’encadrement des loyers a désinhibé les investisseurs en immobilier neuf.

Enfin, le contexte économique, de par les taux de crédits peu élevé favorise l’investissement et assure une belle rentabilité à l’investisseur (de 3 % à 5 %). Les derniers dispositifs de Pinel, SCPI et fonds Argos permettent une meilleure visibilité et plus d’assurance.

Alors 2015…

Le PDG de Kaufman & Broad précise cependant que si la demande de 2015 semble croître il n’en reste pas moins que le nombre de permis de construire lui diminue et risque de provoqué déséquilibre entre l’offre et la demande.

Interrogé sur la situation des primo-accédant face à l’investissement dans le neuf, Nordine Hachemi répond que cette population si elle a de fort désire d’investissement, elle reste beaucoup moins plébiscitée par les banques. Même avec un élargissement du PTZ, les primo-accédant ne peuvent bénéficier des mêmes avantages bancaires et donc sont bien moins nombreux.

Un point épineux pour le PDG de Kaufman & Broad le foncier qui ne cesse d’être de plus en plus rare et donc plus cher.

Lesiteimmo.com

emeline@lesiteimmo.com

Community manager

Review overview
AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE