Fiscalité : les 3 étapes pour valoriser votre pouvoir d’achat

Par Émeline le 29 septembre 2020 175 vue(s)
couple qui cherchent à réaliser des économies (Adobe Stock)

Le pouvoir d’achat ou comment faire pour l’améliorer ? Les députés examinaient hier le projet de loi concernant l’accélération et la simplification de l’action publique. Les mesures concernent le livret d’épargne populaire, le pouvoir de changer d’assurance de prêt et votre assurance habitation. De quoi faire des économies à tout moment.

L’Asap et les nouvelles mesures

Accélération et Simplification de l’Action Publique (Asap), un nouveau projet de loi adopté par le Senat qui a pour but de simplifier la vie des Français. Mais comment ? La première mesure concerne la facilité au recours au livret d’épargne populaire. Le LEP vous permet de placer votre argent dans la limite de 7 700 €uros avec une rémunération de 1 % net d’impôt. Un placement qui double largement le revenu de votre livret A. Le LEP n’est cependant pas accessible à tous les ménages. Pour bénéficier de ce LEP il y a un plafond de revenu fiscal à ne pas dépasser qui varie en fonction du nombre de part de quotient familial de votre foyer.

Moins de 7 millions de Français bénéficient de ce type de placement. Pourquoi si peu de bénéficiaire ? Tout simplement parce que le processus demande une actualisation de votre situation annuelle. Le texte prévoit qu’un système de questionnement de la DGFIP en fonction du profil du bénéficiaire pourrait être mis en place. L’objectif est d’alléger la procédure d’ouverture et de permettre de préserver le secret fiscal des citoyens.

Augmenter le pouvoir d’achat en réalisant des économies ?

Aujourd’hui les banques qui octroient un prêt proposent systématiquement une assurance qui se joint à cet emprunt. Les établissements financiers captent près de 90 % du marché de l’assurance sur le plan immobilier. La loi permet aux emprunteurs de changer suivant des règles strictes cette assurance désormais. Il faut savoir que si vous décidez de trouver plus avantageux, l’économie pourrait aller jusqu’à 15 000 €uros. Simplement en changeant d’assurance. De quoi réfléchir ?

La mesure concernant l’information en cas de sinistre.

L’assurance multirisque habitation vous permet de faire appel à une contre-expertise lors d’un sinistre, si vous n’êtes pas d’accord avec les résultats de l’expert diligenté par votre assurance. Celle-ci engendre un coût bien évidemment, mais elle permet parfois d’éviter de longue procédure judiciaire. Cette procédure est rarement indiquée aux titulaires de contrat d’assurance habitation. Le projet de loi essaye de mettre en valeur cette possibilité et de faire en sorte qu’il soit plus facile d’accès.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *