Home / Conseils d'experts  / Immobilier Saisonnier : les règles de base pour votre location saisonnière

Immobilier Saisonnier : les règles de base pour votre location saisonnière

Les vacances arrivent à grands pas et les envies d’évasion commencent à prendre forme. Le choix de la destination, la recherche du logement deviennent primordiale pour bien profiter de ces moments de détente en famille

Location saisonnière

Les vacances arrivent à grands pas et les envies d’évasion commencent à prendre forme. Le choix de la destination, la recherche du logement deviennent primordiale pour bien profiter de ces moments de détente en famille ou entre amis. Alors comment faire les bons choix en évitant les mauvaises surprises de la location saisonnières ? Quelques règles de base.

 Comment trouver son logement saisonnier ?

Et oui, l’air doux des vacances les deux ou trois semaines de relâchement total approchent à grands pas, alors comment trouver le logement idéal ?

Il existe plusieurs sources d’informations :

  • Les syndicats d’initiative ou offices du tourismes qui vous permettent de trouver gratuitement des propriétaires qui désirent louer leur maison ou leur appartement (attention cependant ces informations ne sont pas forcément contrôlé)
  • Internet et ses nombreux portails, où les particuliers peuvent mettre en ligne leurs annonces immobilières de locations saisonnières (attention aux arnaques)
  • Les promoteurs de loisirs qui mettent à votre disposition des catalogues de locations de maisons ou d’appartement,
  • Les agences immobilières auprès desquelles les propriétaires ont mis à disposition leurs biens immobiliers (des commissions seront à payer et le montant de celle-ci n’est pas règlementé).

 

Location vacancesLes prérequis en termes de location saisonnière.

Concernant les gîtes tout d’abord qui sont souvent situés en milieu rural, sont souvent labellisés. En France, il existe plusieurs labels qui permettent de s’assurer que le logement respecte une certaine charte de qualité établi par le label et qui vous garantissent une conformité. Les maisons ou appartements sont catégorisé selon un classement : épi qui peut varier de 1 à 5.

Les meublés de tourismes eux sont souvent l’objet d’un classement étoilé de 1 à 5 également.

Dans certaines régions, des labels spécifiques ont été élaborés par les associations régionales et celle-ci vous garantissent également une certaine qualité du logement. En effet, sur plainte auprès du préfet le logement pourra être déclassé.

Dans tous les cas, il est important de si prendre assez tôt pour réserver votre villégiature car nombreuses sont les demandes et rares les petits paradis.

A noter toutefois que certain site internet proposé des locations saisonnières de dernières minutes qui peuvent être des bons plans pour les retardataires.

 

Les petits «  trucs » à faire avant de signer votre contrat de location.

Pour éviter les pièges ou les désillusions lors de votre arrivée sur votre lieu de vacances, il convient de vérifier certains détails.

N’hésitez pas à demander un descriptif des lieux écrit et précis, il vous permettra de connaître l’ensemble des modalités du logement saisonnier et pourra vous servir de preuve si la maison ou l’appartement n’est pas conforme aux informations.

Ce descriptif devra vous renseigner sur :

  • Le confort du logement,
  • Son équipement,
  • Sa situation dans la localité où vous désirez vous rendre,
  • Le prix de la location saisonnière
  • Les modalités de règlement

Il est impératif également de demander le maximum de photo du logement, si elles sont souvent prises pour mettre en valeur le bien et ne vous renseignent pas sur les nuisances possibles alentours, elles sont néanmoins un indicateur de qualité et de propreté de votre location.

 

Les mentions obligatoires devant apparaître sur votre contrat de location :

Doivent impérativement apparaître sur votre contrat :

– la situation du logement,

– la durée de la location,

– les assurances qui couvrent le logement,

– les dates et les heures d’arrivée et de départ

– Le montant des charges si non incluses dans le prix,

– le prix (avec la commission de l’agence si vous faites appel à un professionnel)

– le montant de l’avance versée et le délai pour le solde du règlement

Sachez que 25 % des sommes dues devront être versées à un professionnel en matière d’arrhes.

 

Attention il est primordial de verser des arrhes et non pas un acompte car en cas de désistement, le propriétaire aurait tout à fait le droit de vous demander de régler l’intégralité de la somme prévue.

 

Les « bons gestes » à faire lors de votre arrivée.

Location maisonAprès les quelques heures de route pour atteindre votre location saisonnière il est temps de passer aux vérifications d’usage :

  • Faites un état des lieux de la location saisonnière,
  • Vérifiez systématiquement l’inventaire des objets (présence et fonctionnement),
  • Si les charges ne sont pas comprises dans le prix du loyer ou forfaitisée n’oubliez pas de relevé les compteurs,

Un dépôt de garantie peut vous être demandé et il est souvent récupéré à l’issue de la location si aucun frais n’est engagé.

Si lors de votre inventaire vous constatez un problème, n’hésitez pas à le mentionné et réagissez rapidement.

Demandez à consulter le contrat d’assurance de votre location saisonnière. Il devra comprendre la garantie « villégiature » et « mobilier hors domicile » ce qui vous assure que votre location est couverte pour l’incendie, le vol et le dégât des eaux.

Si l’assurance ne comprend pas ces mentions, il est important pour vous :

  • Soit de souscrire un contrat temporaire,
  • Soit de la faire ajouter (ce qui peut engendrer un surcoût)

 

A l’heure du départ.

Il est très important de répéter les même opérations de vérifications qu’à votre arrivée pour éviter de vous voir confronter à :

  • Un refus de restitution de dépôt de garantie,

Attention au ménage qui peut vous être facturé par certains loueurs systématiquement.

 

 

emeline@lesiteimmo.com

Community manager

Review overview
AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE