Marché immobilier : le retour des acheteurs ?

Par lsi le 11 juillet 2024 141 vue(s)

Après une période de baisse depuis 2022, le marché immobilier français montre des signes de reprise. Selon une nouvelle note de conjoncture de l’Insee, le nombre de ménages qui souhaitent acheter un bien immobilier augmente. Ceci est en grande partie du à la baisse des taux d’emprunt.

Une reprise pour le marché immobilier

Depuis mi-2023, les intentions d’achat de logements se sont stabilisées entre 7 et 8 %. Bien que cette remontée soit encourageante, les intentions d’achat restent néanmoins 3 points en dessous du niveau de 2021. Cette amélioration est fortement liée à la diminution des taux d’intérêt, qui avaient atteint leur niveau le plus bas en début 2022.

Quelles perspectives pour les prochains trimestres ?

L’Insee note que la part des ménages qui a l’intention d’acheter un logement est bien corrélée avec le nombre de transactions immobilières. Cette stabilité pourrait se maintenir dans les trimestres à venir. Ceci malgré le délai habituel entre les intentions d’achat et la concrétisation des projets. La baisse des taux d’emprunt, amorcée début 2024, semble jouer un rôle crucial dans cette stabilisation.

Qu’en est il des primo-accédants ?

Cependant, cette reprise ne bénéficie pas à tous de la même manière. Les primo-accédants, notamment les jeunes et les ménages locataires, rencontrent plus de difficultés. En 2023, les ventes dans l’ancien chutent de 23 %, la plus forte baisse depuis 50 ans. Cette diminution des intentions d’achat depuis 2022 est principalement due aux ménages locataires. En revanche, les ménages déjà propriétaires semblent mieux résister à ces fluctuations du marché.

Quelles prévisions pour le futur du marché immobilier ?

Malgré les défis persistants pour certains segments du marché, la stabilisation des intentions d’achat depuis le début de l’année 2024 suggère que l’effondrement du marché immobilier pourrait toucher à sa fin. Cette tendance offre un certain espoir pour une reprise plus large et durable du marché immobilier français dans les années à venir.

En somme, bien que le marché immobilier français montre des signes de reprise grâce à la baisse des taux d’emprunt. Cette amélioration profite principalement aux propriétaires actuels plutôt qu’aux primo-accédants. La stabilisation des intentions d’achat laisse entrevoir une possible fin de la crise immobilière. Néanmoins, les défis restent nombreux pour les nouveaux acheteurs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *