Home / Conseils d'experts  / Les astuces pour emprunter.

Les astuces pour emprunter.

[lesiteimmo.com] Emprunter aujourd’hui paraît assez compliqué au vue du contexte économique fragile. Néanmoins, les banques, si elles sont plus rigoureuses sur l’accord d’un crédit, ne sont pas fermées. C’est pourquoi, une préparation attentive de votre

image-article

[lesiteimmo.com] Emprunter aujourd’hui paraît assez compliqué au vue du contexte économique fragile. Néanmoins, les banques, si elles sont plus rigoureuses sur l’accord d’un crédit, ne sont pas fermées. C’est pourquoi, une préparation attentive de votre projet rassurera et vous permettra d’augmenter vos chances d’octroi de prêt auprès de votre banquier.

Les prix de l’immobilier semblent stagner pour l’instant. Les taux d’intérêt eux n’ont jamais été aussi bas.  Les banques sont donc ouvertes à des financements mais sont plus strictes sur les dossiers. Elles auront tendance à prêter à des personnes au dossier solide, sur une durée plus courte. Dossier solide n’étant pas synonyme de revenus élevés confirme Maël Bernier, directrice de la communication et porte- parole du courtier en ligne empruntis.com : « les banques continuent à prêter à tous les profils, pour peu que la demande de financement soit raisonnable ».

Alors quelles sont les astuces pour rassurer son banquier afin d’obtenir son prêt ?

Tout d’abord, démontrer que l’on est bon gestionnaire. Quoi de plus rassurant pour un banquier de voir que les relevés de compte de son client ne présentent pas de découvert.

Ensuite, un apport pour commencer sera le bienvenu. Sauf en de rare cas, votre banquier sera plus ouvert, si vous empruntez avec un apport minimum. La majorité des emprunteurs devront présenter au moins 10 à 20 % du montant de l’acquisition. Vous prouverez ainsi votre capacité d’épargne et vous pourrez baisser votre taux d’endettement, surtout si vous emprunter sur du longue terme.

En parlant de taux d’endettement. Qu’est-ce que le taux d’endettement ?  Tout simplement, le rapport entre les charges financières (mensualités) liées à l’ensemble de vos emprunts et votre revenu mensuel.

Il faut savoir que si votre taux d’endettement est proche des 33 % vous aurez peu de chance d’obtenir votre prêt. Seules les personnes aux revenus élevés pourront espérer emprunter dans ce cas.

Attention à la quotité de financement de votre emprunt, les banquiers calculent toujours votre quotité de financement.  En effectuant le rapport entre la part du prêt que vous souhaitez souscrire et le coût totale de l’opération hors frais de notaire et les garanties. Plus votre quotité de financement sera élevée moins votre établissement prêteur souscrira à votre projet.

Attention à vos calculs, vous devez bien vérifier que l’emprunt ne vous fasse pas plonger dans le surendettement. En effet, vous devez savoir exactement la somme que vous déboursez au quotidien pour la gestion de vos frais, à laquelle vous rajouterez les mensualités de votre emprunt afin de savoir s’il vous reste quelque chose pour vivre.

Une banque ne vous prêtera pas, même à un taux d’endettement faible si votre reste à vivre est trop faible.

Autre point majeur dans la décision de votre banquier, le type de votre contrat de travail. Mieux vaut un CDI pour rassurer votre banquier. D’ailleurs si vous êtes en cours de négociation pour l’obtention d’un Contrat à Durée Déterminée Indeterminée, il serait toujours plus sage de repousser votre projet immobilier. Dans la situation économique actuelle, le CDI rassure et permet à la banque de travailler plus en confiance.

L’établissement prêteur sera également sensible à votre projet. Il vous fera certainement observer les différents aspects contraignant que pourrait avoir votre bien immobilier (éloignement des voies de circulation, achat de deux véhicules,…). Les petits points qui pourraient être négatifs lors d’une éventuelle revente.

Enfin, n’attendez pas trop pour acheter les banquiers sont plus enclin à prêter à des jeunes qui seront toujours en croissance « économique » qu’à des personnes d’une quarantaine d’années qui sont considérés comme entrant dans la catégorie « senior ».  De plus, un jeune emprunteur aura plus de facilité à négocier certaines clauses de son emprunt.

Alors lancez-vous, mais soyez vigilant et surtout rigoureux dans votre approche du projet. Vous pourrez ainsi rassurer votre banquier qui sera plus à l’écoute et donc susceptible de réaliser votre rêve.

TAGS DE L'ARTICLE:

emeline@lesiteimmo.com

Community manager

Review overview
AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE