Copropriété : les astuces pour réduire les charges de copropriété

Par Émeline le 21 janvier 2020 683 vue(s)
Etude des factures de charges de copropriété

Les charges de copropriété sont en forte augmentation depuis 2018. De quoi donner le vertige aux copropriétaires ! Alors comment inverser la tendance et réduire vos charges ? Le-site-immo.com vous propose de revoir l’addition.

Les bonnes astuces pour réduire les charges de copropriété.

24 euros du m² en province contre plus de 40 euros dans la capitale, voilà le coût pour les charges de copropriété établit par MeilleureCopro. Près de 5 % d’augmentation constaté. Mais la start up n’est pas fataliste, elle propose une réduction pour les charges de copropriété de près de 20 %. Alors comment faire ?

Les dépenses superflues : il est parfois nécessaire pour une copropriété de revoir ses besoins en fonction de son fonctionnement quotidien. Tel que les contrats d’entretien qui pourraient être étudiés plus précisément. Avec une rotation des prestations moins fréquentes. Tout en maintenant un degré de propreté équivalent (le ménage par exemple). Un poids important à renégocier avec les prestataires qui poussent parfois à la consommation de leurs heures.

Renégocier vos contrats : tous les 5 ans, il est conseillé de renégocier vos contrats qui augmentent avec le jeu des indexations annuelles. En y regardant à deux fois, on peut facilement faire chuter les prix en trouvant moins cher, chez un autre prestataire. De plus, il est bon de faire du ménage dans les contrats qui peuvent fonctionner parfois en doublon.

Les syndics comment faire pour diminuer l’addition ?

Si la loi du 10 juillet 1965, impose la désignation d’un syndic, celui-ci n’a pas besoin d’être un syndic professionnel. La loi Alur a assoupli cette règlementation et permet de désigner pour les petites copropriétés, un syndic bénévole. Pour cela rien de difficile, il s’agit d’être propriétaire d’au moins un lot dans la copropriété. Le syndic bénévole permet d’économiser entre 4000 et 5000 euros par an (coût d’un syndic professionnel en moyenne).

Si personne ne désire s’engager dans cette voie alors tester le syndic en ligne. Cette méthode vous permet de diviser par deux votre facture annuelle. Si la solution est intéressante, elle n’est toutefois pas forcément adaptée à l’ensemble des copropriétés. Seul les copropriétés de moins de 50 lots sont admissibles pour les syndics en ligne.

Étudiez vos consommations d’énergies.

Le chauffage est un poste important qu’il convient de rationaliser. Commencer par diviser cette charge en installant des répartiteurs. Pensez à réduire de quelques degrés le chauffage 1° en moins = 7 % d’économie. Installez des compteurs divisionnaires pour l’eau afin d’individualiser vos consommations. Pensez à bien entretenir votre réseau de chauffage il peut coûter très cher si l’installation n’est pas entretenue. Par exemple le désembouage de vos canalisations peut vous faire économiser jusqu’à 25 %.

Attention aux petites sinistres que vous déclarez !

Votre assurance est aussi une source d’économie non négligeable. Éviter de déclarer de petits sinistres que vous pouvez vous même réparer. Vous éviterez les surtaxation l’année suivante. Impliquez vous dans la copropriété. Et si vous êtes bricoleur, n’hésitez pas à donner un peu de vos connaissances à l’ensemble des copropriétaires et vous-même pourriez y gagner fortement.

« Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières », alors n’hésitez pas à creuser un peu partout pour améliorer l’état de vos finances !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *