Immobilier : la campagne devient incontournable

Par Émeline le 18 juin 2020 191 vue(s)
maison de campagne - adobe stock

La campagne devient incontournable ! Le confinement a décoincé les citadins invétérés. Le coronavirus a débloqué bon nombre de nouveaux acheteurs qui se dirigent maintenant vers la campagne. 100 kilomètres autour de Paris, les biens deviennent des havre de paix.Quelles conséquences pour l’immobilier à la campagne ?

La campagne devient une destination de rêve.

Le dé-confinement est propice pour les agences immobilières qui borne à près de 100 km de la capitale. Une aubaine pour les professionnels de l’immobilier dans les secteurs « campagnards ». Les agents modifient leur façon de travailler et surtout ils travaillent différemment le texte de leurs annonces immobilières. De nouveaux mots clés viennent agrémenter la rédaction des annonces qui sont diffusées. On trouve les termes « télétravail », « besoin d’air pur », … Des adjectifs qui offrent un bol d’air aux Parisiens qui ont vécu enfermé dans leurs appartements.

Quelles conséquences pour les professionnels de la campagne ?

« 40 % d’augmentation de chiffre d’affaires par rapport à l’année dernière ». Voilà une conséquence direct de l’arrivée de ces acheteurs parisiens à près de 100 km de la capitale. Compiègne retrouve de l’attractivité et les vieilles demeures de pays semblent devenir les stars de la campagne. Les Parisiens prennent de nouvelles disposition pour leur vie. Ils désirent retrouver l’authenticité de la vie à la campagne, loin de la fougue de la grande citée. Ils cherchent le « bien être » et le « bien vivre ». Les professionnels vendent de belles longères. Les acquéreurs se projettent déjà dans la rénovation de la maison et envisagent de transformer les autres bâtiment en bureaux. Redynamiser les campagnes, créer de nouveaux emplois dans les secteurs désertés. Et oui, les campagnes reprennent du « poil de la bête ». Les professionnels retrouvent le chemin des études notariales pour la signature des compromis et après les mois de blocage, ils retrouvent le sourire. Une nouvelle approche de l’immobilier serait il entrain de se profiler ? Est ce juste un effet momentané dû à la crise pandémique ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *