Comment bien acheter son logement ?

Logement comment bien acheter ? Une question qui paraît évidente, mais comment y répondre sans se tromper ? Alors quels sont les critères à étudier et à qui s’adresser sans faire d’erreur ? Que recherchez vous appartement, maison, en individuel ou en copropriété ? Autant de points à bien étudier avant de se lancer et éviter les déconvenues. Nous vous proposons un dossier complet sur le sujet pour ne rien oublier.

Logement : quels sont les critères généraux à étudier pour ne pas se tromper ?

Voilà longtemps que vous réfléchissez à devenir propriétaire de votre logement et le contexte économique est très favorable. Des taux d’emprunts assez faible, des prix raisonnables et des aides de l’état pour vous permettre de passer à l’accession. Mais avant de signer le moindre compromis il faut étudier quelques points primordiaux.

Que faut-il contrôler avant d’acquérir votre futur logement ?

  • La qualité de l’emplacement où se situe votre futur bien immobilier,
  • L’état général de votre futur logement est pour lequel il peut être nécessaire de faire appel à un professionnel.
  • L’état énergétique du bien immobilier peut vous permettre de découvrir certains vices non visibles lors de vos visites,
  • Vérifier certaines notions tels que les servitudes, les vices juridiques et administratifs,
  • Le prix de votre futur logement est-il bien conforme à celui du marché de votre quartier ? Procédez, à l’aide d’outils comme les simulateurs de prix, au contrôle du prix de votre logement et retrouvez ces informations sur les portails professionnels spécialisés comme www.lesiteimmo.com qui vous apportent un éclairage sur les valeurs immobilières par quartier,
  • Consultez le montant des impôts locaux,
  • Établissez le budget de vos travaux pour remettre votre futur logement à votre goût.

Autant de détails, pour lesquels nous allons vous donner quelques indices. De plus, si votre logement se trouve au sein d’une copropriété, il y a certains critères qu’il convient de bien appréhender avant de vous lancer dans l’acquisition. Et si vous envisagez la construction de votre maison, de nombreux aspects doivent être pris en considération quels sont-ils ?

Découvrez dans les prochains articles dédiés à notre dossier, comment bien acheter en copropriété ? Et comment bien construire votre logement ?

Rendez vous demain pour la suite…..

Immobilier location : La « trêve hivernale » est ce vraiment une solution ?

La trêve hivernale concernant le logement prend fin ce soir. Ainsi, de nombreux locataires vont se voir expulsés dans les prochains jours de leurs appartements ou maisons pour des raisons financières. Aussi on estime entre 30 000 à 40 000 le nombre de foyers qui risquent d’être délogés.

Alors qu’est-ce que la trêve hivernale ?

Ce sont les mois d’hiver durant lesquels tout expulsion de locataire est interdite. En règle générale cette période débute au 1er novembre d’une année pour se terminer au 31 mars de l’année suivante. Cette règle est prévue par l’article L412-6 du Code des procédures civiles d’exécution.

Certains cas sont exclus de cette trêve comme les squatteurs, les locataires occupants un immeuble présentant un danger pour leur vie, les personnes occupant un logement avec le statut erroné d’étudiant.

Que se passe-t’-il au terme de la trêve ?

Au terme de ces 5 mois de trêve, les locataires en difficultés financières pour la plupart risquent tout simplement l’expulsion de leurs logements.

Michel Fréchet, Président de la Confédération Générale du Logement s’indigne et précise : « qu’il s’agit là d’une mauvaise pièce qui se rejoue inlassablement année après année. L’augmentation continue du nombre d’expulsions ne constitue pas un sujet en soi, mais bien une conséquence d’un problème sociétal plus global : la hausse du coût du logement en France, et son corollaire, l’augmentation de la pauvreté ».

Il existe des organismes qui aident les personnes en difficultés pour leurs démarches administratives et juridiques. Malgré tous leurs efforts ceux-ci sont de plus en plus démunis eu égard à la diminution des subventions accordées par l’Etat aux collectivités.

A contrario, le nombre de foyers en difficultés augmente considérablement. Les propriétaires sont également éprouvés et de ce fait peuvent se retrouver dans des situations difficiles.

Comment enrayer ces dysfonctionnements sans l’aisé les uns et les autres ? Notre gouvernement trouvera t’il des solutions ?

Logements intermédiaires : 1 milliard débloqué par l’Etat

Les ministères du logement et des finances, avec respectivement Sylvia Pinel et Michel Sapin, présentaient fièrement le fonds d’investissement de près de 1 milliard d’euros qui va subventionner les logements intermédiaires.

Qu’est-ce que les logements intermédiaires ?

Il s’agit des logements pour lesquels les loyers sont maitrisés et destinés aux personnes qui ne peuvent pas prétendre aux logements sociaux, mais qui n’ont pas les ressources financières d’accéder à la propriété.

La pénurie de ces logements est souvent constatée dans les grandes agglomérations telles que l’Ile de France où seulement 28 % des besoins en logement seraient couverts.

Objectif : relancer la construction au bénéfice des logements intermédiaires.

Aussi pour enrayer cette pénurie, l’Etat a décidé de lancer un appel d’offre afin de confier la gestion des fonds de 1 milliard, à la SNI (Société Nationale Immobilière) et sa filiale AMPERE. Ceci pour permettre la construction de 13 000 logements intermédiaires au cours des 5 prochaines années.

De plus 900 millions d’euros devraient être investis par la Caisse des Dépôts et Consignations pour aider à la construction de 12 000 logements intermédiaires supplémentaires.

Rénovation Immobilière : TVA à 7 % maintenue jusqu’au 15 avril 2014

La Fédération du Bâtiment (FFB) apprécie le geste de Bercy quant au maintien de la TVA à 7 % concernant certains travaux de rénovation.

Conditions pour une TVA à 7 %

Et oui, vous allez pouvoir bénéficier d’une TVA à 7 % pour vos travaux de rénovation de votre logement si :

  1. Vos travaux sont réalisés et facturés avant la fin mars 2014
  2. Si vous payez votre facture avant le 15 avril 2014

Au-delà de cette date, les travaux de rénovation seront taxés d’une TVA à 10 %.

Alors si vous désirez relooker votre maison à un tarif encore intéressant dépêchez-vous !

Lesiteimmo.com

Assurance Habitation : une augmentation programmée pour 2014

Assurance habitationLes assureurs nous prévoient « une petite hausse » du coût de l’ assurance habitation. Alors pourquoi et à combien doit-on s’attendre ?

Pourquoi une hausse en 2014

D’après certains assureurs, les conditions climatiques qui ont déclenchés des catastrophes naturelles pèseraient lourd dans cette augmentation. Ainsi, les inondations, la grêle, les orages violents qui ont engendrés des pluies diluviennes et des tempêtes ces dernières années vont alourdir nos factures. Mais il ne faut pas négliger la monter en puissance des sinistres enregistrés comme les cambriolages, à les incendies. N’oublions pas l’Etat qui fait passer la TVA intermédiaire de 7% à 10%.

A combien doit on s’attendre ?

Tous ces facteurs poussent les assureurs à nous annoncer une hausse de nos cotisations entre 2,5 % et 5 % en moyenne, pour notre assurance habitation. Alors commencer à remplir vos bas de laine afin de faire face à cette « petite hausse ».

Lesiteimmo.com

Le passeport logement étudiant

Le passeport logement etudiant

Jeudi 1er septembre 2011 six grandes banques Française et la caisse des dépôts ont signé avec le ministère de l’Enseignement la mise en place du « passeport logement étudiant ».

De quoi s’agit-il ?

Une caution solidaire apportée par un fonds qui paiera en lieu et place de l’étudiant le dépôt de garantie (en général, 1 mois de loyer) et les impayés.

L’objectif de cette aide est de supprimer le double loyer payé en septembre, mois ou les frais se concentrent…

Par ailleurs, le fonds assurera le règlement en cas d’impayés pendant 5 mois maximum, limité à 400 € mensuel, APL déduite.

 

Ce passeport sera expérimenté à partir de fin septembre dans les académies de Lille et Lyon.

Les étudiants pourront se présenter directement au Crous ou dans une agence de ces six banques* qui leur proposera soit le « Passeport logement étudiant », soit « une offre commerciale » spécialement conçue pour eux.

<img< class= »aligncenter />

* liste des banque concernées : Crédit Mutuel-CIC, Société générale, BNP Paribas, Crédit Agricole SA, Banque Populaire – Caisse d’Epargne et la Banque Postale.

Expulsions locatives : quels sont les droits ?

Mercredi 16 mars, c’est la fin de la trêve hibernale. Les propriétaires peuvent à nouveau expulser leurs locataires.
Cette procédures très longue pour les propriétaires et peu agréable pour les locataires est sérieusement encadrée…

Cette trêve débute le 1er novembre et se termine le 15 mars. Chaque année se sont de nombreuses décisions de justice qui sont prises et qui entraîne une expulsion. En 2009, 106 500 décisions et 106 488 expulsions ont été mises en place, c’est environ 1.3% de plus qu’en 2008.

Les associations contre le mal logement ont demandé quelques jours avant la fin de la trêve un moratoire des expulsions locatives, et la construction de logements sociaux.

Le site Internet du gouvernement indique qu’il ne peut pas accepter le moratoire des associations, car celui-ci pourrait avoir des effets négatifs pour la location.  En effet, la France se compose de 2 millions de propriétaires individuels qui louent un logement (ils représentent environ 90% du parc locatif). Une telle mesure pousserait ces propriétaires à ne plus louer leurs logements, ce qui réduirait encore plus l’offre de logement en France.

Benoist Apparu, le secrétaire d’Etat aux logements, assure qu’une politique de « prévention des expulsions » va être mise en place en 2011 avec une taxe pour les propriétaires louant leurs logements à un prix exorbitant, notamment les petites surfaces.

Sur quels motifs peut-on mettre en place une procédure d’expulsion ?

  • 2 mois de loyers impayés
  • une assurance habitation non payée (malgré une lettre d’huissier précédemment envoyée)
  • tapage (le trouble au voisinage doit avoir été signalé plusieurs fois pour faire l’objet d’une procédure d’expulsion)
  • l’occupation des lieux par le locataire malgré la résiliation de son bail

Les procédures d’expulsions sont lourdes et compliquées. Néanmoins, avant d’entamer toutes procédures  judiciaires, le bailleur doit tenter de trouver une solution à l’amiable avec son locataire.

Si aucune solution ne peut être trouvée, alors le bailleur peut saisir le Tribunal d’Instance.

A la suite de la procédure, le juge peut estimer que le locataire est dans son droit, notamment lorsque le logement est insalubre ou impropre à la location, ou alors lui accorder un échéancier de paiement.

Lorsque la décision de justice va en direction du bailleur, le locataire doit quitter les lieux dans les 2 mois qui suivent la réception du commandement de l’huissier.  En cas de refus de la part du locataire, le préfet peut faire appel à la force publique.

Dans chaque département, il existe des Fonds de solidarité pour le logement (gérés en général par la CAF ou les associations locales). Ces fonds  peuvent être débloqués lorsque le locataire semble de bonne foi.