Home / Actualités  / Immobilier Est : comment se porte le marché ?

Immobilier Est : comment se porte le marché ?

Immobilier Est : la France a du mal à retrouver un souffle au Nord-Est. Le Centre-Est semble plutôt calme et les prix se stabilisent sur un marché assez porteur. Pour le Sud-Est, la séduction reste

nice une forte demande

Immobilier Est : la France a du mal à retrouver un souffle au Nord-Est. Le Centre-Est semble plutôt calme et les prix se stabilisent sur un marché assez porteur. Pour le Sud-Est, la séduction reste de mise et le soleil aidant, le marché immobilier de ses villes se portent plutôt bien. Lesiteimmo.com vous propose de découvrir en détail les différentes régions de l’Est de la France.

Immobilier Est : pourquoi la reprise immobilière tarde dans le Nord-Est ?

La nouvelle région Grand-Est qui regroupe l’Alsace, la Champagne-Ardennes et la Lorraine a du mal en reprendre le dessus en termes d’immobilier. Malgré une forte concentration de population, près de 9 % de la population Française, les prix de l’immobilier restent nettement en dessous de la moyenne Nationale. On constate des prix moyens pour l’ancien qui approchent les 1 900 €/m²  et des prix pour les logements neufs qui avoisinent les 2 500 €/m². Il est à noter que près de 60 % de la population est propriétaire de son logement dans la région Grand Est.

La ville qui sort néanmoins son épingle du jeu reste Strasbourg, qui propose un prix moyen d’acquisition pour ses appartements à 2 476 €/m², pour les maisons le prix moyen affleure les 2 500 €/m² et en termes de tarif moyen locatif, Strasbourg se situe à 10,9 €/m². Dans certains quartiers de la ville les prix peuvent nettement dépasser les moyennes notamment dans l’hyper-centre de la ville. Du côté de Mulhouse, les prix se négocient ferment et les baisses peuvent atteindre les 10 %. Colmar offre de belles opportunités sur ces maisons typiques qui se négocient jusqu’à 1 700 €/m². Lorsqu’il s’agit de maison de maître les prix grimpent jusqu’à 2 400€/m².

Nancy affiche une légère baisse de ses prix de l’ordre de 4 % tant dans l’ancien que dans le neuf. En revanche les investisseurs retrouvent le marché Lorrain notamment pour l’investissement dans le locatif poussé par les taux attractifs et des mesures intéressantes.

Le marché immobilier de Reims reprend un peu vie après une chute de près de 30 % des prix. Ce sont les primo-accédants qui ravivent la flamme de la ville pour acquérir des maisons allant jusqu’à investir près de 200 000 €.

Une ville où investir, Metz qui offre un potentiel intéressant de par son aspect touristique, sa position géographique et ses atouts économique. Elle propose un large choix de biens immobiliers à des prix plus qu’intéressants puisqu’elle aussi à subit une forte chute de ces prix immobiliers tant sur les appartements que sur les maisons.

Pour le marché immobilier Est rurale, il s’effondre fortement avec des baisses de prix pouvant atteindre jusqu’à 30 %.

Immobilier Est : la région Auvergne-Rhône-Alpes où en est-elle ?

La nouvelle région du centre Est affiche plutôt une tendance haussière en termes de volumes de ventes en immobilier Est. Les prix du secteur ont tendance à se stabiliser voir pour certaines villes à diminuer légèrement. Les moyennes de prix varient énormément en fonction de la ville où vous souhaitez faire une acquisition en effet, les prix les plus faibles se situent sur St Etienne avec un prix moyen à 1 367€/m² pour grimper à 3 708 €/m² à Lyon, voir 3 897 €/m² à Annecy. Pour les maisons le contraste est fortement marqué en fonction des villes, voir des départements. On peut atteindre des baisses de l’ordre de 3 % et des augmentations du même pourcentage.

La ville la plus convoitée reste Lyon. La ville ayant connu la pénurie des biens, elle a souffert d’une baisse de volume de transactions. Mais le marché semble changer les acquéreurs sont bien plus aguerris et les vendeurs semblent revenir à la raison concernant leurs prix de vente. Ville où il fait bon vivre la 3ème ville de France reste un pôle immobilier attractif. Son passé, son architecture, son dynamisme, ses écoles, sa réputation culinaire la valorise énormément et favorise les transactions qui s’effectuent selon les professionnels en des temps record.

Les aménagements urbains et l’augmentation du parc immobilier dans certains quartiers comme confluence offrent des perspectives intéressantes malgré des prix qui peuvent atteindre pour un achat à Confluence 7 000€/m².

Découvrez le nouveau quartier de confluence en vidéo :

Les quartiers plus « populaires » qui offrent une ambiance plus familiale, tel que les pentes de la Croix Rousse ou la place des Terreaux restent des quartiers fortement demandés et les prix d’achat moyens oscillent entre 3 500 €/m² à 4 500 €/m². Le quartier très prisé du Parc de la tête d’Or reste un quartier très « haut de gamme » mais aussi très familiale où les prix restent aussi très élevés puisque l’on peut atteindre également 7 000 €/m² à l’achat.

Découvrez toutes les offres privilèges sur Lyon en cliquant ici

Immobilier Est : le Sud-Est toujours un pôle d’attraction ?

La région ensoleillée, le Sud de la France continue à séduire les acquéreurs. La majeure partie des départements ont constaté une hausse de leurs volumes de transactions par exemple les Alpes de Hautes Provence avec + 13 % de ventes, le Vaucluse qui affichent + 11 %, le Var qui indique près de 16 % d’augmentation. C’est l’acquisition de biens « anciens » qui remporte la palme après une légère correction des prix à la baisse l’année dernière. Mais les villes les plus côtés en termes de prix restent les villes du littoral. On passe de 2 200 €/m² pour un appartement à Toulon pour atteindre 3 850 €/m² à Nice. Pour le marché de la maison individuelle où les baisses ont été un peu plus marquées, on se positionne à 325 000 € à Marseille pour atteindre près de 500 000 € à Aix-en Provence.

Nice voit son activité reprendre de la vigueur avec de plus en plus de primo-accédant et le retour des investisseurs. Cependant le marché Niçois souffre de la pénurie de biens. En effet, on constate qu’il y a 1,3 acheteur pour 1 vendeur. Les prix restent stables sauf pour le triangle d’or où les prix affleurent les 7 000 €/m².

Trouvez le bien qu’il vous faut à Nice avec lesiteimmo.com

Marseille reste une ville à fort potentiel. La ville offre de belles opportunités d’achat ce qui porte à de forte négociation en termes de prix pouvant aller jusqu’à 6 % de baisse. En revanche les volumes de ventes, eux, augmentent favorablement. L’offre est importante et laisse des stocks intéressants pour les acquéreurs. Aujourd’hui les professionnels estiment entre 1 à 3 mois le délai d’acquisition. Concernant les villas, les prix oscillent entre 380 000 € à 420 000 € pour une villa entre 100 à 120 m². Marseille travaille également à l’aménagement de ses voies de circulation afin de favoriser le désengorgement de certains axes. Ce qui favorisera certains quartiers et permettra de mieux ventiler les ventes.

Découvrez les opportunités à Marseille en cliquant ici

 

 

emeline@lesiteimmo.com

Community manager

Review overview
AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE