Immobilier locatif : nouvelles mesures pour le logement étudiant

Manuel Valls recevait aujourd’hui les étudiants qui montraient leur colère ses derniers jours. Le premier ministre aurait présenté une série de mesures en faveur des jeunes sur différents points et notamment le logement étudiant.

Qu’est ce que le droit universel à la garantie locative ?

Mesure qui a été remise au goût du jour lors de l’entretien de cette journée, le droit universel à la garantie locative. Le gouvernement propose ainsi aux jeunes jusqu’à 30 ans d’être garant lors de leur demande de location.

Projet qui devrait toucher 300 000 jeunes actuellement. Coût de l’opération 100 millions d’euros par an.

Quelles sont les aides accordées aux étudiants aujourd’hui ?

La Clé (Caution locative étudiante) est un système qui permet aux étudiants disposant de revenus mais sans garant de bénéficier d’une aide qui leurs permettra d’accéder à la location.

Vous renseigner sur le dispositif Clé

Le dispositif Visale qui permet de garantir les loyers impayés d’un locataire :

  • aux salariés de plus de 30 ans en CDD de bénéficier d’une aide pour un logement loué dans les 3 mois après leur entrée dans l’entreprise,
  • aux salariés de moins de 30 ans qui louent un logement dans les 12 mois qui suivent leur embauche,
  • pour toute personne louant un logement grâce un organisme agréé :  » d’intermédiation locative ».

Se renseigner sur le dispositif Visale

Consulter les locations disponibles sur lesiteimmo.com :

Location T3

740 €
740€ cc a visiter ! F2bis meublé composé d'une entrée, séjour, kitch équipée, 2 chambres, placards, sdb, wc, digicode, ttes…

Location Appartement

700 €
Toulouse cote pavee pujol chaubet grand t2 / 3 entierement refait a neuf d'une surface de 56.50 m². Situe au…

Location Appartement

750 €
Bel appartement situé 89 avenue de Bretagne à LILLE en résidence calme et sécurisée offrant à la location un entrée,…

Location T3

750 €
750€ cc a visiter ! F2bis 55 m² prox. Berthelot, composé d'une entrée, séjour, 1 ch., 1 alcôve, cuisine équipée,…

Location T3

780 €
780€cc A VOIR ! MERMOZ - F3 meublé composé d'un séjour, cuisine équipée, 2 chambres, sdb, wc, cave, balcon, interphone,…

Location T3

795 €
795€cc A VISITER ! MARTINIERE - F3 composé d'un séjour, cuisine, 2 chambres, sdd, wc, double vitrage - Consultez toutes…

 

 

Résidences Secondaires : une surtaxe qui rapporte !

Logement sociaux ou liquidité facile ?

La surtaxe qui concerne les résidences secondaires entrée en vigueur fin 2014  rend déjà certaines mairies heureuses. Mais l’objectif est-il de favoriser la création de logements sociaux ou de financer les liquidités des mairies.

Fluidifier le marché, voici les objectifs de la surtaxe imputée aux propriétaires des résidences secondaires. Afin de pousser les propriétaires de résidences secondaires à louer ou à vendre leur maison de vacances, une surtaxe de 20 % peut être collectée par les mairies qui le souhaitent.

Mais les communes qui ont mis en place la surtaxe ne sont pas toujours celles où le besoin de logements sociaux est très criant.

Ainsi, certaines villes pour qui les dotations de l’état tendent à s’amenuiser verront leurs liquidités fortement augmenter grâce à la surtaxe. Alors que le besoin en logement sociaux n’est pas forcément une priorité de la commune.

Alors financement pour les logements sociaux ou renflouement des caisses ?

La liste des villes bénéficiaires devrait s’allonger. En tout cas, Lyon devrait prochainement appliquer la surtaxe alors propriétaires de résidences secondaires attention à vos impôts !

 

Location : le plafonnement des honoraires pour les agences

Le 1er août 2014, le décret concernant le plafonnement des honoraires des agences immobilières en termes de location a été publié. Ce décret vise à réguler le montant des frais des futurs locataires. Alors pourquoi Alur réglemente les honoraires et que stipule ce décret ?

Afin de relancer le secteur immobilier et la construction, le gouvernement a pris des mesures qui visent sensiblement les agences immobilières.

Aussi Cécile Duflot a proposé, par le biais de la loi Alur, un contrôle des frais d’agences immobilières jugés parfois abusifs.

En effet, les frais d’agences n’étaient pas plafonnés et pouvaient varier de manière assez importante d’une agence à l’autre. Pour un futur locataire, il devait payer un mois de loyer d’avance et supporter des frais assez élevés concernant le montage du dossier (frais de visite, établissement de l’état des lieux, constitution du dossier rédaction du bail).

Aussi voici ce qui va changer dès le 15 septembre prochain :

La commission d’intermédiaire en location restera à la seule charge du propriétaire bailleur. Concernant les frais liés à la location du bien immobilier ils ne devront pas excéder ceux payés par le propriétaire du bien.

Ainsi, les frais seront plafonnés à un prix par mètre carré en surface habitable en fonction du logement loué. Les prix au mètre carré par secteur géographique ont été définis par le décret entre 8 et 12 €uros. Ces plafonds seront révisés au 1er janvier de chaque année en fonction de l’IRL (Indice de Référence des Loyers).

Le décret précise que les frais liés à l’établissement de l’état des lieux seront, eux plafonnés à 3 € du mètre carré pour l’ensemble du territoire.

Qu’en pensent les agences ?

La perte de chiffre d’affaires va être conséquente et pour certaines agences cela risque d’engendrer une perte comprise entre 20 % et 50 %. Voir la fermeture simple et définitive de l’agence gestionnaire.

Est-ce la solution ou pas, à voir lors de la mise en application !