Immobilier neuf : les ventes de logement neuf faiblissent au 2ème trimestre.

Le ministère du logement et de l’Egalité des territoires  a publié les données concernant les ventes de logements neufs. Difficile de ne pas constater la baisse de plus de 12 % du deuxième trimestre  2014 par rapport à la même période de l’année dernière.

Les réservations reculent fortement

Plus de 10 % de réservations de vente d’appartements en moins par rapport au trimestre équivalent de 2013.

Concernant les maisons individuelles, elles affichent moins 23,2 % soit 1 808 réservations seulement.

On est loin d’atteindre les 500 000 logements neufs.

Ce deuxième trimestre affiche 22 610 unités  mises en vente de logements neufs soit une baisse de 22,4 %. Les réservations à la vente affichent 20 949 unités soit un recul de 12,1 %.

Les annulations de réservations semblent suivre une tendance haussière soit 15,3 % par rapport au deuxième trimestre 2013.

Location : le plafonnement des honoraires pour les agences

Le 1er août 2014, le décret concernant le plafonnement des honoraires des agences immobilières en termes de location a été publié. Ce décret vise à réguler le montant des frais des futurs locataires. Alors pourquoi Alur réglemente les honoraires et que stipule ce décret ?

Afin de relancer le secteur immobilier et la construction, le gouvernement a pris des mesures qui visent sensiblement les agences immobilières.

Aussi Cécile Duflot a proposé, par le biais de la loi Alur, un contrôle des frais d’agences immobilières jugés parfois abusifs.

En effet, les frais d’agences n’étaient pas plafonnés et pouvaient varier de manière assez importante d’une agence à l’autre. Pour un futur locataire, il devait payer un mois de loyer d’avance et supporter des frais assez élevés concernant le montage du dossier (frais de visite, établissement de l’état des lieux, constitution du dossier rédaction du bail).

Aussi voici ce qui va changer dès le 15 septembre prochain :

La commission d’intermédiaire en location restera à la seule charge du propriétaire bailleur. Concernant les frais liés à la location du bien immobilier ils ne devront pas excéder ceux payés par le propriétaire du bien.

Ainsi, les frais seront plafonnés à un prix par mètre carré en surface habitable en fonction du logement loué. Les prix au mètre carré par secteur géographique ont été définis par le décret entre 8 et 12 €uros. Ces plafonds seront révisés au 1er janvier de chaque année en fonction de l’IRL (Indice de Référence des Loyers).

Le décret précise que les frais liés à l’établissement de l’état des lieux seront, eux plafonnés à 3 € du mètre carré pour l’ensemble du territoire.

Qu’en pensent les agences ?

La perte de chiffre d’affaires va être conséquente et pour certaines agences cela risque d’engendrer une perte comprise entre 20 % et 50 %. Voir la fermeture simple et définitive de l’agence gestionnaire.

Est-ce la solution ou pas, à voir lors de la mise en application !

 

Investissement : le zonage du PTZ révisé

Le 6 août dernier le ministre du logement a publié l’arrêté relatif à la révision du zonage « A,B,C » pour le PTZ .

Au 1er octobre prochain, la mise en application des mesures concernant l’investissement locatif sera effectif. Aussi la ministre du logement déclare : « la révision du zonage,…, mieux adaptés aux réalités du marché ». Ainsi on retrouve en zone A Lyon, Lille et Marseille.

Pourquoi une révision du zonage ?

Sylvia Pinel précise que: « renforcer le dispositif d’investissement locatif et la construction de logements intermédiaires dans les zones tendues destinées aux classes moyennes ».

Les changements vont porter sur le classement d’environ 100 communes en zone A bis et A, soit une population de 3,5 millions d’habitants selon le ministère. Lyon, Lille, Marseille et Montpellier passeront en zone A et B1. Le havre, Caen et Dijon seront reclassées en B2 et B1.

La zone C  ne verra aucun changement en termes de déclassement. Il y aura plutôt des passages de certaines villes de la zone C en zone B1 et B2, selon le ministère du logement.