Bordeaux : le pont Simone Weil le trait d’union entre Bègles et Floirac

Le pont Simone Weil, sera officiellement inauguré à Bordeaux, samedi 6 juillet 2024. Il marque une nouvelle ère dans l’urbanisme et l’infrastructure de la région. Ce pont relie les communes de Bordeaux, Floirac et Bègles. Il enjambe majestueusement la Garonne et offrant une solution moderne et efficace pour fluidifier le trafic et renforcer la connectivité entre ces deux secteurs en pleine expansion.

Un projet visionnaire pour la métropole Bordelaise.

Le pont Simone Weil s’inscrit dans un vaste projet de réaménagement urbain pour améliorer la mobilité dans la métropole bordelaise. Depuis plusieurs années, Bordeaux et ses environs connaissent une croissance démographique rapide. Ce qui rend indispensable la mise en place d’infrastructures adaptées aux besoins de la population. Ce nouveau pont répond à cette demande en offrant une alternative précieuse aux autres ponts de la ville, souvent saturés aux heures de pointe.

Pont Simone-Veil : la construction phase par phase – Bordeaux Métropole

Le point technique du nouveau pont Bordelais

Le pont Simone Weil se distingue par son design moderne et innovant. Conçu par des architectes de renommée internationale. Il s’intègre harmonieusement dans le paysage urbain tout en offrant des performances techniques de haut niveau. Voici quelques-unes de ses caractéristiques principales :

– Longueur du pont d’environ 550 mètres, permettant une traversée fluide de la Garonne.

– Une largeur de 40 m pour accueillir plusieurs voies de circulation, y compris des pistes cyclables et des trottoirs piétonniers.

– 5800 tonnes de charpente métallique, le pont est construit avec des matériaux durables et écologiques, reflétant l’engagement de la région pour un développement soutenable.

– La technologie équipe le pont avec des capteurs intelligents pour la gestion du trafic et la surveillance de l’état du pont.

Découvrons les coulisses de ce pont grâce à la métropole de Bordeaux :

En visite sur le chantier du pont Simone-Veil à Bordeaux- Bordeaux Métropole

Un pont pour tous !

Le pont Simone Weil a été conçu pour être un espace inclusif et polyvalent. En plus des voies de circulation pour les véhicules, il propose des pistes cyclables sécurisées et des trottoirs larges pour les piétons. Ce qui permet ainsi une cohabitation harmonieuse entre tous les usagers de la route. Cette configuration encourage les modes de transport doux, en phase avec les politiques locales de réduction de l’empreinte carbone. Mais le pont a pour but d’être également un lieu de rencontre. Aussi, des activités seront proposées régulièrement sur le pont comme des marchés, des expositions,…

Quel impact sur l’économie et sur le plan social pour Bordeaux?

L’ouverture du pont Simone Weil a un impact significatif sur l’économie locale. En facilitant les déplacements entre Floirac et Bègles, il stimule les échanges commerciaux et dynamise les zones d’activités des deux rives. De plus, le pont favorise l’accès à des zones résidentielles en pleine expansion. Ce qui contribua à l’essor immobilier et à la valorisation des biens situés à proximité.

Découvrez les biens immobiliers à Bordeaux, Floirac et Bègles.

Sur le plan social, le pont Simone Weil améliore la qualité de vie des habitants. Il permet de réduire les temps de trajet et en offrant des alternatives de transport plus écologiques. Il devient également un lieu de promenade et de rencontre et renforce les liens entre les communautés de Floirac et de Bègles.

Un hommage à Simone Weil à Bordeaux.

Le choix du nom de Simone Weil pour ce pont n’est pas anodin. Philosophe et militante, Simone Weil est une figure emblématique de la pensée humaniste du XXe siècle. Son engagement pour la justice sociale et la dignité humaine trouve une résonance particulière dans ce projet. Il symbolise la connexion et le progrès.

Le pont Simone Weil est bien plus qu’une simple infrastructure routière. Il représente une avancée majeure pour Bordeaux et ses environs, tant sur le plan technique qu’urbanistique. Si il relie Floirac à Bègles mais il renforce les liens entre les communautés. Il contribue également au développement harmonieux de la métropole bordelaise. Ce pont incarne ainsi la vision d’une ville moderne, durable et ouverte sur l’avenir.

Valloire Savoie -1ère ville étape du Tour de France de l’immobilier.

Le Tour de France s’est lancé le 29 juin depuis Florence en Italie. Lesiteimmo.com vous propose de suivre le Tour de France en vous faisant découvrez les villes étapes de la saison 2024. Un Tour de France 2024 de l’immobilier et on commence par Valloire, première ville étape Française. Découvrez Valloire ses atouts, son cadre de vie et son marché immobilier.

Quels sont les atouts de Valloire en Savoie ?

Située au cœur de la vallée de la Maurienne, Valloire est une station de ski charmante et dynamique. Elle attire aussi bien les amateurs de sports d’hiver, que les amoureux de la nature en été. Entre tradition montagnarde et modernité, cette ville savoyarde offre un cadre de vie exceptionnel. Elle présente un marché immobilier en pleine expansion. Découvrons ensemble ce qui fait de Valloire une destination prisée et les tendances qui marquent son marché immobilier.

Quel cadre de vie à la station de Savoie ?

Valloire est avant tout une station de ski renommée. Avec ses 150 km de pistes variées adaptées à tous les niveaux. En été, la ville se transforme en un paradis pour les randonneurs, les cyclistes et les amateurs d’activités de plein air. Le charme de ses chalets traditionnels ainsi que ses événements culturels et sportifs, font de Valloire un lieu de vie idéal pour les résidents permanents et les visiteurs saisonniers. Ses paysages époustouflants font de Valloire une ville unique.

Qu’en est il du marché immobilier à Valloire ?

Le marché immobilier de Valloire est particulièrement dynamique. Porté par une demande croissante pour les résidences secondaires et les investissements locatifs. Voici un aperçu des produits immobiliers les plus vendus et des tendances actuelles.

Les chalets en bois, typiques de la région, sont très recherchés pour leur charme authentique et leur confort. Ces propriétés offrent souvent des vues imprenables sur les montagnes. Elles sont prisées par les familles et les amateurs de sports d’hiver.

Les appartements situés dans des résidences de tourisme, offrent des services complets. Ainsi l’on retrouve la gestion locative, la conciergerie et l’accès à des installations comme les piscines et les spas. Ce qui attire de nombreux investisseurs.

Ensuite les studios et petits appartements sont des logements très demandés. Les typologies d’acquéreurs sont les jeunes couples, les travailleurs saisonniers et les touristes qui souhaitent passer des séjours courts mais fréquents.

Les propriétés de luxe, les chalets et appartements haut de gamme sont souvent dotés de prestations luxueuses (spa privé, piscine intérieure, etc.). Elles attirent une clientèle aisée en quête de confort et d’exclusivité.

Quel est la tendance immobilière ?

Le marché immobilier de Valloire connaît une croissance soutenue. On note une augmentation des prix de l’ordre de 5 à 7 % par an. Voici quelques chiffres clés pour illustrer cette tendance :

En 2024, le prix moyen d’un appartement à Valloire se situe autour de 5 326 € par mètre carré. Tandis que les chalets peuvent atteindre des prix moyens de 6 500 € à 8 000 € par mètre carré, selon leur emplacement et leurs prestations.

Le nombre de transactions immobilières a augmenté de 12 % entre 2022 et 2023. Le signe d’un intérêt croissant pour la station.

Avec un taux d’occupation moyen de 75 % pendant la saison hivernale et de 60 % pendant l’été, les propriétés à Valloire offrent un rendement locatif attractif, estimé entre 4 et 6 % brut par an.

Valloire se distingue comme une destination de choix pour ceux qui recherchent un cadre de vie authentique et dynamique, au cœur des Alpes. Son marché immobilier, marqué par une forte demande et une hausse des prix, offre de nombreuses opportunités, que ce soit pour l’achat d’une résidence secondaire, un investissement locatif ou une résidence principale.

Avec ses paysages magnifiques, ses infrastructures modernes et son ambiance conviviale, Valloire continue de séduire et de se développer, promettant un avenir prospère pour ses habitants et investisseurs. Que vous soyez à la recherche d’un chalet traditionnel, d’un appartement en résidence touristique ou d’une propriété de luxe, Valloire est une destination incontournable dans l’univers de l’immobilier alpin.

Les aides disponibles pour les sinistrés de fissures de maisons.

Les aides pour les fissures dans les maisons. Les fissures causent des dégâts considérables, en menaçant la sécurité des habitants et la valeur des biens immobiliers. Ces dommages, souvent causés par des phénomènes naturels nécessitent des réparations coûteuses. Heureusement, plusieurs aides et dispositifs de soutien sont disponibles pour les sinistrés afin de les aider, à couvrir les coûts de réparation et à sécuriser leurs habitations.

Quelles sont les aides pour les fissures provenant des assurances ?

11 millions de maisons individuelles sont aujourd’hui concernées en France par des problèmes de fissures, une étude nous informe que ce nombre pourrait doubler d’ici 2050. Alors comment se faire dédommager?

Dans votre contrat d’assurance la couverture des dommages prend en compte ce type de dégât. Les polices d’assurance habitation standard couvrent les fissures, si elles résultent d’événements assurés tels que les catastrophes naturelles. Les propriétaires doivent vérifier les termes de leur contrat et déclarer rapidement le sinistre à leur assureur. Pour ce faire, il est crucial de déclarer les fissures dès leur apparition et de fournir des preuves (photos, rapports d’experts). L’assureur peut demander une expertise pour évaluer les dommages et déterminer la prise en charge.

La garantie catastrophes naturelles permet également de couvrir les dommages causés par les fissures. Notamment, lorsque des fissures sont issues d’événements naturels (séismes, inondations, sécheresses., Les communes peuvent être reconnues en état de catastrophe naturelle par arrêté ministériel. Cette reconnaissance vous permet de bénéficier de la garantie « catastrophes naturelles » incluse dans votre assurance habitation.

Vous devez déclarer le sinistre à leur assurance dans les 10 jours suivant la publication de l’arrêté. L’indemnisation couvre les frais de réparation des dommages causés par la catastrophe.

Quelles sont les aides pour les fissures des pouvoirs publiques ?

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) accorde des aides financières pour les réparations de logements endommagés par des fissures. Ces aides interviennent surtout si les fissures compromettent la sécurité des occupants. Les aides du FSL sont généralement destinées aux ménages à revenus modestes. Les critères et montants des aides varient selon les départements. Les propriétaires doivent se rapprocher de leur conseil départemental pour en savoir plus.

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) propose des subventions pour la rénovation et la réparation des logements, incluant la prise en charge des fissures structurelles.

Il y a également les programmes spécifiques, comme « Habiter Mieux » et « Habiter Sain », de l’ANAH qui peuvent financer jusqu’à 50 % des travaux pour les propriétaires occupants sous conditions de ressources.

Les communes ont-elles des aides pour les maisons fissurées ?

Il est possible d’obtenir des subventions locales. Certaines communes et régions proposent des aides spécifiques pour les propriétaires sinistrés. Ces aides peuvent prendre la forme de subventions, de prêts à taux zéro ou de réductions fiscales.

Les collectivités locales peuvent également mettre en place des programmes d’accompagnement technique et administratif. Afin d’aider les propriétaires à gérer les réparations et les démarches administratives.

Les fonds d’aide aux victimes de sécheresse dont bénéficient certaines régions disposent de fonds spécifiques pour indemniser les victimes. Ces aides sont souvent mises en place en coordination avec les services de l’État et les assurances.

Quelles sont les solutions de financement ?

Vous pouvez vous tourner vers le Prêt à Taux Zéro pour la Rénovation (Éco-PTZ)qui permet de financer les travaux de rénovation énergétique. Il inclue parfois la réparation de fissures si elles compromettent l’isolation thermique. Ce prêt est accessible sans condition de ressources et peut être cumulé avec d’autres aides de l’ANAH ou des collectivités locales.

Les prêts travaux octroyés par les banques. Ils proposent des prêts travaux spécifiques pour financer les réparations de fissures. Ces prêts peuvent être à taux fixe ou variable, et sont souvent accompagnés de conseils financiers.

Y a t’il d’autres aides à envisager ?

Il existe des associations et ONG qui peuvent également vous aider. Des associations locales et nationales, comme la Fondation Abbé Pierre ou la Croix-Rouge, peuvent offrir une aide matérielle, financière et psychologique aux sinistrés. Certaines associations organisent des chantiers bénévoles pour aider les propriétaires à effectuer les réparations nécessaires.

Les fissures dans les maisons concernent une maison sur deux en France. Elles peuvent représenter un défi majeur pour les propriétaires, tant en termes de sécurité que de coûts. Heureusement, diverses aides et dispositifs de soutien sont disponibles pour les aider à gérer ces problèmes. Qu’il s’agisse d’aides de l’assurance, de subventions publiques, d’aides locales ou de solutions de financement, il est essentiel pour les sinistrés de se renseigner sur toutes les options disponibles et de suivre les démarches appropriées. Les propriétaires doivent également être proactifs dans l’entretien de leur logement et dans la déclaration des sinistres pour maximiser

Les Logements commun pour personnes âgées : une solution innovante et conviviale

Avec le vieillissement de la population, la question du logement pour les personnes âgées devient de plus en plus pressante. Parmi les solutions émergentes, les logements en commun pour seniors se distinguent par leur capacité à offrir un cadre de vie adapté, convivial et sécurisant. Ces formes d’habitat collectif, allant de la colocation à des résidences partagées, répondent aux besoins spécifiques des personnes âgées tout en favorisant le maintien de leur autonomie et leur intégration sociale.

Quelles sont les différentes formes de logements commun ?

Il existe désormais de nombreuses alternatives aux maisons de retraites ou Ephad. Ces logements pour personnes âgées sont plus attrayants et biens plus innovants. Découvrons les différentes façons de se loger à l’heure de la retraite :

Colocation entre seniors est un modèle qui consiste en la cohabitation de plusieurs personnes âgées dans un même logement. Et oui, il n’y a pas que les jeunes ou les étudiants qui peuvent cohabiter et se loger en colocation. Chacun dispose de son espace privé (chambre et salle de bains), mais ils partagent les espaces communs comme la cuisine, le salon et parfois le jardin. Cette formule permet de créer des liens sociaux et de répartir les coûts du logement. Fini la lourde addition du chauffage ou de l’électricité. Le partage des charges est bien plus acceptable à plusieurs. Et puis bonjour les belotes endiablées !

Les résidences intergénérationnelles, le logement commun qui accueillent des seniors et des jeunes (étudiants, jeunes travailleurs). Les jeunes bénéficient d’un loyer modéré en échange de services rendus aux personnes âgées (compagnie, petites courses, aide informatique, etc.). Ce nouveau modèle de logement favorise les échanges et l’entraide entre générations.

L’ habitat groupé ou co-housing est en plein expansion. Les habitats groupés sont des ensembles de logements où, chaque senior possède son propre appartement ou maisonnette, tout en ayant accès à des espaces communs (salle de séjour, cuisine collective, jardin, etc.). Les résidents participent activement à la gestion de la communauté, ce qui renforce leur sentiment d’appartenance et d’autonomie.

Enfin les résidences services seniors sont spécialement conçues pour les personnes âgées autonomes. Elles offrent des appartements privés avec des services collectifs (restauration, ménage, activités sociales et culturelles). Les résidents bénéficient d’une grande indépendance tout en ayant accès à des services adaptés à leurs besoins. L’hôtel à la maison en quelque sorte !

Quels sont les avantages de ces logements commun ?

Le principale est la lutte contre l’isolement. Vivre en communauté permet aux personnes âgées de rompre avec la solitude, de créer des liens sociaux et de participer à des activités collectives.

Ensuite vient la sécurité et l’assistance. La présence d’autres résidents et de services adaptés assure une meilleure sécurité et permet de recevoir rapidement de l’aide en cas de besoin.

Un des autres avantages est la réduction des coûts. En effet, partager les coûts du logement et des services permet de réaliser des économies substantielles, rendant le logement plus abordable.

Le bonus indéniable se situe dans le maintien de l’autonomie. Les personnes âgées peuvent conserver leur autonomie tout en bénéficiant d’un environnement sécurisant et adapté à leurs besoins.

Et pour le dernier point et non des moindres, la qualité de vie améliorée. Les logements en commun offrent souvent un cadre de vie agréable avec des espaces verts. Mais également, des infrastructures adaptées et des activités variées, contribuant au bien-être des résidents.

Quels sont les défis et leurs solutions ?

Le premier point qui peut être un obstacle est la compatibilité des résidents. Il est essentiel de veiller à la compatibilité des résidents pour assurer une cohabitation harmonieuse. Il existe des associations spécialisées et des plateformes de mise en relation qui peuvent aider à constituer des groupes de colocataires compatibles.

La gestion des conflits, des règles de vie commune et des systèmes de médiation sont indispensables pour gérer les conflits et maintenir une ambiance sereine.

Il est important aussi que ce type de logement est une bonne adaptation des infrastructures. Les logements commun doivent être adaptés aux besoins des personnes âgées. En effet, en termes d’accessibilité et de sécurité ces habitats doit apporter sécurité et sérénité. Des aménagements spécifiques (rampe d’accès, douches adaptées, etc.) sont souvent nécessaires.

En conclusion, les logements en commun pour personnes âgées représentent une solution innovante et prometteuse pour répondre, aux défis posés par le vieillissement de la population. En offrant un cadre de vie convivial, sécurisé et adapté, ils permettent de maintenir l’autonomie des seniors tout en améliorant leur qualité de vie. Ce modèle d’habitat collectif, s’il est bien encadré et soutenu, pourrait devenir une alternative durable aux solutions traditionnelles de logement pour les personnes âgées, contribuant ainsi à une société plus solidaire et inclusive

Colocation : profils des locataires et tendances actuelles

La colocation, longtemps considérée comme une solution de logement temporaire pour les étudiants, a évolué pour devenir une option privilégiée, par une diversité croissante de locataires. Cette forme de logement répond à des besoins variés. Que ce soit de considérations économiques, à la recherche d’une expérience communautaire enrichissante la colocation prend de l’ampleur. Voici un aperçu des profils des locataires attirés par la colocation. Ainsi que les tendances observées sur le marché français, notamment dans les grandes villes.

Quels sont les typologies de locataires qui optent pour la colocation ?

Les premiers concernés par la colocation sont souvent les étudiants. Ils constituent le groupe traditionnel des colocataires. En effet, les étudiants cherchent à réduire leurs dépenses de logement tout en profitant d’un cadre de vie social et soutenant.

Aujourd’hui, on retrouve de plus en plus de jeunes travailleurs qui optent pour la colocation. Tout d’abord pour des raisons économiques, mais aussi pour maintenir un réseau social actif. En effet, la peur de l’isolement dans les grandes villes est un facteur qui contribue à accroître le choix de ce type de profil pour la colocation.

La colocation est également très populaire auprès des expatriés. Quoi de plus naturel lorsque vous êtes nouveaux dans une ville ou un pays. La colocation devient une opportunité pour s’intégrer plus facilement et de tisser des liens.

Un segment émergent et pourtant croissant de profils de colocataires inclut des personnes d’âge moyen ou avancé. On retrouve notamment des divorcés ou des veufs, cherchant de la compagnie. Mais pas seulement, pour eux c’est aussi une manière de réduire les coûts de vie après une transition de vie majeure.

Quelle est l’évolution du marché en France ?

La colocation gagne du terrain d’année en année. Dans les métropoles françaises, les tendances sont marquées par une augmentation significative de la demande et une diversification de l’offre :

La demande pour des places en colocation a augmenté de 50% entre 2018 et 2023, les grandes villes telles que Paris, Lyon, et Toulouse voyant les plus forts taux de croissance.

En parallèle, les loyers moyens dans des villes comme Paris ont augmenté de 20% durant la même période. Ce qui reflète à la fois la demande accrue et l’amélioration de la qualité des logements proposés.

Les propriétés dédiées à la colocation sont de plus en plus diversifiées. La palette des biens immobiliers évolue des appartements traditionnels, aux maisons transformées. On retrouve même dans l’offre sur type de logement, des résidences de services spécialement conçues pour les colocataires.

En conclusion, la colocation n’est plus seulement une solution de logement pour les jeunes. Elle est devenue une partie intégrante de l’habitat urbain en France. Désormais, elle attire une population de locataire variée. La combinaison des avantages économiques et de l’aspect social font, de la vie en colocation, une réponse adaptée aux défis du logement urbain moderne. Ceci particulièrement dans un contexte où les villes s’étendent et se densifient. En anticipant ces besoins, les acteurs du marché immobilier peuvent répondre à deux problématique. Tout d’abord à la demande croissante de ce type de logement et aussi contribuer positivement à la dynamique sociale des grandes villes françaises.

Tiny House : comment se loger dans un espace minimum ?

Les tiny houses, ou « micro-maisons » en français, constituent une réponse ingénieuse aux problèmes de logement moderne. Ceci tout en offrant une alternative durable aux modes de vie traditionnels. Souvent construites sur des remorques, ces habitations compactes sont conçues pour maximiser l’espace et la fonctionnalité dans un petit périmètre. En règle générale moins de 50 mètres carrés.

Tiny house concilie durabilité et autonomie.

L’un des principaux attraits des tiny houses réside dans leur impact écologique réduit. Fabriquées à partir de matériaux souvent recyclés ou durables, elles consomment peu d’énergie. Le plus souvent les tiny house sont équipées de panneaux solaires. Elles comportent des systèmes de récupération d’eau de pluie et de toilettes compostables. Ce qui les rend quasi-autonomes et parfaites pour ceux cherchant à réduire leur empreinte carbone.

Quel coût et accessibilité pour une tiny house ?

Outre l’aspect écologique, c’est l’aspect économique qui joue un rôle crucial dans leur popularité. Le coût de construction d’une tiny house peut être significativement inférieur à celui d’une maison traditionnelle. Ce qui rend la propriété immobilière accessible même aux budgets modestes. Cette réduction de coût offre également une plus grande liberté financière. Un avantage majeur elle libère de la dépendance aux crédits hypothécaires.

Tiny house : défis et règlementation

Vivre dans une tiny house n’est pas sans défis. La gestion de l’espace et le stockage nécessitent une organisation méticuleuse. Mais l’avantage c’est quelle demande une réduction des possessions matérielles. De plus, le cadre réglementaire autour des tiny houses reste flou dans de nombreux endroits. Ce vide concernant la règlementation peut compliquer les choses en termes de zonage et de permis de construire.

La communauté des tiny houses

Malgré ces défis, la communauté des tiny houses est en plein essor. Ce type de logement est porté par un désir croissant de simplicité et de retour à l’essentiel. Cette tendance est également soutenue par une forte présence sur les réseaux sociaux. Les réseaux portent l’engouement pour ce type de logement et les propriétaires partagent leurs expériences et conseils. Ce qui inspire et pousse le nouvelle génération à envisager ce mode de vie minimaliste.

Découvrez le reportage de TF1 sur le sujet : https://www.tf1info.fr/immobilier/video-reportage-sept-a-huit-j-ai-l-impression-de-vivre-dans-une-maison-de-poupee-ces-francais-habitent-a-l-annee-dans-une-tiny-house-2303536.html

Pour finir, les tiny houses ne sont pas seulement une mode passagère. Elles constituent une réelle alternative pour ceux qui cherchent à réinventer leur manière de vivre. Les personnes cherchent l’harmonie avec leurs valeurs environnementales et économiques. C’est un choix de vie audacieux, qui prône la simplicité. Mais également, l’économie et le respect de l’environnement, tout en défiant les normes résidentielles établies.

Analyse des prix Immobiliers dans le bassin Lyonnais: tendances et perspectives

FImage de vwalakte sur Freepik

Les prix à Lyon, le bassin lyonnais, caractérisé par son dynamisme économique et sa qualité de vie, est un secteur clé du marché immobilier français. Dans cet article, nous explorerons les tendances des prix immobiliers dans la région, identifiant les facteurs qui influencent ces mouvements et dégageant des perspectives pour les investisseurs et futurs propriétaires.

Tendances actuelles des prix à Lyon

Dynamique des Prix :

Le marché immobilier du bassin lyonnais a connu une progression constante des prix au cours des dernières années. Cette tendance s’explique principalement par la forte demande de logements, impulsée par l’attractivité de la région en termes d’emploi, d’éducation et de qualité de vie.

Variation selon les Secteurs:

Les prix varient considérablement d’un quartier à l’autre. Les arrondissements centraux de Lyon, comme le 2ème ou le 6ème, affichent des prix au mètre carré nettement supérieurs à ceux des zones périphériques ou des villes limitrophes comme Villeurbanne.

Facteurs influant sur les prix

Demande Élevée:
La demande soutenue, alimentée par une population croissante, des étudiants et des professionnels qui affluent vers Lyon, contribue à exercer une pression à la hausse sur les prix.

Projet Urbains:
Les initiatives de développement et de rénovation urbaine dans certaines zones stimulent également l’intérêt pour le marché immobilier local, en particulier dans les quartiers en plein essor.

Situation géographique :

La position stratégique de Lyon, ainsi que son réseau de transport bien développé, rendent la ville accessible et connectée, renforçant son attractivité résidentielle et commerciale.

Perspectives et Conseils pour les Investisseurs

Investissement Stratégique:
Avec les prix qui semblent continuer à augmenter, investir dans l’immobilier dans le bassin lyonnais peut offrir des rendements solides à long terme.

Exploration des Zones Émergentes:
Considérez les quartiers en développement ou en cours de rénovation, où le potentiel de plus-value immobilière est significatif.

Analyse Approfondie:
Il est crucial de réaliser une analyse approfondie des tendances du marché, des quartiers spécifiques et des types de biens avant de s’engager dans tout investissement immobilier.

Des Prix en baisse à Lyon favorable à l’investissement

Lyon voit ces prix chuter sur cette année 2023, les prévisions pour l’horizon 2024 entre -5 et -10 % pour les appartements et -2 à -8 % pour les maisons. De quoi réfléchir en termes d’investissements.

En conclusion, Le marché immobilier du bassin lyonnais demeure prometteur, soutenu par une demande continue et des projets de développement urbain. Pour les investisseurs et les acheteurs potentiels, comprendre les dynamiques du marché et agir de manière stratégique sera la clé pour réussir dans ce secteur concurrentiel et en constante évolution. Pour une approche plus détaillée et personnalisée, consulter un expert immobilier local est toujours une démarche avisée.

Le quartier en pleine expansion de Gerland, Lyon : un nouveau visage en 2023

Découvrez les quartiers en pleine expansion de Lyon – Image de vwalakte sur Freepik

Gerland, situé dans le 7e arrondissement de Lyon, est en train de vivre une transformation majeure, devenant l’un des quartiers les plus en expansion de la ville. Cette métamorphose est le résultat d’une vision urbaine axée sur la durabilité et la création d’espaces de vie modernes. Dans cet article, nous allons explorer le quartier de Gerland à Lyon, son passé, son présent et son avenir prometteur.

Gerland Lyon, un passé industriel riche

Pendant des décennies, Gerland a été un quartier industriel important de Lyon. Il était principalement connu pour son usine de produits chimiques et son stade de football. Cependant, avec le déclin de l’industrie lourde, Gerland a connu un changement majeur au tournant du 21e siècle.

Gerland, une transformation réussie !

Gerland, l’ère de la transformation

Le quartier a connu une révolution urbanistique, centrée sur la création d’un environnement durable et agréable. Voici quelques-unes des caractéristiques clés de la transformation de Gerland :

Espaces verts et parcs :

Gerland est désormais doté de vastes espaces verts, de parcs et de jardins publics. Ces zones vertes offrent aux résidents et aux visiteurs des lieux de détente et de loisirs.

Développement résidentiel :

De nouveaux logements, des appartements et des résidences ont vu le jour, offrant une variété de choix de logements pour les habitants. La qualité de vie résidentielle est devenue une priorité.

Transports et accessibilité :

Cet ancien quartier industriel bénéficie d’une excellente connectivité avec le reste de Lyon grâce aux transports en commun, notamment le tramway et le métro. Cela rend le quartier facilement accessible aux résidents et aux travailleurs.

 Innovation et emploi :

Le quartier encourage le développement d’entreprises axées sur la technologie et l’innovation, créant ainsi des opportunités d’emploi pour les habitants et stimulant la croissance économique.

Éducation et culture :

Gerland abrite également des écoles de renom, des institutions académiques et des espaces culturels, renforçant son attrait pour les familles et les étudiants.

Un avenir prometteur

Gerland continue d’évoluer et de se développer. Les investissements dans le quartier, combinés à son emplacement stratégique près du Rhône, en font une zone attrayante pour les investisseurs immobiliers et les entreprises. La demande de logements à Gerland est en hausse, et les perspectives de valorisation à long terme sont positives.

Découvrez les meilleures annonces immobilières pour investir à Gerland en cliquant ici

Pour finir, Gerland, autrefois un quartier industriel, se transforme en un lieu de vie moderne, durable et dynamique. Cette métamorphose en fait un quartier à surveiller pour les investisseurs immobiliers et les personnes à la recherche d’une qualité de vie urbaine. En somme, Gerland représente l’évolution passionnante de Lyon vers un avenir plus vert et plus innovant.

Maison Lyon : La Fluctuation des Prix des Maisons à Lyon

Maison Lyon, dans l’univers immobilier, Lyon se démarque comme une ville dynamique, attirant chaque année de nombreux investisseurs et résidents. Le marché de l’immobilier lyonnais a connu de significatives variations de prix, importantes à comprendre pour tout investisseur ou futur propriétaire.

Maison Lyon :Evolution récente des prix

Maison Lyon :Evolution récente des prix

Les prix des maisons à Lyon ont considérablement évolué ces dernières années. Une tendance à la hausse a été observée, impulsée par des facteurs tels que la demande croissante, l’attractivité de la ville et les taux d’intérêt bas. Cette augmentation peut aussi s’expliquer par la rareté des biens disponibles, surtout dans certains arrondissements prisés.

Maison Lyon : Disparités géographiques

Lyon présente des disparités notables en matière de prix immobiliers. Les arrondissements centraux, comme le 2ème ou le 6ème, affichent des prix plus élevés en raison de leur emplacement stratégique et de la qualité de vie qu’ils offrent. À l’inverse, des quartiers en développement, ou plus éloignés du centre, proposent des tarifs plus accessibles.

Maison Lyon : Prévisions du marché

Les experts prévoient une stabilisation des prix dans les années à venir. Cependant, cette prédiction dépend largement de l’évolution économique générale et des politiques en matière de logement. Des facteurs tels que l’amélioration des infrastructures de transport ou la création de nouveaux emplois peuvent également influencer le marché.

Le marché immobilier à Lyon est dynamique et complexe, avec des prix qui fluctuent en fonction des quartiers et des types de biens. Pour réaliser un investissement judicieux, il est essentiel de comprendre ces variations et de rester informé sur les prévisions du marché. En considérant tous ces aspects, les futurs acheteurs peuvent naviguer plus sereinement dans le paysage immobilier lyonnais et prendre des décisions éclairées.

Visites immobilières autorisées et réouverture des agences.

Visites immobilières et réouvertures des agences prévues le 28 novembre sous conditions de respecter un protocole sanitaire strict. De quoi redonner le sourire aux professionnels de l’immobilier, et aux personnes qui désirent voir aboutir leurs projets d’achat ou de vente en immobilier. Mais quelles sont les règles nécessaires pour pouvoir reprendre l’activité ?

La réouverture des agences immobilières et les visites autorisées

Le 24 novembre Emmanuel Macron expliquait les nouvelles règles du confinement. Un grand soulagement pour les professionnels de l’immobilier.  Les syndicats des professionnels ,UNIS, FNAIM,.. ont notifié à leurs adhérents que les réouvertures sont possible à compter du 28 novembre et les visites pourront reprendre. Les autorisations sont données, mais sous conditions de respecter des règles sanitaires du nouveau protocole validé de concert avec les syndicats des professions de l’immobilier.

Quelles sont les règles et conditions pour cette réouverture ?

Les précautions déjà applicables au premier déconfinement restent de mises. L’accord conclut avec la profession conditionne les visites immobilères à l’utilisation de l’application Tousanticovid. Pour une reprise sans danger voici les règles à respecter.

Que ce soit pour une visite immobilière pour une vente ou une location, les règles sont les mêmes bien sûr. Prévoir une pré-visite virtuelle si possible, afin de présélectionner les candidats et éviter les visites inutiles.

Les visites se feront avec une seule personne et sur rendez vous uniquement.Les visites des biens seront limité à une par demi-journée pour le même bien.

Le logement devra être aéré entre chaque visite.

Comme tout déplacement une attestation sera obligatoire jusqu’au 15 décembre (si le nombre de cas de coronavirus continue sa diminution) et le bon de visite servira de justificatif (délivré par le professionnel). Les visites Entreparticuliers resteront interdites jusqu’à la date du 15 décembre.

Restez prudent lors de vos visites et respectez scrupuleusement les règles sanitaires pour éviter la propagation de la maladie.