Home / Actualités  / Le gouvernement remet en cause la loi ALUR

Le gouvernement remet en cause la loi ALUR

  Mercredi dernier, on entendait sur Europe1 que le gouvernement devait « détricoter » la loi ALUR. En effet, certains décrets n’ont pas encore été promulgués. Aussi le gouvernement semblait vouloir se servir de ce fait pour « revenir

ALUR et ses changements

ALUR et ses changements

 

Mercredi dernier, on entendait sur Europe1 que le gouvernement devait « détricoter » la loi ALUR. En effet, certains décrets n’ont pas encore été promulgués. Aussi le gouvernement semblait vouloir se servir de ce fait pour « revenir sur certaines mesure ».

Les points remis en cause seraient :

  • L’encadrement des loyers : avec une mise en place partielle.
  • Les frais d’agence : moins restreint
  • La garantie universelle : qui ne verra peut-être jamais le jour.

Le premier ministre nous explique aujourd’hui que la loi ALUR serait pernicieuse pour l’évolution du logement en France. Aussi, Sylvia Pinel devrait nous tenir informer des modifications  apportées à la loi.

Alors que le nombre d’articles nous poussent à croire que la loi de Cécile Duflot se verrait « enterrée », Jean François Buet, Président de la FNAIM, insiste sur le fait que la loi serait modifiée. Il préconise de rester pragmatique, en effet rien ne nous laisse penser qu’une loi votée pourrait être remise en cause.

François Buet, précise que :

– le déploiement de la mesure concernant l’encadrement des loyers devrait mettre un peu de temps à voir le jour.

– les plafonds concernant les honoraires de location ne devraient pas être aussi élevés néanmoins, les discussions sont encore en cours.

– La GUL , (Garantie Universelle des Loyers) reste suspendu pour le moment.

Alors si les décrets ne sont pas encore promulgués ce jour, le seront-ils vraiment ? Sylvia Pinel devrait prochainement y répondre.

Affaire à suivre  pour les professionnels de l’immobilier !

Lesiteimmo.com

TAGS DE L'ARTICLE:

emeline@lesiteimmo.com

Community manager

Review overview
AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE