Les tendances immobilières pour le mois de mai 2024 en France

Par lsi le 31 mai 2024 310 vue(s)
Le marché immobilier en mai 2024

Les tendances immobilières en France, pour ce mois de mai 2024 mettent en lumière des changements significatifs. Lesiteimmo reprend en quelques chiffres clés de cette actualité, pour un résumé printanier.

Quelques évolution sur les tendances immobilières en termes de prix ?variation indices prix notaires INSEE avril 2024

 

Les chiffres notariales indiquent qu’à fin février 2024, les volumes de transactions de logements anciens (sur les 12 derniers mois) en France atteignent 835 000 transactions. Le pourcentage des transactions restent en berne, avec un taux de -23 %. Cette tension économique permet de constater qu’en Île-de-France, les prix des appartements et maisons sont en baisse. Cette diminution notable devrait se maintenir jusqu’à juin 2024. Cette baisse est conséquente par rapport aux années précédentes, marquant peut-être le début d’une reprise en fin d’année, grâce à des conditions plus favorables à l’achat. Découvrez les baisses de prix en immobilier en île de France sur lesiteimmo.com

(source : notaires de France)

 

Taux d’intérêt immobiliers en France où en sommes nous ?

Les taux d’intérêt pour les prêts immobiliers connaissent également une baisse significative, en ce mois de mai 2024. De bonnes nouvelles pour les emprunteurs, car les taux diminuent à nouveau dans une tranche allant de -5 à -10 points. Cette diminution s’observe sur différentes durées de prêts, de 7 à 25 ans. Cette baisse offre ainsi une capacité d’emprunt pour les ménages qui désirent se lancer.

Comment se porte le marché du logement Neuf en ce mois printanier ?

Le secteur du logement neuf continue sa « descente aux enfers ». Avec une baisse de l’offre de -101 900 logements sur les 12 derniers mois, et une forte réduction des réservations (près de -34 %). Les nouvelles constructions diminuent également de plus de 44 %. Une année difficile pour les professionnels du logement Neuf.

Les tendances immobilières sur les réformes Fiscales en ce printemps 2024.

MaPrimeRénov’ :

Les conditions d’accès à MaPrimeRénov’ sont devenues plus strictes. Elles nécessitent désormais l’intervention d’un accompagnateur, pour les projets de rénovation globale. Ce qui pourrait impacter le nombre des propriétaires à se pencher sur le dossier de la rénovation énergétique.

Fiscalité des meublés touristiques :

La fiscalité devient moins avantageuse pour les locations de meublés touristiques. En effet, avec un abattement qui passe pour certains de 71 % à 50 % ce type de location devient moins avantageux pour les propriétaires. Néanmoins, si certaines régions pourront toujours bénéficier de l’abattement à 71 % , celles-ci verront leurs plafonds de revenus ajustés pour 2024​, ​à 50 000 €.

Encadrement des loyers:

Si la mesure concernant encadrement des loyers impliquait 24 villes à fin 2023. La forte recrudescence de candidature des villes retenues par le gouvernement à la mesure, va considérablement augmenter, le nombre de nouvelles communes concerné par la mesure, à travers la France.

Quelles sont les perspectives en termes d’achat et de vente ?

Une certaine prudence reste de rigueur due à l’incertitude économique. Néanmoins, les conditions actuelles pourraient favoriser les deux parties. A la fois les acheteurs, grâce aux taux d’intérêt qui baissent et les vendeurs, qui peuvent tirer profit de la stabilisation des prix après une période de forte croissance.

En conséquence, l’ensemble de ces points démontrent que nous sommes sur un un marché immobilier en pleine évolution. Ce marché est influencé à la fois par des facteurs économiques et réglementaires qui ouvrent des défis et opportunités pour les acteurs du secteur immobilier Français.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *