Aménager vos extérieurs avec style et couleur

Aménager ses extérieurs ? C’est le printemps et l’été arrive à grands pas, de quoi donner envie de sortir et de prendre du « bon » temps sur sa terrasse, son balcon. Alors quelles sont les tendances pour aménager votre balcon ou votre terrasse ? Naturel, brut, minéral, … que choisir ?

Pour aménager ses extérieurs que choisir ?

Que ce soit après une extension, ou simplement un aménagement de l’existant, vous pouvez imaginer de superbes espaces dédiés à la détente et au farniente. Le bois est souvent à l’honneur, et aujourd’hui les fabricants ont trouvé des matériaux ou des produits, qui promettent de la longévité à votre espace détente. De quoi vous rassurer !

Regarder la vidéo de SOS jardins pour vous donner des idées :

Cependant certains d’entre vous préfèreront un produit plus brut, alliant la beauté du naturel avec la rudesse du produit qu’est le béton. Mais les propositions des matériaux peuvent vraiment être variés et permettent de valoriser les espaces qui vont abriter vos siestes.

Puis d’autres, préfèreront le naturel de la terre avec une pergolas intelligente qui vous protègera des ardeurs du soleil. En effet, les évolutions de ces produits vous donnent la possibilité de profiter de votre extérieur, à n’importe quel moment de la journée tout en vous protégeant de manière automatisée.

Du teck pour le sol, du gazon synthétique ou plutôt une bonne base brute de ciment coloré ou plus simplement un carrelage, autant de produit qui vous permettront un aménagement simple et pratique.

Les éléments pour l’agrément

Cette année la tendance est au repos dans un hamac ou sur un transat design au bord de la piscine. Des canapés pourront agrémenter le petit coin de paradis que vous aurez aménagé. Une petite table à rallonge invitera à la détente avec vos amis. Mais c’est le barbecue dans le coin qui pourra allègrement harmoniser votre espace. Mais surtout, vous procurer des moments inoubliables en famille ou avec des amis. Osez la couleur sur les coussins avec le vert anis ou le jaune poussin. N’hésitez pas à placer des lampes design qui joueront les pointent de couleurs lors de vos soirées. Des soirées d’été avec de belles perspectives de bienêtre.

Retrouvez votre jardin avec Castorama :

Immobilier : bien acheter en évitant les vices cachés.

Vices cachés : avant d’envisager votre déménagement dans votre logement passer à la loupe les détails. Mais comment faire un tour complet des petits détails qui peuvent vite devenir lourd économiquement. Détails juridiques et administratifs pénibles voir bloquant pour l’achat de votre futur bien immobilier les détecter.

Comment éviter les vices cachés en pensant à ces simples vérifications ?

Si vous avez du terrain, faites un petit tour pour éviter les petits vices cachés. Une servitude de passage, une canalisation commune, de nombreux vices non connus lors de la vente peuvent vite devenir compliqués par la suite. Normalement le notaire doit vous informer lors de la vente de ces problématiques. Mais le mieux est de se renseigner en amont pour ne pas se retrouver pris au dépourvu. Sachez que vous avez 10 jours pour vous rétracter à compter de la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Attention aux vices juridiques et administratifs. Si le vendeur de votre futur logement a effectué des travaux de surélévation, d’extension de surface, démolition de mur, … Prenez le temps de demander si toutes les autorisations sont en règle. Renseigner vous auprès de la copropriété voir de la commune pour éviter de vous retrouver dans des situations complexes ensuite (démolition, …). Vérifier que les modifications ont bien été portées sur le cadastre ou dans les millièmes de la copropriété. Vérifier la souscription des assurances nécessaires, l’existence des garanties produites par le professionnel qui a réalisé les travaux (garantie décennale ou biennale).

Abordons maintenant le prix de votre futur bien immobilier. Est-il en phase avec le prix du quartier ? Est-il conforme à l’état du logement ? Faites appel à un professionnel en immobilier qui peut vous apporter un éclairage sur le prix demandé. Renseignez vous sur les prix de ventes des biens proches de votre adresse. Le prix peut bien sûr évoluer en fonction des avantages ou désavantages qui constituent votre futur logement. Vous pourrez ainsi vous faire une idée du prix et évaluer si celui demander par le vendeur est raisonnable.  De plus, faites un point sur la partie charge de copropriété et vérifier le montant des taxe et impôt locaux pour être précis. Le Dpe peut être un point de négociation. Ainsi que l’ensemble des points vus précédemment qui peuvent venir justifier un bonus ou un malus sur le prix demandé.

N’oubliez pas de prendre en compte le montant des travaux que vous envisagez de faire pour améliorer votre futur logement. On estime entre 800 et 1500 euros le prix d’une rénovation au m². De quoi poser des jalons sur le prix. Sachez faire appel aux organismes professionnels pour les rénovations énergétiques. Consultez le site gouvernementale https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique pour trouver les aides pour vos travaux ?

Si vous désirez acheter en copropriété nous vous indiquons les points à connaître pour éviter les déconvenues dans notre prochain article.

Immobilier : bien acheter sans se tromper comment faire ?

Bien acheter sans se tromper, un souci pour tous les futurs propriétaires. Quels sont les critères à étudier de près pour éviter les mauvais plans ? Nous vous proposons une revue des points à cibler pour choisir au mieux sans se tromper.

Quels sont les détails sur lesquels porter son attention pour bien acheter ?

Comme évoqué dans notre article d’hier, vous trouverez ci-après les différents critères qu’il faut prendre le temps de bien étudier.

Commençons par l’état général de votre futur logement : le « plus facile ». Vous savez ce que vous ne voulez absolument pas et ce que vous désirez vraiment. Facile ! néanmoins, si ces critères sont tous réunis, il ne faut pas se jeter sur le bien immobilier sans certains contrôles importants. Rendez vous à plusieurs reprises dans le logement pour vérifier qu’il n’y a pas de nuisances non constater lors de votre première visite. Demander à avoir rapidement les diagnostiques techniques pour faire un point complet.

Vérifier la qualité de votre environnement. Essentiel à votre qualité de vie ! Contrôler que vous n’avez pas d’usine ou de bar à proximité par exemple. De nombreuses nuisances sonores et autres pourraient vite devenir un détail désagréable au quotidien. Passez de nuit dans votre futur quartier pour contrôler la qualité de vie et les fréquentations pour ne pas avoir de surprises. N’hésitez pas à vous rendre en mairie pour vous renseigner sur les futurs aménagements prévus proche de votre futur logement. Prenez connaissance des risques potentiels liés à votre quartier. N’hésitez pas à consulter la base de données gouvernementales www.géorisques.fr, elle peut être une mine de renseignements importante.

Vous avez trouvé un bien qui vous convient, l’environnement vous plaît maintenant passer à un examen plus approfondi et faites appel à un professionnel pour examiner l’état du bâti. Vérifier les infiltrations, les défauts de constructions et prenez le temps de bien inspecter les communs. Le professionnel pourra vous aider sur ces points. Il vous aidera si vous envisager l’achat d’une maison à trouver les failles sur les combles, la charpente, la toiture,…

Soyez vigilant sur les dossiers énergétiques. Vérifier le classement de votre futur logement et contrôler les normes auxquels il répond. De A à G les prix peuvent vite être différents. De A à D votre logement n’est pas considéré comme énergivore donc il répond à de nombreuses normes économiques. Si votre bien se classe de E à G, considéré votre logement comme énergivore. Il conviendra de voir les améliorations à apporter. Les aides de l’état pourront vous aider. Mais réviser peut-être le prix ! Néanmoins, sachez que les notes attribuées à votre logement doivent être nuancées en fonction de l’année de construction.

Concernant vos installations électriques et gaz : contrôle =sécurité. Ne pas négliger de porter une bonne attention à ces deux points. Notamment, quand le logement est assez ancien. Pour les maisons, demander le diagnostic de l’assainissement il peut être un point négatif. Il devient alors un chiffre supplémentaire important en termes d’investissement, si vous n’êtes pas aux normes. Renseigner vous rapidement sur cet aspect de votre logement en mairie ou auprès de votre agent immobilier.

Faites un point détaillé de vos extérieurs pour éviter les vices cachés. Déambulez dans votre future propriété peut vous éviter les soucis de voisinages.

Retrouvez nos conseils dans notre prochain article…

Comment bien acheter son logement ?

Logement comment bien acheter ? Une question qui paraît évidente, mais comment y répondre sans se tromper ? Alors quels sont les critères à étudier et à qui s’adresser sans faire d’erreur ? Que recherchez vous appartement, maison, en individuel ou en copropriété ? Autant de points à bien étudier avant de se lancer et éviter les déconvenues. Nous vous proposons un dossier complet sur le sujet pour ne rien oublier.

Logement : quels sont les critères généraux à étudier pour ne pas se tromper ?

Voilà longtemps que vous réfléchissez à devenir propriétaire de votre logement et le contexte économique est très favorable. Des taux d’emprunts assez faible, des prix raisonnables et des aides de l’état pour vous permettre de passer à l’accession. Mais avant de signer le moindre compromis il faut étudier quelques points primordiaux.

Que faut-il contrôler avant d’acquérir votre futur logement ?

  • La qualité de l’emplacement où se situe votre futur bien immobilier,
  • L’état général de votre futur logement est pour lequel il peut être nécessaire de faire appel à un professionnel.
  • L’état énergétique du bien immobilier peut vous permettre de découvrir certains vices non visibles lors de vos visites,
  • Vérifier certaines notions tels que les servitudes, les vices juridiques et administratifs,
  • Le prix de votre futur logement est-il bien conforme à celui du marché de votre quartier ? Procédez, à l’aide d’outils comme les simulateurs de prix, au contrôle du prix de votre logement et retrouvez ces informations sur les portails professionnels spécialisés comme www.lesiteimmo.com qui vous apportent un éclairage sur les valeurs immobilières par quartier,
  • Consultez le montant des impôts locaux,
  • Établissez le budget de vos travaux pour remettre votre futur logement à votre goût.

Autant de détails, pour lesquels nous allons vous donner quelques indices. De plus, si votre logement se trouve au sein d’une copropriété, il y a certains critères qu’il convient de bien appréhender avant de vous lancer dans l’acquisition. Et si vous envisagez la construction de votre maison, de nombreux aspects doivent être pris en considération quels sont-ils ?

Découvrez dans les prochains articles dédiés à notre dossier, comment bien acheter en copropriété ? Et comment bien construire votre logement ?

Rendez vous demain pour la suite…..

Agrandir son espace de vie en aménageant les combles ?

Les combles comment les utiliser pour une envie, un besoin, des idées… Comment gagner une pièce supplémentaire, pour créer un espace de vie intéressant, qui peut vous ravir et augmenter votre bien être tout simplement. L’aménagement des combles est une solution parfois très intéressante. Lesiteimmo.com vous propose un petit tour de ses aménagements et des idées déco. Tout en abordant les contraintes que sont l’isolation et le chauffage.

Comment bien aménager les combles ?

Vous aimeriez aménager vos combles pour faire un petit salon d’hiver, une salle de jeu, une chambre avec dressing, un magnifique salon avec vue, une chambre pour les enfants ou plutôt un petit studio pour le plus grand… Bref, aménager un espace de vie supplémentaire pour vous et vos proches.

Les combles s’est une excellente idée mais il y a un point important à contrôler avant de vous lancer dans les travaux, c’est l’isolation de votre toiture ou de votre futur espace de vie. On considère qu’il peut y avoir près de 30 % de perdition de chaleur par votre toiture. Et, ce sera l’endroit de la maison où il fera le plus chaud en plein été.

Aussi, il faut envisager une isolation soit intérieur, soit extérieur sous vos rampants de toit afin d’obtenir les meilleures économies d’énergie. Aussi, il vous faudra trancher sur les différents matériaux à utiliser. Que ce soit la laine de verre ou la laine de roche, le minéraux biosourcés ou les panneaux semi-rigides, vous devrez opter pour la solution la plus optimale suivant votre espace. Sachez que pour bénéficier du crédit d’impôt, vous devrez sélectionner les produits qui vous permet d’atteindre un indice de résistance thermique de supérieur ou égal à 6 pour la toiture et 3,7 pour les murs de vos combles.

Découvrez comment bien aménager ses combles avec la maison France 5 grâce à cette vidéo :

 

Ensuite ne pas regarder à la dépense concernant les différentes ouvertures que vous pourriez intégrer dans votre projet. Les fenêtres sont des ponts thermiques importants qu’il faut bien gérer pour éviter de perdre tout le travail de fond mené sur votre toiture.

Quel chauffage utiliser dans vos combles pour donner du cachet à votre nouvel espace de vie ?

Chauffage design

Viendra enfin les modes de chauffage important à étudier qui vont permettre de réchauffer votre intérieur et lui donner tout son confort en pleine période hivernale. Mais les choix sont de plus en plus intéressants et les modèles de chauffage sont de plus en plus sympathique en termes de design et permet de trouver des choses intéressantes. Aujourd’hui de nombreux fabricant propose des appareils de chauffage très moderne en termes d’esthétique qui donne à vos intérieurs des effets waouh ! Coloré, plat, long, large, style très épuré, design plutôt ancien, vous pouvez trouver votre bonheur et le lier au style de votre nouvel espace de vie.

 

Et pour finir le moment de l’aménagement et de la décoration de votre nouvel espace de vie !

Vous n’avez plus qu’à vous installer et profiter de votre salon d’hiver, de votre chambre parentale, de la salle de jeu ou du petit studio pour votre aîné ou vos amis.

Lifestyle : une maison connectée pourquoi pas ?

Être loin et prendre le pouvoir sur sa maison connectée une idée intéressante. Fermer les volets, programmer son chauffage à distance pour rentrer avec les enfants au chaud, mettre en place votre alarme parce que vous l’avez oubliée en sortant sans avoir besoin de faire demi-tour un luxe, non une idée à étudier !

Une maison plus confortable

De la simplicité et un coût moins élevé, voilà ce que recherchait les ingénieurs en domotique pour pouvoir « donner vie » à votre maison. Alors plus besoin d’être un expert en informatique ou en électricité, de nouveaux systèmes de domotique vous permettent d’effectuer des installations à des prix léger. Vous pouvez désormais contrôler à distance plusieurs systèmes via une simple application. Une tablette, un smartphone où que vous soyez, vous pouvez facilement fermer vos volets, activer votre alarme ou bien remonter le chauffage de la maison, ouvrir votre portail, gérer vos éclairages, … Un vaste éventail de tâches que vous pourrez faire en un simple clic. Tout est imaginable chauffer votre piscine, arroser votre jardin, vous pouvez tout programmer pour ne plus avoir à gérer les menues besognes. Une foule de scénarios possibles pour la maison et les extérieurs peuvent être intégrés.

Entre 250 € et 800 € pour les box ou centrales domotiques afin de gérer un domaine précis. Mais le défaut majeur de ces outils performants reste le langage. Tous ces produits utilisent un langage qui n’est pas universel aussi choisissez des marques qui prônent l’ouverture et qui peuvent être compatible avec de nombreux confrères.

Alors pourquoi connecter votre maison ?

Vous pouvez utiliser la domotique pour un tas de solution dans votre maison et notamment pour mieux gérer vos coûts et améliorer votre sécurité.

Une meilleure gestion pour diminuer vos coûts.

Commençons par les ouvertures, qui peuvent être actionnées à distance via votre smartphone grâce aux modules d’automatisations connectés. Ensuite la communication, en associant à un compte personnel sur internet votre application pourra être mise en fonctionnement à distance. L’économie d’énergie, avec la hausse de certain type de chauffage, vous pourrez optimiser votre consommation (entre 20 et 30 % d’économie d’après les professionnels) avec une gestion parfaite à distance puisque vous pourrez réduire ou augmenter les thermostats à distance. Ne pas laisser de lumières allumer, arrêter la veilleuse de votre bébé, tout un tas de petit rien qui vous facilité la vie et vous font faire des économies.

La sécurité de votre maison ou de votre appartement devient facile.

Grâce aux caméras ou détecteurs installés vous pourrez surveiller jour et nuit à distance votre logement avec dès lors qu’il y a un intrus une information en direct qui vous permettra d’intervenir dans les meilleurs délais.

Plus de surveillance lorsque vous êtes absent, les détecteurs vous signalent la présence d’un incendie, d’une inondation ou bien que votre congélateur est arrêté ce qui vous permet de recevoir un mail ou sms pour vous avertir.

Vous pouvez également imaginer la gestion de vos ouvertures avec des systèmes de clés virtuelles pour permettre à votre artisan ou votre femme de ménage d’accéder à votre maison ou votre appartement sans avoir à lui fournir une clé…

Une technologie qui a le vent en poupe.

Tous ces outils de gestion qui favorisent l’économie d’énergie permettent d’envisager l’avenir sous un autre angle. Aujourd’hui tous les objets peuvent devenir dynamique et vous faciliter la vie au quotidien tout en optimisant vos dépenses. Certains cabinets d’études prévoient plus de 80 milliards d’objets connectés dans le monde d’ici à 2020, contre actuellement 15 milliards.

Mais si l’on peut y voir un nombre d’avantage presque illimité, il n’en demeure pas moins que certaines questions se soulèvent. La sécurité pourrait être vitre tromper et pour éviter que la technologie ne se retourne contre vous il est important de bien sécuriser votre réseau. Aussi, les professionnels du secteur préconisent les marques connues qui semblent être plus transparentes sur leur mode de sécurité.

Découvrez une maison connectée :

Découvrez nos appartements ici :

Vente Appartement

2 090 000 €
Quartier Foch, rue Pergolèse Paris 16 ème Au 5ème étage d'un bel immeuble haussmannien avec un balcon filant, élégant appartement…

Vente Appartement

4 500 000 €
À PARIS 14 RIVE GAUCHE, ENTRE LE BOULEVARD RASPAIL ET LE JARDIN DU LUXEMBOURG, à quelques pas de la station…

Vente Appartement

1 550 000 €
EXCLUSIVITE du Cabinet IMMOCREATION, Dans l'un des plus beaux immeubles de Lyon, appartement de grand standing d'une surface habitable de…

Vente Appartement

4 680 000 €
Champs de Mars-Gros Caillou - Au pied des commerces de la rue Saint Dominique et des écoles réputées du quartier.…

Vente Appartement

1 970 000 €
IAD France - Magali COLLET (06 48 22 24 43) vous propose : À RÉSERVER APPARTEMENT NEUF ! Entre le…

Vente Appartement

2 510 000 €
IAD France - Magali COLLET (06 48 22 24 43) vous propose : OFFRE EXCEPTIONNELLE : À 350 mètres du…

Les plus belles demeures de Lyon

Si vous êtes à la recherche des plus belles demeures de Lyon, inutile d’aller plus loin, consultez la dernière version du site Internet de My Chic résidence.

My Chic résidence est un subtile mélange d’art de vivre et d’immobilier. Au fil des pages print ou web, vous découvrirez des maisons et des appartements d’exceptions.  Bien plus qu’un catalogue My Chic vous transporte dans un monde réservé et confidentiel.

Annonces immobilières à Lyon

Vente Appartement

1 950 000 €
Au 16ème et dernier étage d'une résidence conçue par Christian de Portzamparc, exceptionnel penthouse de 220 m², offrant une vue…

Vente Appartement

2 800 000 €
LYON 5, rare et unique, adresse prestigieuse pour ce splendide toit terrasse en duplex avec vue panoramique à 180 °…

Vente T6

2 045 000 €
EXCEPTIONNEL ! Façonnée comme un nuage entre ciel et terre et situé en plein cœur de la ville dans une…

Vente Appartement

1 989 000 €
LYON 3, Rare, en plein coeoeur de Lyon et dans l' un des plus beaux immeubles de la ville de…

Vente Appartement

2 250 000 €
LYON 2nd - Emplacement privilégié et de premier ordre. Dans un superbe immeuble Soufflot du 18ème Siècle, un magnifique appartement…

Vente Propriété

1 990 000 €
40 mn de lyon-10 mn de Villefranche sur Saône. Littéralement ouverte sur le parc cette maison du 17 ème siècle…

 

 

 

Immobilier Saisonnier : les règles de base pour votre location saisonnière

Les vacances arrivent à grands pas et les envies d’évasion commencent à prendre forme. Le choix de la destination, la recherche du logement deviennent primordiale pour bien profiter de ces moments de détente en famille ou entre amis. Alors comment faire les bons choix en évitant les mauvaises surprises de la location saisonnière ? Quelques règles de base.

 Comment trouver son logement saisonnier ?

Et oui, l’air doux des vacances les deux ou trois semaines de relâchement total approchent à grands pas, alors comment trouver le logement idéal ?

Il existe plusieurs sources d’informations :

  • Les syndicats d’initiative ou offices du tourismes qui vous permettent de trouver gratuitement des propriétaires qui désirent louer leur maison ou leur appartement (attention cependant ces informations ne sont pas forcément contrôlé)
  • Internet et ses nombreux portails, où les particuliers peuvent mettre en ligne leurs annonces immobilières de locations saisonnières (attention aux arnaques)
  • Les promoteurs de loisirs qui mettent à votre disposition des catalogues de locations de maisons ou d’appartement,
  • Les agences immobilières auprès desquelles les propriétaires ont mis à disposition leurs biens immobiliers (des commissions seront à payer et le montant de celle-ci n’est pas règlementé).

Location vacancesLes prérequis en termes de location saisonnière.

Concernant les gîtes tout d’abord qui sont souvent situés en milieu rural, sont souvent labellisés. En France, il existe plusieurs labels qui permettent de s’assurer que le logement respecte une certaine charte de qualité établi par le label et qui vous garantissent une conformité. Les maisons ou appartements sont catégorisé selon un classement : épi qui peut varier de 1 à 5.

Les meublés de tourismes eux sont souvent l’objet d’un classement étoilé de 1 à 5 également.

Dans certaines régions, des labels spécifiques ont été élaborés par les associations régionales et celle-ci vous garantissent également une certaine qualité du logement. En effet, sur plainte auprès du préfet le logement pourra être déclassé.

Dans tous les cas, il est important de si prendre assez tôt pour réserver votre villégiature car nombreuses sont les demandes et rares les petits paradis.

A noter toutefois que certain site internet proposé des locations saisonnières de dernières minutes qui peuvent être des bons plans pour les retardataires.

Les petits «  trucs » à faire avant de signer votre contrat de location.

Pour éviter les pièges ou les désillusions lors de votre arrivée sur votre lieu de vacances, il convient de vérifier certains détails.

N’hésitez pas à demander un descriptif des lieux écrit et précis, il vous permettra de connaître l’ensemble des modalités du logement saisonnier et pourra vous servir de preuve si la maison ou l’appartement n’est pas conforme aux informations.

Ce descriptif devra vous renseigner sur :

  • Le confort du logement,
  • Son équipement,
  • Sa situation dans la localité où vous désirez vous rendre,
  • Le prix de la location saisonnière
  • Les modalités de règlement

Il est impératif également de demander le maximum de photo du logement, si elles sont souvent prises pour mettre en valeur le bien et ne vous renseignent pas sur les nuisances possibles alentours, elles sont néanmoins un indicateur de qualité et de propreté de votre location.

Les mentions obligatoires devant apparaître sur votre contrat de location :

Doivent impérativement apparaître sur votre contrat :

  • la situation du logement
  • la durée de la location
  • les assurances qui couvrent le logement
  • les dates et les heures d’arrivée et de départ
  • le montant des charges si non incluses dans le prix
  • le prix (avec la commission de l’agence si vous faites appel à un professionnel)
  • le montant de l’avance versée et le délai pour le solde du règlement

Sachez que 25 % des sommes dues devront être versées à un professionnel en matière d’arrhes.

Attention il est primordial de verser des arrhes et non pas un acompte car en cas de désistement, le propriétaire aurait tout à fait le droit de vous demander de régler l’intégralité de la somme prévue.

Les « bons gestes » à faire lors de votre arrivée.

Location maisonAprès les quelques heures de route pour atteindre votre location saisonnière il est temps de passer aux vérifications d’usage :

  • Faites un état des lieux de la location saisonnière,
  • Vérifiez systématiquement l’inventaire des objets (présence et fonctionnement),
  • Si les charges ne sont pas comprises dans le prix du loyer ou forfaitisée n’oubliez pas de relevé les compteurs,

Un dépôt de garantie peut vous être demandé et il est souvent récupéré à l’issue de la location si aucun frais n’est engagé.

Si lors de votre inventaire vous constatez un problème, n’hésitez pas à le mentionné et réagissez rapidement.

Demandez à consulter le contrat d’assurance de votre location saisonnière. Il devra comprendre la garantie « villégiature » et « mobilier hors domicile » ce qui vous assure que votre location est couverte pour l’incendie, le vol et le dégât des eaux.

Si l’assurance ne comprend pas ces mentions, il est important pour vous :

  • Soit de souscrire un contrat temporaire,
  • Soit de la faire ajouter (ce qui peut engendrer un surcoût)

A l’heure du départ.

Il est très important de répéter les même opérations de vérifications qu’à votre arrivée pour éviter de vous voir confronter à un refus de restitution de dépôt de garantie.

Attention au ménage qui peut vous être facturé par certains loueurs systématiquement.

La prime pour rénovation alloué par le gouvernement.

Prime de l'étatLa France s’est engagée à diminuer le nombre de logements qui seraient énergivores. Le secteur du bâtiment représenterait la moitié de l’énergie consommée et la deuxième source d’émission de gaz carbonique.

Pour enrailler ce fait, le gouvernement a décidé en mars dernier qu’il fallait aider les ménages à rénover leur bien immobilier pour diminuer cette massive consommation.

Le gouvernement vise 270 000 rénovations pour 2014. Il a donc décidé le 22 août dernier d’allouer une aide de 1 350 € aux personnes qui entreprendraient des travaux de rénovation.

 

Cette aide serait disponible sous conditions de ressources, indiquait Cécile Duflot, Ministre du logement, en mars dernier soient :

  • 25 000 euros par an pour une personne seule,
  • 35 000 euros par an pour un couple,
  • 50 000 euros par an pour un couple avec deux enfants.

Ces travaux devront être réalisés par des professionnels et concernent les logements de plus de 2 ans, et uniquement pour la résidence principale.

Les dépenses concernées sont : «les travaux relevant d’au moins deux catégories parmi l’isolation des murs, des toitures ou des parois vitrées ou l’installation d’équipements de production d’énergie, de chauffage ou d’eau chaude sanitaire performants».

L’enveloppe globale serait de 135 millions d’euros et correspondrait à environ 95 000 primes d’ici à 2015.

Si vous désirez bénéficier de cette prime, adressez vous à l’Anah (Agence nationale de l’habitat) de votre secteur qui vous renseignera.

Lesiteimmo.com

Les baisses des prix en immobilier c’est parti !

[lesiteimmo.com] Pour bien acheter, Lesiteimmo.com vous permet de découvrir la baisse des prix, produit par produit. Vous pouvez donc acheter ou louer votre logement dans les meilleures conditions:

Pour bien acheter, comparez !

Exemple: vous recherchez une maison à Brignais (région de Lyon) dont le prix a baissé récemment