Construction : un bouleversement qui va changer le prix des logements.

Par Émeline le 17 février 2020 335 vue(s)
constuction en mouvement

Construction égale prix réduits ? Une belle équation qui plaira à tous les futurs propriétaires. Mais comment y arriver ? C’est peut-être un rêve qui pourrait devenir réalité. Depuis le 31 janvier 2020, la nouvelle ordonnance parue au journal officiel vient modifier la loi Essoc concernant le Code de la Construction. Quels sont les objectifs de cette ordonnance, en termes de coût et de délai ?

Construction et prix réduits : une réalité ?

Une ordonnance dans le domaine de la construction « Essoc 2 » donne le droit aux maîtres d’œuvre d’expérimenter des solutions alternatives. Que ce soit dans le domaine énergétique, acoustique, sécuritaire, … les professionnels utiliseront des matériaux et techniques différentes pour répondre aux exigences réglementaires de la qualité du bâtiment. Aujourd’hui on recherche le résultat, afin d’atteindre des performances et l’on n’impose plus des solutions aux professionnels. On va privilégier l’adaptabilité aux besoins de l’occupant plutôt que la normalisation parfois absurde en fonction des normes dictés par un arrêté de 1982. Les évolutions technologiques permettent de mieux servir les occupants des logements, alors pourquoi s’en priver pour des simples questions de normes.

Mais comment cette ordonnance va réduire les coûts ? En mettant au service de la construction des innovations qui devront être ensuite validées par des organismes pour améliorer l’habitat. Dans un premier temps, ces améliorations seront une charge plus qu’un gain, pour les constructions. L’objectif est de mettre en œuvre ses techniques alternatives pour en faire bénéficier le plus grand nombre. Et de ce fait réduire les coûts. Donc si on envisage une baisse des coûts de construction et une baisse des délais, elle ne sera certainement pas immédiate.

Comment contrôler les nouvelles initiatives de constructions.

Le principe, les professionnels de la construction proposeront des solutions alternatives qui permettront une amélioration de l’habitat. Des organismes indépendants seront en charges de contrôler la conformité, la mise en œuvre et le résultat afin de valider la proposition alternative. Une attestation à l’achèvement des travaux pourra ensuite être délivrée afin de valider la nouvelle solution.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *