Les baisses de prix immobiliers : une aubaine pour les acquéreurs en 2024.

Par lsi le 9 juillet 2024 454 vue(s)

Les baisses de prix sont présentent sur le marché immobilier français. Celui-ci traverse une période inédite de réajustement des prix. Ce qui permet ainsi aux acquéreurs des opportunités d’achat avantageuses. Cette tendance, alimentée par plusieurs facteurs économiques et sociétaux, marque un tournant important pour les futurs propriétaires et les investisseurs.

Le contexte économique du marché immobilier

Depuis le début de l’année 2024, les prix de l’immobilier en France connaissent une baisse significative. Plusieurs grandes villes, naguère inaccessibles pour de nombreux acheteurs en raison de la flambée des prix, voient leurs prix s’ajuster. Ce phénomène est notamment observable à Paris, où les prix au mètre carré chutent de 5 à 10 % selon les arrondissements, et à Lyon, où une baisse de près de 7 % est constatée.

Capital publie une étude réalisée par PriceHubble, un spécialiste de l’analyse du marché immobilier, qui mesure la différence entre les prix des annonces affichées sur les portails immobilier (SeLoger, Bien’Ici, Leboncoin, lesiteimmo, etc) et les prix réellement signés chez les notaires.

Comment fait PriceHubble ? Il compare les prix de vente des logements vendus l’année dernière avec ceux de la base de demande de la valeur foncière , et les prix affichés de ces mêmes logements sur les annonces de 2023, publiés sur les portails immobilier.

Suite à l’étude de 90 000 transactions, Pricehubble fait ressortir un chiffre intéressant. En effet, pour 32% des transactions, les acheteurs et les vendeurs négocient une ristourne comprise en 5 et 10% du prix affiché sur l’annonce.

Quels sont les facteurs favorables à ses négociations ?

Ces baisses de prix peuvent être attribuées à plusieurs facteurs :

Tout d’abord, le resserrement des conditions de crédit, en effet, la hausse des taux d’intérêt des prêts immobiliers diminue la capacité d’emprunt des ménages. De nombreux acquéreurs potentiels, auparavant prêts à s’endetter sur le long terme, revoient désormais leurs projets à la baisse.

Ensuite l’inflation et le pouvoir d’achat, l’inflation galopante affecte le pouvoir d’achat des Français, ce qui les obligent à reconsidérer leurs dépenses, y compris dans le secteur de l’immobilier. Les vendeurs se trouvent confrontés à une demande en baisse. Ce qui les obligent souvent à revoir leurs prix à la baisse pour conclure des ventes.

Puis l’augmentation de l’offre, en effet, la crise sanitaire a poussé de nombreux propriétaires à mettre en vente leurs biens. Ce qui entraînent une augmentation de l’offre sur le marché. Cette abondance de biens disponibles permet aux acheteurs de négocier plus fermement les prix.

Enfin, les changements de mode de vie, l’arrivée du télétravail et la recherche d’une meilleure qualité de vie poussent de nombreux citadins à quitter les grandes villes. Ceci afin de s’établir dans des zones périurbaines ou rurales, où les prix sont généralement plus bas.

Quelles sont les meilleures opportunités de baisses de prix pour les acquéreurs ?

Les acheteurs bénéficient actuellement de conditions favorables pour négocier des baisses de prix importantes. Il n’est pas rare de voir des marges de négociation allant de 5 à 15 %. Voire plus pour les biens nécessitant des travaux ou situés dans des zones moins prisées.

Les biens immobiliers affichés depuis plusieurs mois sont particulièrement sujets à des remises significatives. De plus, les vendeurs sont souvent plus enclins à accepter des offres inférieures à leur prix initial, préférant conclure rapidement la transaction, plutôt que de voir leur bien stagner sur le marché.

Comment bien négocier les baisses de prix de son achat immobilier ?

Pour optimiser votre achat immobilier pendant cette période favorable, les acquéreurs doivent adopter une approche stratégique :

Tout d’abord préparer son financement et avoir une simulation de prêt validée par une banque. Ce qui peut renforcer la position de l’acheteur lors des négociations.

Ensuite bien analyser le marché local, car une bonne connaissance des prix pratiqués dans la zone visée permet de formuler des offres réalistes et argumentées.

Enfin être patient car la précipitation est souvent l’ennemie de la bonne affaire. Attendre le bon moment pour faire une offre peut souvent mener à une négociation plus fructueuse.

La baisse actuelle des prix immobiliers en France ouvre une fenêtre d’opportunité pour les acquéreurs, qu’ils soient primo-accédants ou investisseurs. Cependant, il est crucial d’être vigilant et bien informé pour maximiser les bénéfices de cette conjoncture. En adoptant une stratégie d’achat réfléchie et bien préparée, les futurs propriétaires peuvent espérer réaliser de belles économies. Et peuvent concrétiser leurs projets immobiliers dans des conditions avantageuses.

Le marché immobilier reste cependant fluctuant, et les tendances actuelles pourraient évoluer en fonction des prochains ajustements économiques et politiques. Les acquéreurs doivent donc rester attentifs aux évolutions du marché pour optimiser leurs investissements.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *