Les prix de l’immobilier à Paris

Paris et les prix en immobilier, une histoire de « gros sous ». Alors qui investit dans la capitale et sur quel type de bien immobilier ? Et surtout à quel prix doit-on s’attendre pour un logement à Paris ?

Les prix en immobilier à Paris on en est où ?

10 % de plus pour les prix en un an d’après les professionnels (Century 21 et Guy hoquet). De quoi donner le vertige aux futurs acquéreurs d’un logement à Paris. Aujourd’hui, la capitale est la ville de France où les prix « crève les plafonds ». Dénicher une bonne affaire est un miracle. La plupart des biens intéressants se vendent du « bouche à oreille ». Pour les familles revenues sur le marché des acquéreurs l’année dernière, la tâche est longue et fastidieuse pour trouver un logement qui correspond à leurs attentes. Après l’annulation de l’encadrement des loyers et la mise en place d’un contrôle plus strict sur les locations « airbnb », les investisseurs eux trouvent des opportunités. Cependant, les prix deviennent très audacieux et approchent les 10 000 euros le m².

Qui achète quoi à Paris ?

Si vous envisagez d’acheter votre premier bien immobilier à la Paris, prévoyez un budget compris entre 250 000 et 330 000 euros. Vous achèterez un appartement de deux pièces, environ 30 m² dans un immeuble du 19ème siècle sans ascenseur. Pour les meilleures opportunités, ciblez les secteurs de Guy-Môquet, La villette, Goncourt-Voltaire, Epinettes ou Dausmenil. La négociation des prix immobilier dans ses quartiers oscillent entre 8 000 et 11 520 euros le m² en fonction des secteurs et des surfaces. Attention, ces quartiers sur lesquels se développent des lignes de métropolitain deviennent des cibles à privilégier pour leur fort potentiel de plus-value. Sachez que Paris propose des prêt « Paris logement » évaluer à 39 600 euros maximum pour un ménage de deux personnes.

En revanche pour vous qui avez agrandi la famille et qui souhaitez opter pour une surface plus adaptée, le marché vous est favorable. Puisque le bien que vous possédez à subit une inflation en termes de prix intéressante, par rapport aux surfaces que vous envisagez d’acquérir. En règle générale, vous allez rechercher un produit proche des bonnes écoles pour les enfants. Minimum quatre pièces pour être à l’aise avec un ascenseur et en étage. Sachez que ce produit devrait se négocier entre 800 000 euros et 1,3 millions d’euros. Les secteurs à privilégier se situent dans les XI ème, XIV ème, XV ème et XVIème arrondissements de Paris pour rester dans la fourchette de prix.

Pour vous les investisseurs en immobilier, Paris reste cher est le rendement locatif est à la baisse.Les budget à prévoir se situent entre 180 000 et 220 000 euros pour un studio 20 m² avec travaux. Ciblez les quartiers comme le Père Lachaise, Jules-Joffrin-Marcadet-Poissonniers et Crimée-Ourcq. Près de 16 % de baisse de rendement en 3 ans. Si vous investissez à Paris pariez sur le long terme. Après 15 ou 20 ans vous vous assurez une plus-value très intéressante. Si vous envisagez d’investir pour la location saisonnière attention d’être très prudent et surtout de bien respecter les nouvelles règles en vigueur. En effet, les contrôle sont de plus en plus fréquent et peuvent engendrer de fortes pénalités.

Immobilier fiscalité : Dispositif Pinel sera-t-il maintenu après 2016 ?

Il y a un encore quelques semaine la ministre du logement s’interrogeait sur la prolongation du dispositif Pinel. François hollande a annoncé que le dispositif serait maintenu jusqu’à fin 2017.

Créer pour redynamiser les ventes de logements neufs, le dispositif a évolué et s’est étendu à l’ancien. Néanmoins, son rôle primaire a eu des effets très bénéfique puisque le nombre des particuliers qui ont acquis un logement neuf afin de le mettre en location a explosé. Ainsi près de 44 % de logements neufs vendus en plus soit un nombre de 49 564 logements. D’après les professionnels un record, puisque ces ventes ont dépassé celles concernant les accédants à la propriété.

Pourquoi un tel engouement pour le dispositif Pinel ?

Un particulier qui acquière un logement neuf pour le louer bénéficie d’une réduction d’impôt qui varie en fonction de la durée d’engagement locative. Une réduction qui est de 12 % du montant de l’investissement pour 6 ans de location, 18 % du montant de l’acquisition pour 9 ans de location, pour passer à 21 % pour les locations allant jusqu’à 12 ans.

Bien sûr il y a un plafond d’investissement de 300 000 euros et un plafond de prix au mètre carré de 5 500 euros. De plus, les loyers pratiqués sur ces logements sont limités également en fonction de leur situation géographique.

Point non négligeable du dispositif Pinel, la possibilité de louer le logement acquis à ses descendants ou ascendants.

Simuler votre emprunt avec le dispositif Pinel

Les trucs et astuces pour réussir son investissement en Pinel :

Découvrez les appartements à vendre ici :

Vente Appartement

550 000 €
Magnifique appartement dans petite copropriété de standing sur 3 étages, 130 m² traversant  lumineux avec sa terrasse et balcon. Spacieux…

Vente Appartement

215 000 €
Napoleon III - Superbe 3 pièces entièrement rénové récemment et avec goût de 56 m² dans une copropriété fermeé et…

Vente Appartement

283 000 €
Au troisième et dernier étage d'un petit immeuble ancien bien situé proche métro carmes. Vaste appartement traversant de trois pièces…

Vente Appartement

228 000 €
TOUR PANORAMIQUE LYON 9 IMMEUBLE HAUTES PRESTATIONS IGH. Secteur nouveau plateau de la Duchère, aux portes de Champagne au Mont…

Vente Appartement

294 000 €
À QUELQUES PAS DE LA PLACE DES TERREAUX, dans une impasse calme, Lauranne BALP vous propose un appartement traversant de…

Vente Appartement

210 000 €
EXCLUSIVITE F2 LYON 7. Emplacement de premier choix, limite LYON 3 / LYON 2, à 40 mètres du Quai Claude…

 

Immobilier : le salon de l’immobilier de Lyon

Le printemps voit s’ouvrir les portes des salons dédiés à l’immobilier. Celui de Lyon ouvrira ses portes le 11 mars prochain à la Cité Internationale. Rendez-vous pour découvrir et rencontrer les professionnels des différents secteurs de l’immobilier. Pour sa 55ème édition, le Salon de l’immobilier de Lyon, Rhône-Alpes, vous permettra de vous entretenir avec près de 90 exposants du 11 au 13 mars prochain, sur les différents thèmes de l’immobilier.

Près de 6500 visiteurs sont attendus pour cette nouvelle édition printanière. Trois jours pour aborder les questions que vous vous posez concernant votre projet immobilier.

Le salon de Lyon à ne pas rater, pourquoi ?

Que votre projet concerne l’acquisition d’un appartement, la construction de la maison de vos rêves, l’investissement dans un secteur privilégié, la défiscalisation, la subvention de votre projet,…, les professionnels vous proposent des  réponses personnalisées et adaptées à vos besoins.

Pendant ces trois jours, les professionnels vous invitent aussi à décrypter le marché immobilier à Lyon et vous apportent une analyse intéressante et pertinente qui vous permettra de mieux appréhender et maîtriser votre projet.

Les experts de l’immobilier vous convient également à des nombreuses conférences qui aborderont de nombreux sujets tels que :

  • les prêts à taux zéro,
  • les opportunités d’acquisition ou d’investissement dans le neuf,
  • les problématiques de la construction de maison individuelle,
  • le home staging,
  • les offres d’habitat que vous propose la métropole Lyonnaise,

Un salon de l’immobilier pour vous les futurs acquéreurs ou investisseurs tournés vers le conseil et l’expertise avec des professionnels qui vous offrent la possibilité de venir les consulter en « VIP » avec des rendez-vous privilégiés d’une trentaine de minutes.

Comexposium, l’organisateur du salon allie pour cette 55ème édition le professionnalisme et la convivialité entre professionnels et particuliers. A ne pas manquer cette année pour bien préparer votre projet immobilier.

Un salon réussi c’est grâce à vous !

N’hésitez pas à consulter le planning des conférences et la liste des exposants sur le site www.salons-immobilier.com/lyon et venez nombreux !

Retrouvez les annonces sur Lyon et sa région :

Vente Appartement

1 360 000 €
Rare et Exceptionnel boulevard des Belges, Appartement dans Hôtel particulier donnant sur le Parc de la Tête d'Or. Au 1er…

Vente Appartement

850 000 €
LYON 6- TËTE D'OR. Dans bel immeuble XIXème, cet appartement de 141 m² ayant conservé tout le charme de cette…

Vente Appartement

1 210 000 €
Lyon 6 - Foch - Appartement de 208 m² - 4 chambres FOCH. Situé au 4e étage avec ascenseur d’un…

Vente Appartement

1 830 000 €
Lyon 6 - Tête d’Or - Appartement toit-terrasse de 165 m² - 4 chambres Situé à proximité du parc de…

Vente Appartement

1 395 000 €
Lyon 6 - Foch - Appartement de 248 m² avec balcons - 3 / 4 chambres FOCH. Situé au 1er…

Vente Appartement

1 040 000 €
Lyon 6 - Place Lyautey - Appartement de 117 m² - 2 / 3 chambres PLACE LYAUTEY. Situé au 2e…

 

Investir : les villes qui favorisent l’investissement en France

Pinel, le dispositif qui permet de défiscaliser offre des opportunités intéressantes. Les grandes villes de France bénéficient d’un marché immobilier où il fait bon d’investir. Aussi, il est necessaire d’étudier certaines villes de plus près.

Les villes qui permettent d’obtenir un bon rendement locatif :

L’immobilier à Toulouse,

La quatrième ville de France permet grâce à son fort dynamisme immobilier, de profiter de belles opportunités. La ville rose attire de nombreux nouveaux habitants chaque année. Sa population en forte croissance, une aubaine pour les investisseurs. Sa politique de rénovation du logement et ses nombreux programmes neufs favorisent le choix des appartements ou des maisons qui vous permettront de bénéficier de l’investissement Pinel. Ne négligez pas l’examen du quartier dans lequel vous pensez investir et vérifiez le plafonnements des loyers.

montpellierL’immobilier à Montpellier,

Avec un emplacement proche de la méditerranée, la ville de Montpellier est en plein développement immobilier. En effet, les chantiers pour les logements neuf à Montpellier fleurissent à Montpellier depuis quelques années et permettent aux investisseurs de trouver leur bonheur. Un cadre de vie intéressant et un développement économique favorable attirent de nombreux habitant chaque année. Une autre ville de choix pour investir avec la loi Pinel.

Marseille, la cité phocéenne,

Avec plus de 5000 nouveaux arrivants dans la cité phocéenne chaque année, la ville de Marseille offre de nombreuses possibilités d’investissements. Ville privilégiée par les primo-accédants, Marseille affiche la plus forte progression en France. Le nombre de logement est nettement inférieur à la demande et donc constitue un potentiel intéressant. Reclassé en zone A, la ville devient un pôle d’investissement plus que favorable. Avec un marché immobilier très favorable à la location. Les jeunes couples qui recherchent le soleil se tournent vers la cité phocéenne. Les appartements à Marseille de 2 ou 3 pièces sont les plus recherchés. Avec un très fort mouvement immobilier dans le neuf, les appartements des programmes suscitent l’intérêt et offre un rendement important.

Lyon, la capitale des gaules,

L’ancienne capitale des gaules apporte également des opportunités très favorables aux investissements en loi Pinel. La ville en forte demande locative est un pôle très intéressant pour les investissements. Avec de nombreux étudiants et un bassin économique plus qu’attractif, la région lyonnaise propose des choix d’investissements très intéressant. Deuxième aire urbaine de France, plus de 1 millions d’habitants, Lyon est une ville attractive. Le marché immobilier en stabilisation permet de bénéficier de projet intéressant en termes de rendement. Les secteurs de biotechnologie et pharmacie proposent de nombreux emplois et les PME s’implantent assez facilement dans ce couloir Rhodanien. Avec un réseau de transports très développé, la municipalité réorganise Lyon pour offrir de nouveaux horizons aux investisseurs. Classée en Zone A, elle permet d’envisager un rendement très favorable. Certains quartiers mobilisent et favorisent la rénovation d’appartements anciens.

Bordeaux la ville qui bouge,

La ville en pleine mutation immobilière transforme peu à peu la ville. De nombreux projets immobilier voient le jour et permettent de travailler sur des acquisitions immobilières. La sixième ville de France ouvre largement ses portes à de nombreux cadres qui viennent travailler sur les nouveaux projets de la ville. Bordeaux entend augmenter sa population de 300 000 nouveaux arrivants d’ici à 2030. Un contexte plus que favorable. L’offre et la demande reste encore décalée et la politique de rénovation offre des opportunités sur les rives de la Garonne. Une ville à vivre avec un cadre de vie très agréable. L’arrivée d’une ligne TGV Paris-Bordeaux arrange les investisseurs. De plus, de par sa renommée internationale, la ville redore son image avec des aménagements et des propositions en termes d’immobilier qui séduisent les investisseurs.

Rennes, une ville qui prend de l’ampleur,

Au cœur de la Bretagne, Rennes offre également un potentiel pour les investisseurs. La ville en plein développement économique favorisant le marché immobilier. Avec une métropole qui comprend près de 414 000 habitants, Rennes est un pôle d’investissement majeur. Ville de France, avec un plan d’emploi assez dynamique, la ville est reconnue comme la première ville productrice de richesse par habitant. Ville écologique, Rennes à une forte volonté d’amélioration de l’habitat et de l’environnement. Rennes propose de nombreux projets urbains qui alimentent la croissance démographique de la ville. La ville est classée en Zone B1.

nantesNantes, un point d’investissement énorme,

Avec près de 300 000 habitants, la capitale du Nord-ouest de la France présentent un point d’investissement intéressant. Forte de ses aménagements et de ses nombreux programmes immobilier neuf, Nantes et un atout. Avec une hausse démographique importante et un tissu économique très avantageux, Nantes a fait du logement une priorité. Les friches industrielles qui jalonnent le territoire de Nantes, sont en pleines réorganisation. Ville centrales des Pays-de-la-Loire, ses nombreuses activités et développement assurent une grande diversité économique.

Strasbourg, l’Alsacienne qui bouge,

Septième ville de France, Strasbourg est au carrefour de l’Union Européenne. La ville lance de nombreux projets urbains qui vont permettre à Strasbourg d’évoluer. Avec un héritage historique assez lourd, Strasbourg réveille son patrimoine et désire s’allier à la modernité. Ville étudiante, elle accueille un grand nombre de jeunes qui favorisent le marché immobilier locatif. Une ville qui permet de donner aux investisseurs un potentiel de rendement très favorable. Classé en zone B1.

Lille, le Nord à l’honneur,

Une belle ville du Nord de la France qui est idéalement située. Carrefour entre Paris, Londres, Bruxelles, la ville accueille de nombreux étudiants qui favorisent le logement locatif. Avec un réseau de transport urbain développé, la ville bouge et s’avère très valorisante pour les investisseurs.

Paris, la capitale qui intéresse,

Avec plus de 2 millions d’habitants, Paris est la deuxième ville la plus peuplée d’Europe. Paris bénéficie de conditions exceptionnelles pour investir. Capital de la France, Paris est économiquement très avantageuse. Une multitude de possibilité s’offre aux investisseurs avec de nombreux programmes immobiliers. Paris c’est toujours faire rêver et la grande pénurie de logements locatifs augure en termes d’investissement un potentiel énorme. La difficulté réside dans le fait de trouver son bonheur car les prix sont assez élevés et souvent rebutent les investisseurs.

Investissement : le dispositif pinel donne des ailes aux investisseurs.

On estime que grâce au nouveau dispositif Pinel mis en place par l’ex-ministre du logement, Sylvia Pinel, les ventes aux investisseurs ont progressé de près de plus de 50 % sur les 3 premiers trimestres 2015 d’après les chiffres du promoteur Nexity. Un franc succès pour les professionnels du milieu qui pensent que la souplesse de la loi à fortement favorisée le choix des investisseurs. La révision de trois points du projet de base a été une levée de frein primordiale. En effet, le fait de pouvoir louer à des proches le bien de votre investissement, la possibilité de moduler l’engagement locatif et surtout l’abrogation de la révision des loyers par les préfets sont des points majeurs dans l’engouement des investisseurs par rapport au dispositif proposé par Duflot.

Petit rappel de l’objectif de la loi Pinel : encourager la construction de logements qui pourront être achetés par les classes moyennes dans des zones où la demande en logement locatif surpasse l’offre.

Les points forts de la loi Pinel

  • 63 000 euros de réduction d’impôt sur 12 ans maximum.

Voilà bien le premier atout du dispositif. Cette réduction est indexée sur la durée de l’engagement locatif. La durée minimale est de 6 ans, mais celui-ci peut être prorogé d’une ou deux périodes triennales, sans excéder les 12 ans au maximum. Attention, néanmoins aux conditions de ressources du locataire et au respect des plafonds des loyers.

  • Eligible pour l’acquisition d’un bien ancien

Le deuxième point qui a fortement séduit les investisseurs c’est la possibilité d’utiliser ce dispositif pour l’acquisition dans l’ancien. A noter, que cette acquisition doit concerner un logement à réhabiliter ou un local à transformer en un logement.

Si ce dispositif est largement intéressant pour les investisseurs, sachez cependant qu’il devrait prendre fin en décembre 2016. Aussi, il est grand temps de réfléchir rapidement à investir. Néanmoins, cet achat d’appartement ou de local à réhabiliter ne doit pas être traité à la légère. Il convient de bien étudier le dossier avant toute chose. Alors vaut-il mieux investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

Comment bien investir dans le neuf ?

Il est important de bien prendre en compte certains critères, avant de vous lancer dans l’aventure et parfois il est compliquer de bien être informé. Alors éclairons un peu cet univers parfois trouble.

1 – Votre logement est-il éligible ou pas au dispositif Pinel ?

Plusieurs type de logements sont éligibles alors comment savoir si vous pouvez bénéficier de Pinel pour votre logement neuf. Que ce soit un logement acheté en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement), une construction (les travaux doivent être terminés dans les 30 mois qui suivent la signature de l’acte de vente), ou un logement qui a subi de lourds travaux qui permettent de le requalifier en logement neuf.

Tous ces logements qui ont obtenus un permis de construire depuis le 1er janvier 2013 doivent être conformes à la RT 2012, pour les autres appartements ou maison, ils doivent entrer dans les normes BBC de 2005.

Votre acquisition devra être située dans une zone éligible « Pinel ». Seules les zones A, A bis et B1 sont éligibles. Les appartements ou maisons incluses dans la zone B2, seront uniquement éligibles dans le cadre ou un arrêté préfectoral délivrera un agrément. Quant à la zone C elles est exclue.

Consultez les nouvelles zones Pinel sur la nouvelle carte revue et corrigé en octobre 2015.(source impôts.gouv.fr)

 

 

Zonage pinel

2 – Choisir la durée de votre engagement locatif.

C’est la durée d’engagement locatif qui définit votre réduction d’impôt, donc il est important de ne pas se tromper. Vous devrez prendre un engagement d’une durée minimum de 6 ans. Cet engagement pourra être modifié pour une ou deux périodes de 3 ans supplémentaires. La durée maximum prévue par la loi Pinel est de 12 ans.

Engagement locatif

Taux de réduction d’impôt en fonction du montant de l’opération

6 ans

12 %

9 ans

18 %

12 ans

21 %

La réduction d’impôt que vous pourrez obtenir dépendra de la durée d’engagement locatif que vous aurez indiqué. Le montant de la réduction d’impôt s’étale sur la période de location avec 2% pour les 6 ou 9 premières années, puis 1% entre la 9 et 12 ème année.

Le calcul de la réduction s’indexe à deux plafonds :

  • 300 000 euros par foyer fiscal et par an,
  • 5 500 euros par m².

3- Le loyer : un des points clés

En fonction de la situation géographique du bien immobilier, le montant du loyer peut être plafonné par le législateur. Aussi, la détermination de votre loyer devra être très précise et se baser sur la surface habitable. Pour les petites surfaces, la loi prévoit l’application d’un coefficient qui majore le prix au m² des appartements de petites surfaces et minore les appartements de grandes surfaces. Le calcul s’effectue ainsi, plafond de loyer x [0,7 + 19 / superficie du logement].

4- Le respect des règles pour les ressources du locataire

Les ressources de votre locataire sont imposées par la loi. En effet, celle-ci précise que les ressources varient en fonction de la localisation du bien et de la situation du locataire. Ainsi pour vérifier les ressources de votre locataire vous devrez vous appuyer sur le revenu fiscal de N-2. L’assouplissement de la loi Pinel du 1er janvier 2015 permet de louer votre investissement à un ascendant ou un descendant selon certaines conditions.

5- Quel rendement pour un projet Pinel ?

On estime le rendement brut pour un investissement en loi Pinel proche de 3%. Celui-ci peut être plus important dans certains secteurs géographiques. Afin de rentabiliser au mieux votre investissement, il est important de vous prémunir de risques tels que la vacance locative. Aussi, il est primordial de vous renseigner sur le dynamisme du marché immobilier dans la ville de votre achat immobilier. Vérifier les demandes de location qui sont le plus recherchés dans le quartier où vous souhaitez investir.

Votre appartement doit être de préférence situé dans un quartier qui permet de bénéficier toutes les commodités en termes de transport, de commerces, d’écoles, …

Parlons de Pinel dans « l’ancien » une formule à étudier.

La mesure Pinel n’est pas une mesure réservée aux investissements dans l’immobilier neuf. La mesure peut être applicable aux investissements réalisés pour l’acquisition d’un bien à réhabiliter ou un local à transformer en logement.

Pour ce type d’investissement les contraintes et les restrictions sont les mêmes que celles décrites pour l’investissement dans le neuf.

Les atouts majeurs de l’ancien par rapport au neuf

  • Le nombre de produits disponibles

S’il existe de nombreuses similitudes en termes de règles, les produits qui vous permettront de défiscaliser sont nettement plus nombreux dans le secteur immobilier « ancien ». L’offre est bien plus large et surtout le bien immobilier bénéficiera d’une position géographique, parfois plus intéressante et vous permettra de louer plus facilement.

  • Le prix d’achat de l’immobilier ancien plus favorable

Pour choisir d’investir, le prix est aussi un élément déterminant qui peut orienter votre choix sur un bien immobilier ancien. En effet, sur un quartier équivalent, le marché immobilier détermine que l’acquisition d’un appartement ancien sera 15 % à 20 % moins cher qu’un appartement neuf. Plus encore dans le cadre d’un bien qui doit être rénové.

Petite astuce, dans le cadre de travaux dits « dissociés », ceux-ci sont déductibles de vos revenus foncier dès l’année d’acquisition de votre bien immobilier.

  • Transformer un local en logement

Dans ce cas précis il faut tout d’abord demander un changement d’usage. Les règles de transformation, pour entrer dans les critères de la loi Pinel sont assez strictes. N’hésitez pas à faire appel à un architecte ou un professionnel de l’immobilier qui vous proposera des solutions et pourra vous accompagner dans l’acquisition de votre bien immobilier.

Simulez maintenant votre projet d’investissement en loi Pinel

 

 

Immobilier financement : le PTZ+ revu et corrigé

Hier François Hollande annonçait la réforme du PTZ+ pour augmenter le pouvoir d’acquisition des primo-accédants. Une petite révolution en quatre points pour favoriser le marché de l’immobilier.

Les ménages qui désirent devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement vont pouvoir bénéficier des nouvelles mesures concernant le PTZ+ à compter du 1er janvier 2016.

En effet, pour faciliter l’acquisition d’un bien immobilier, quatre points de la mesure ont été revu et corrigé par le gouvernement.

 

1er point – la révision du montant de l’emprunt

Il a été annoncé qu’à compter du 1 er janvier 2016, le montant du PTZ+ concernant l’achat d’un prêt immobilier pourrait passer de 18 % – 26 % à 40 % du montant de l’emprunt.

2eme point – un différé d’amortissement pour toutes les tranches de revenus

Octroyer un différé de remboursement d’au moins cinq ans pour toutes les tranches de revenus. Alors qu’aujourd’hui cette période pouvait varier de 0 à 14 ans en fonction des revenus du ménage.

3eme point – relevé le plafond des ressources pour augmenter le nombre des ménages éligibles au dispositif PTZ+

Donner la possibilité à plus de ménages « modestes » de devenir propriétaires en relevant le plafond de ressources éligible au PTZ+.

4eme point  – L’extension du territoire pour le PTZ+

Alors que le PTZ+ devenait possible pour l’achat d’un bien immobilier dans près de 6000 communes rurales, sous conditions de travaux de rénovation à hauteur de 25 % du prix d’acquisition de l’appartement ou de la maison. Le gouvernement entend élargir la mesure à 30 000 communes voir à l’ensemble du territoire.

Le gouvernement désire donner un souffle plus important au PTZ+ pour 2016.

A lire aussi :
Immobilier financier : le PTZ retrouve un regain de jeunesse

Lesiteimmo.com

Immobilier : investissement « coup de cœur » des français.

Immobilier : coup de coeur de l'investissementUn sondage ifop fait ressortir que les français gardent en « coup de cœur » pour investissement : l’immobilier.

« Rassurante » voici ce que pense 83 %  des Français interrogés.

Depuis des années l’investissement dans l’immobilier rassure de nombreux Français.

Le sondage réalisé par l’ifop sur les français âgés de 35 à 64 ans a mis en évidence qu’ils préféraient investir dans un bien immobilier.

L’étude de 402 dossiers permet de mettre en évidence que 28%  des sondés préfèrent investir dans l’immobilier pour se prémunir des hausses d’impôt.

La situation économique de ces dernières années pousse les Français à épargner. 

Certains «  plus de sept Français sur dix ne voient pas les prémices d’une sortie de crise ». En conséquence, ils épargnent autant de l’ordre de 54 % ou plus pour 19 % par rapport au passé. Ainsi si le livret d’épargne ne remporte que 31 % des suffrages soit un recul de 11 % par rapport à l’année dernière.  L’assurance vie, elle remonte dans le cœur des Français de 4 point en termes de taux par rapport à N-1. Quant à la Bourse, si elle reste un investissement plus risquée, elle augmente aussi dans ce sondage.

Internet : l’outil pour trouver des solutions

Si leur banquier ou leur assureur était le personnage privilégié des Français lorsqu’il fallait trouver des solutions d’investissement auparavant. Aujourd’hui, internet représentent 58 % des recherches des particuliers pour financer leur investissement. Ainsi les banques en ligne ou les courtiers ont le «vent en poupe » sur la toile.

Si vous désirez simuler votre solution d’investissement au meilleur taux cliquez ici

Lesiteimmo.com

Résidences de services : investir pour l’avenir !

Investir pour l'avenir !Vous souhaitez investir sur un segment porteur ? Avez-vous pensé à investir dans les résidences de services ? Aujourd’hui, ces résidences présentent de nombreux avantages fiscaux, que ce soit les EHPAD, les résidences étudiantes, les résidences de tourisme et les résidences d’affaires.

En effet, si vous êtes un investisseur en recherche d’un complément de revenus immédiats ou à terme, et que vous souhaitez vous soulager de la partie gestion, les résidences de services vous apportent une solution.

Le principe de ce type d’investissement

Il s’agit d’investir dans une résidence de services (pour le tourisme, les affaires, les étudiants, les personnes âgées et les seniors). Vous confierez ce logement à un gestionnaire professionnel qui s’occupe de la location de votre logement ainsi que de l’ensemble de sa gestion.

Les avantages fiscaux des résidences de services

Les résidences de services gérées par des organismes professionnels  vous permettent de bénéficier de certains avantages fiscaux non négligeables.

Votre statut de loueur en meublé vous permet de bénéficier des avantages fiscaux suivants :

LMNP classique

  • Récupération de la TVA attrayant au bien
  • Imposition des loyers dans la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux)
  • Imposition au régime du micro-BIC avec application d’un abattement de 50 %
  • Imposition au régime du réel, ce qui vous permet de bénéficier de la déduction de l’ensemble des charges liées à l’investissement (intérêts d’emprunt, frais de gestion, amortissement de la totalité du coût de l’immeuble, etc.)

Censi-Bouvard

Cette loi permet une réduction fiscale de 11 %, répartie sur 9 ans et limitée à 300 000 € par an.

Ainsi les investisseurs privés peuvent défiscaliser tout ou partie de leurs impôts directs, en conservant une bonne rentabilité locative, et ainsi à terme avoir un revenu performant et sécurisé.

Investissement mixte LMNP/Censi-Bouvard

La possibilité de lier les 2 formules d’investissement permet à l’investisseur d’allier avec astuce les 2 modes de défiscalisation, et de neutraliser complètement ou partiellement pendant plusieurs années les revenus locatifs.

Quel est le public concerné ?

L’immobilier géré s’adresse à une population d’investisseur qui désire un investissement offrant une forte rentabilité, et une sécurité importante liée à un marché lisible à long terme, car géré par des exploitants quasi institutionnels.

Ainsi, cet investissement immobilier assure une solution pérenne pour prévoir une retraite complémentaire intéressante, constituée d’un capital à prise de valeur, et d’une défiscalisation par jeu d’amortissement.

Les types de résidences concernées :

Les EHPAD :

Un tiers de la population deviendra dépendante dans les prochaines années, selon les statistiques. De ce constat, on comprend que le besoin d’établissement pour personnes âgées devient important. Aussi, le marché de ces établissements commence à prendre de l’ampleur et augure un investissement patrimonial très rentable.

Les plus de cet investissement :

  • 4,50 % ou plus de rentabilité HT pour l’acquisition d’un lot ou de plusieurs dans un établissement neuf, ou déjà en exploitation.
  • +2% par an d’augmentation de loyer garantis par un bail commercial.
  • Les intervenants sur ce marché sont essentiellement des sociétés institutionnelles parfois cotées en bourse (assurance d’une certaine sécurité d’exploitation et d’investissement).

Les résidences étudiantes :

1 million d’étudiants pour moins de 350 000 logements étudiants. Aussi, on comprend que ce type d’investissement puisse garantir un revenu de l’ordre de 3,5 à 4 % net par an.

Ces résidences sont construites pour faciliter la vie des occupants. On y retrouve l’ensemble des services nécessaires aux étudiants (salle de jeu, laverie, salle de réunion, connexion haut débit, etc.).

Les résidences de tourisme :

La France est considérée comme la 1ère destination touristique. Aussi, le problème du logement se pose dans le cadre où l’on comptabilise 80 millions de touristes étrangers. Ainsi, on érige des résidences de tourismes classées de 1 à 4 étoiles implantées dans des zones où la fréquentation touristique est conséquente.

Ces résidences de tourismes, qui offrent une multitude de services (sauna, hammam, jacuzzi, etc.), sont gérées par des sociétés spécialisées. Outre votre location, vous pourrez bénéficier de votre logement sur des périodes prédéfinies.

Les résidences d’affaires :

Avec un avantageux positionnement en centre-ville, ou proches des pôles économique des grandes villes et des transports, les résidences affaires offrent des services de qualité et de véritables alternatives aux problèmes d’hôtellerie.

Prisées par une clientèle d’affaires, ces résidences prennent un essor très important ces dernières années. Elles sont même parfois utilisées par les touristes, ce qui garantit une utilisation optimisée sur l’ensemble de l’année.

Le danger principal de l’investissement dans les résidences de services reste le choix du gestionnaire. En effet, si l’exploitant cesse son activité, la valeur du bien baisse inévitablement.

Découvrez l’ensemble des biens où investir sur lesiteimmo-neuf.com

Lesiteimmo.com

Gagner du temps et de l’argent en confiant votre prêt immobilier à un professionnel !

3d small people -Quel emprunteur n’a pas dû suivre la fastidieuse route du démarchage des banques ?

Nombreux sont les courtiers qui ont su prendre le virage de l’internet. Ces professionnels vous permettent d’obtenir rapidement des informations sur :

  • Les tendances des taux d’emprunt,
  • Les assurances des prêts,
  • Les différents prêts et avantages.

Ces courtiers vous proposent grâce à leur site des outils vous permettant de connaître :

  • Le montant de votre prêt,
  • Le montant de vos mensualités.

Ces outils vous permettront d’éviter les longs démarchages auprès des différents établissements bancaires.

Que ce soit auprès d’Empruntis, Meilleur taux, Cafpi, vous devrez répondre à un questionnaire concernant :

  • votre situation familiale,
  • votre salaire,
  • vos revenus,
  • vVotre projet, qu’il ait attrait à de la résidence principale, secondaire ou plus simplement pour de l’investissement.

Le courtier pourra en quelques clics vous dire si votre projet est viable et possible.  Sous 24 à 48 heures,  le courtier vous informe de la recevabilité de votre projet et le présentera ainsi à ses partenaires banquiers (environ 100).

Le courtier s’occupe :

  • de la présentation à toutes les banques susceptibles d’accepter votre projet,
  • d’obtenir le meilleur coût de crédit auprès de ses partenaires.

Si le courtier en prêt immobilier vous facilite grandement la vie en s’occupant des démarches longues, fastidieuses, il ne pourra signer de contrat en votre nom et vous devrez vous rendre en agence pour valider le crédit auprès de l’établissement prêteur.

Aujourd’hui 20 % des emprunteurs passent par internet, mais le taux augmente régulièrement.

Faites une demande, ça ne vous engage à rien, auprès du partenaire de www.lesiteimmo.com

index

 

[lesiteimmo.com]

 

Immobilier, c’est le moment d’acheter moins cher !

Investir pour réduire vos impôtsDans un marché plus favorable aux acheteurs, avec un début de baisse des prix de l’immobilier, lesiteimmo.com vous conseille pour les bonnes affaires dans le neuf.

Comment réduire vos impôts tout en constituant un patrimoine ?

Le dispositif « Duflot » qui a remplacé la loi « Scellier » favorise les investisseurs judicieux qui désirent acheter dans le neuf.

En effet, entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu égal à 18 % du prix d’acquisition de votre logement dans la limite cependant de 300 000 € et de 5 500 € du m².

Néanmoins, certaines conditions doivent être respectées.

  • Le logement (non meublé) doit être loué au minimum pendant neuf ans à usage d’habitation principale.
  • Vos locataires doivent satisfaire à un plafond de ressources.
  • Les loyers devront être eux inférieurs d’environ 20 % aux prix du marché.

L’ensemble de ces conditions remplies, vous pourrez compter sur un bénéfice fiscal de 54 000 € sur 9 ans. Soient environ 6 000 € par an. Cette « niche fiscale » a un plafond maximum de 10 000 € par an.

Pour en profiter, il vous faudra faire les bons choix en termes d’emplacement du bien, de superficie, de finance, de label, de gestion, …

1. Bien choisir son emplacement

Afin de pouvoir satisfaire aux différentes exigences du dispositif « Duflot », il sera important de choisir d’investir dans un appartement au cœur d’une ville dynamique. Pour éviter toutes dérives, la loi a règlementé les villes concernées par le dispositif, en imposant un nombre d’habitant et en déterminant des zones d’éligibilités.

C’est pourquoi huit villes sont considérées comme « privilégiées ». On retrouve Lyon, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Lille, et Strasbourg.

2. Choisir des petites surfaces

Ce dispositif a pour résultante de majorer les loyers des appartements d’une superficie inférieure à 63 m² et de minorer les loyers d’une superficie supérieure.

Le dispositif « Duflot » permet aux personnes désireuses d’investir de faire l’acquisition de 2 logements maximum par an.

3. Achat à crédit ou pas ?

Dans le cadre du dispositif Duflot, il est préférable d’avoir recours à un crédit. Les intérêts d’emprunt seront déductibles des loyers, qui sont bien moins fiscalisés.

Pendant la période de transition qui va précéder la location :

  •  soit les revenus locatifs vont s’imputer sur les autres revenus locatifs,
  •  soit ils créeront un déficit reportable  sur les années suivantes.

4. Attention aux labels énergétiques !

Le bénéfice de la réduction d’impôt ne sera accessible que si votre ou vos logements correspondent à un niveau de performance énergétique.

C’est pourquoi il est important de vérifier que le programme sur lequel vous désirez investir soit bien labellisé BBC ou RT2012.

Lesiteimmo-neuf.com vous propose de retrouver l’ensemble des programmes de ses partenaires qui vous permettront de bénéficier de ces atouts.

5. Les règles en terme de revenu de vos locataires

Pour bénéficier entièrement du dispositif « Duflot », les conditions de revenus de vos locataires ont été fortement durcies et devront être conformes au tableau de référence.

Les points scrutés seront fonction du nombre de personne du foyer et de la localisation du logement.

  • Le revenu fiscal inscrit sur l’avis d’imposition de l’avant-dernière année précédent la signature du contrat.
  • Le ou les locataires ne devront pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire.
  • La 1ère location doit intervenir dans les 12 mois suivant l’achat ou l’achèvement des travaux.

6. Les plafonds des loyers (voir tableau)

Les loyers seront plafonnés. Environ 20 % de moins par rapport au marché. Ce plafond sera révisé chaque année, en fonction du lieu où se situe votre bien immobilier.

Afin de calculer au mieux le loyer, il faudra multiplier la surface de votre bien par le plafond de référence. A ce produit, on affectera un coefficient, soit la formule suivante :

(0,7 + 19/S)   où S = surface.

Le coefficient ne pourra excéder 1,2 pour un bien de 38 m².

Ressources maximales des locataires admises pour le dispositif « Duflot »

Nombre de personne au foyer

Ile de France et communes de + de 250 000 habitants (1)

Commune de + de 50 000 habitants(1)

Zone A

Reste Zone A

Zone B1

Zone B2

Personne seule 36 502 € 36 502 € 29 751 € 26776 €
Couple 54 554 € 54 554 € 39 731 € 35 757 €
Personne seule ou couple ayant 1 personne à charge 71 515 € 65 579 € 47 780 € 43 002 €
Personne seule ou couple ayant 2 personnes à charge 85 384 € 78 550 € 57 681 € 51 913 €
Personne seule ou couple ayant 3 personnes à charge 101 589 € 92 989 € 67 854 € 61 069 €
Personne seule ou couple ayant 4 personnes à charge 114 315 € 104 642 € 76 472 € 68 824 €
Majoration par personne à charge supplémentaire à partir de la 5ème 12 736 € 11 659 € 8 531 € 7 677 €
Plafond du loyer mensuel (2)
Par m², charges non comprises 16,52 € 12,27 € 9,88 € 8,59 €
(1)    Les zones sont définies selon l’arrêté ministériel du 29/04/2009
(2)    Décret du 29/12/2012, parution du journal officiel du 30/12/2012

7. La gestion de votre bien immobilier.

Sachez que concernant la gestion de votre investissement, vous pourrez faire appel à un professionnel. En général il vous en coûtera 6 à 9 % des loyers, charges comprises. Néanmoins, les honoraires de ces professionnels seront entièrement déductibles de vos revenus fonciers.

Renseignez-vous et retrouvez sur lesiteimmo-neuf.com l’ensemble des programmes de nos partenaires qui vous permettront de bénéficier de ces avantages; cliquez ici !

[lesiteimmo.com]