Energie : 10 milliards pour un bâtiment écologique

La Ministre de l’environnement, Ségolène Royal, propose son texte de loi concernant la réforme des logements pour construire plus écologique.

Dans les grandes lignes

Parce que les bâtiments sont énergivores et qu’ils contribuent à l’effet de serre pour près de 19 %, Ségolène Royal entant mettre un terme à ces abus d’émission de gaz en rénovant l’habitat.

Objectif du projet de loi, rénover plus de 20 millions de logements : coût 10 milliards d’euros.

Comment ? Crédit d’impôt et chèque énergétique

Rénover les logements mal isolés en proposant un crédit d’impôt égal à 30 % de la dépense pour les ménages qui feraient rénover leur habitation en termes d’isolation.

Pour les ménages les plus modestes, Madame le ministre, propose la mise à disposition d’un chèque énergétique qui leurs permettra de régler leur note énergétique. Reste à déterminer : le montant du chèque selon Ségolène Royal.

Affaire à suivre.

Immobilier professionnel : pour une profession immobilière « mieux » encadrée

Lesiteimmo.com : publication du décret pour l'encadrement de la profession immobilièreLe 25 juillet dernier, le journal officiel publiait le décret concernant le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière (CNTGI) (DÉCRET n°2014-843 du 25 juillet 2014).

Ce conseil qui aura pour Président Monsieur Worms s’occupera de l’encadrement de la profession immobilière.

Qu’en pense les syndicats ?

L’Union des Syndicats de l’Immobilier (UNIS) approuve la création de ce Conseil en expliquant que celui-ci démontre que la profession est reconnue comme jouant un rôle important dans la politique du logement et sur l’activité économique Nationale. En revanche, elle déplore la nomination de son responsable, qu’elle trouve peu au fait de la profession.

La FNAIM, elle semble approuver totalement la mise en place de ce conseil et la nomination de son Président.

Immobilier : une commission s’organise pour le foncier

Sylvia Pinel assure le lancement du dossier foncier au niveau National, en créant la commission Nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier. Elle a donc désigné Thierry Repentin comme président de cette commission pour gérer ce « lourd chantier » et les dossiers complexes.

Parce que le nombre de ménages demandant à bénéficier des logements sociaux augmente (1 000 000 selon le gouvernement), il est primordial de trouver des terrains qui vont accueillir ces futurs logements.

Cette commission sera chargée de mettre en place un dispositif qui permettra aux collectivités d’acquérir du foncier public à des prix inférieurs au marché sous conditions de bâtir sur ces terrains des logements sociaux.

Les préfets ont été missionnés par Sylvia Pinel, pour qu’ils mettent rapidement en œuvre ce système sur leurs départements.

Thierry Repentin aura la charge de gérer ces dossiers et de lever les problématiques pour accélérer les constructions.

 

A lire aussi :

Immobilier : La construction se réorganise autour de Sylvia Pinel

Immobilier : les dossiers brulants pour Sylvia Pinel

Immobilier actualité : relancer la construction de toute urgence.

L’immobilier neuf reste dans le dur

Le temps est morose pour les juillettistes, mais pas seulement. En effet, la construction neuve ne sort pas des ornières au terme de ce 1er semestre. Une baisse de 0,5 % par rapport au 1er trimestre pour les permis de construire et de 1,5 % pour les mises en chantier.

Les promoteurs et constructeur craignent que les mesures prisent pour septembre par le gouvernement n’enraillent pas la « chute libre » des chiffres.

 Des chiffres alarmants

Seulement 88 900 logements ont été autorisés sur ce 2ème trimestre 2014, soit un repli de 12,5 % par rapport à la même période l’année dernière.

Dans le détail, le logement individuel affiche – 13 % et le collectif et le secteur résidentiel chute de 10,5 et 22,1 %.

On est loin des 500 000 logements prévus par le gouvernement puisqu’en un an on comptabilise 387 700 (période de juin 2013 à juin 2014).

Concernant les permis de construire

Seulement 69 500 logements ont été enregistrés sur ce 2ème trimestre 2014, une baisse de près de 20 % par rapport à 2013. Seul le logement résidentiel tire son épingle du jeu avec une augmentation de 20,9 %.

305 700 mises en chantier sur la dernière année de juin 2013 à juin 2014. Une baisse de près de 14 % alarmante pour les professionnels du neuf.

Ils craignent que la synergie négative de l’immobilier neuf ne puissent être inversée par les promesses gouvernementales.

Rendez-vous en septembre pour voir les nouvelles mesures.

Lesiteimmo-neuf.com

Danger piscine: sécurisez les piscines et surveillez les enfants

Il y a plus de 1 000 000 de piscines en France et depuis 2003 la règlementation est très strict pour ces aménagements.

Et oui, l’été est là et les piscines font leurs retour pour permettre aux parents et aux enfants de se rafraîchir. Mais si la piscine est souvent synonyme de plaisir et d’amusement, elle peut devenir un vrai cauchemar lors d’une catastrophe.

Aussi la règlementation pousse les utilisateurs à s’équiper de système de sécurité performant pour éviter tout accident.

Que ce soit une bâche de protection, une serre, un système d’alarme,… Autant de procédé qui garantissent une partie de la sécurité de vos enfants. Ces moyens de protection ont bien sûr un coût mais il reste bien moindre (entre 500 et 20 000 euros) lorsqu’il s’agit de la vie de vos enfants.

Si les moyens techniques sont là pour assurer un minimum la sécurité rien ne vaut la vigilance des parents qui restent le seul moyen sûr d’éviter les accidents qui peuvent être très grave.

Alors bonne baignade mais restez vigilant

Immomatin interroge Philippe Bersoult, directeur général de Studio Net

L’innovation au coeur de l’actualité de Studio Net donne une approche très « hightech » de la société qui cherche  toujours  à donner un temps d’avance à ses clients.

Philippe Bersoult explique que les données restent l’âme des produits et de l’activité de la société Lyonnaise.

Le Directeur de Studio Net précise que l’ensemble des produits sont étudiés, bâtis autour de ces fondements. Ainsi les logiciels « du plus simple au plus sophistiqué » commercialisé par la société restent en pointe de l’innovation. La Webagency  allie la nouveauté et l’esthétique dans tous ses sites. Et avec plus de 600 000 annonces, lesiteimmo.com présente un avantage non négligeable sur le marché de l’immobilier.

Studio Net reste un partenaire privilégié pour les agences immobilières, les promoteurs, les constructeurs et leur apportent des solutions toujours plus innovantes. C’est pourquoi, la société a décidé de favoriser ses clients en créant le « club avantage immo ».

Philippe Bersoult précisait que l’IPS, l’Innovation la Performance et le Service clients fédérait l’ensemble de son équipe et permettait à la société de travailler sur ces trois fondamentaux.

Les dernières actualités de Studio Net :

  • La toute dernière refonte du logiciel Horizon,
  • le développement de la section webagency.
  • l’outil de tracking.

En effet, l’ensemble des utilisateurs du logiciel Horizon ont vu leur produit évoluer ces derniers mois. Et les équipes de la section Web agency à fortement travaillée sur l’outil mondialement connu WordPress pour donner plus de liberté à ses clients quant à la gestion de leur sites web.

Studio Net a notamment donné un atout à tous ses clients en mettant à leur disposition le site « exclusivité » qui permet de mettre en place un site pour un produit pour seulement 30 €.

Philippe Bersoult en termine en nous dévoilant ses ambitions internationale et notamment son ouverture sur le marché outre atlantique.

Lesiteimmo.com

La confiance des clients dans les solutions Studio Net

Immomatin publie sur sa tribune une interview du Groupe Mercier, intervenant majeur en immobilier sur le secteur Lyonnais.

Sébastien Duffosé, associé du groupe Mercier, interrogé sur sa solution Web tend sur la partie Logiciel, que sur son site internet confiait son ressentie sur le sujet à notre reporter.

 

 

Sébastien Dufossé, associé du groupe Mercier

Sébastien Dufossé, associé du groupe Mercier

« Rares sont aujourd’hui les porteurs de projets immobiliers à ne pas débuter leurs recherches sur Internet » explique Monsieur Dufossé.

C’est pourquoi, le groupe Mercier qui travaille sur de nombreux pôles liés à l’immobilier, promotion, construction, achat vente, location, home staging, syndic/gestion, gestion de patrimoine, réhabilitation, a voulu se doter d’un site internet puissant qui allie l’ensemble des solutions tout en laissant une grande liberté de gestion à son propriétaire.

En effet, en choisissant Studio Net, le groupe Mercier  a trouvé un partenaire qui a apporté une solution technique à l’ensemble des problématiques de son client. tout d’abord un site dédié à l’internaute, avec une navigabilité facile, ludique et rapide.

Un site qui présente l’ensemble des activités du groupe. Une solution simple pour la gestion des nombreux biens mis en ligne avec une rapidité de mise à jour et de gestion via le logiciel Horizon. Un site ludique avec une carte qui permet de géolocaliser les produits du Groupe. Mais surtout un site livré avec une administration complète qui permet au Groupe de travailler ces actualités, son contenu,… bref une boite à outils complète et performante.

SS2I, Studio Net a trouvé les moyens d’allier, esthétique, performance et facilité en un produit complet. Aujourd’hui, le groupe Mercier veut encore avantager ses clients et demande à son prestataire de travailler sur la partie visuelle et navigabilité. Une façon de mettre plus en valeur les produits en vente. Et surtout répondre à l’engouement des nouvelles générations pour la recherche via les appareils mobiles.
C’est pourquoi le prochain site du Groupe Mercier utilisera une nouvelle version de l’outil Word Press et permettra de part sa fonctionnalité responsive de répondre à la contrainte majeur du Groupe la mobilité de leur site tout en gardant la simplicité et la réactivité.

 

Immobilier et règlementation : Bercy vise 37 professions dont l’immobilier

Le ministère de l’économie et des finances a commandé un rapport à l’IGF (Inspection Générale des Finances) sur les professions réglementées. Ce dossier préconise de « violentes réformes » puisqu’il faudrait que les professions touchées baissent leurs coût de 20 %.

De quoi et de qui s’agit-il ?

Le rapport fournit par l’IGF concerne 37 professions dont les agents immobiliers, les syndics d’immeuble, les notaires, les diagnostiqueurs,… Nombreuses professions du secteur immobilier seraient impactées.

Ce rapport expliquerait que ces professions font payer leurs services beaucoup trop chers et exercent une forme de « monopole » d’après les Echos. Les conclusions seraient d’obliger les dites professions à diminuer leurs prix de 20 %.

Néanmoins, Arnaud Montebourg dénonce nombreux chiffres évoqués par les Echos et précise, concernant le rapport : « …, je le rendrai public le moment venu afin de créer la transparence en ouvrant le débat devant l’opinion publique… ».

On peut en conclure que si les chiffres ne sont pas bon, le rapport existe bien et que la cible est déjà identifiée.

Affaire à suivre…

Emprunter : comment se comporter en face des taux ?

Lorsque l’on a souscrit un emprunt pour l’achat d’un bien immobilier, on suit souvent les différents comportements des taux d’intérêts. Alors comment se comporter lorsque vous pensez avoir emprunté à un taux élevé par rapport aux taux en vigueur ? Ou quoi faire lorsque votre taux variable suit une courbe dangereusement ascendante ?

 Les taux d’emprunt baissent : je dois renégocier mon emprunt.

Les emprunteurs du 2ème semestre 2008 doivent se questionner, et consulter les  professionnels du crédit pour leur prêt.

Alors que faire pour gagner un peu d’argent ?

  1. Renégocier avec sa banque

Votre emprunt date et les taux qui sont affichés aujourd’hui sont nettement plus avantageux pour vous. Il est important de réviser votre prêt avec votre banquier. Il est cependant libre d’accepter ou pas la négociation.

Lors de la négociation votre établissement prêteur pourra :

  • Soit faire une nouvelle offre de prêt si vous souhaitez changer de solution (vous aurez 10 jours de réflexion)
  • Soit vous établir un avenant à votre contrat pour des cas plus simple de renégociation de contrat.

AS : des frais de dossier peuvent vous être facturés pour la renégociation de votre contrat.

2.  Faire jouer la concurrence : rachat de crédit

Lorsque les taux sont au plus bas il est important de faire le tour du marché et de négocier auprès de différents organismes. Vous pourriez trouver une proposition plus intéressante. Vous devrez alors clôturer votre ancien crédit avec le nouveau : rachat de crédit.

C’est parfois la solution idéale. En effet, les organismes prêteurs seront plus empressés avec un nouveau client que votre banque avec laquelle vous essaierez de renégocier. Dans ce cas pensez aux courtiers qui seront à même d’analyse l’ensemble du marché pour vous proposer la meilleure offre.

Mais s’il faut étudier le changement, il est nécessaire de tenir compte des frais liés aux nouvelles solutions. Soyez vigilant sur :

  • Les indemnités de remboursements anticipés : d’après la loi Scrivener, elles correspondent à 1 semestre d’intérêts dans la limite de 3 %  du capital restant dû.
  • Les frais d’hypothèque ou de caution mutuelle qui garantissent l’établissement qui vous prête.
  • Les frais de dossier qui correspondent à 1 % du capital emprunté.

Le rachat de crédit de nombreux paramètres qu’ils convient de bien étudier et il est important de demander des simulations pour éviter les pièges.

Sachez que vous pourrez jouer soit sur le montant de vos remboursements, soit sur la durée de vos remboursements.

Vous avez un prêt à taux variable et vous voyez les taux augmenter, que faire ?

Il est peut-être temps d’envisager un taux fixe pour vous sécuriser et stabiliser vos remboursements.

Les banques avaient bien intégré cette éventualité et ont pour ce faire mis en place un garde-fou  qui vous permet de passer d’un taux variable à un taux fixe.

Mais est-ce vraiment intéressant ?

Le changement de type de contrat peut parfois s’avérer plus coûteux et dégager une marge négative par rapport à votre ancien prêt. En  effet, les changements de crédits doivent être soumis à une grande attention. Souvent vous pouvez être soumis à un taux nettement moins avantageux  et perdre de 1 à 2 points par rapport à un nouvel emprunteur sur le même type de contrat.

Pourquoi ?

Tous simplement parce que les taux proposés pour un nouveau contractant reposent sur le TME (Taux moyen des Emprunts d’Etat), alors que votre révision portera certes sur le TME mais auquel on impute une marge. Aussi, ne laissez pas le chant des sirènes vous déstabiliser !

Alors renégocier son prêt demande de l’habilité et il est nécessaire de bien étudier le dossier avant de prendre la décision !

Immobilier Neuf : relancer la construction de toute urgence.

Voilà le bilan de la réunion de vendredi dernier entre le gouvernement et les représentants de la construction et des banques.

Alors qu’elle fut la teneur de cette entrevue et qu’en ressort ’il ?

Urgence !

Ce fut le mot d’ordre de cette journée. En effet, Sylvia Pinel confiait : « qu’il est nécessaire d’aller vite ». Il s’agissait d’accélérer le mouvement sur la production de logements (objectif 500000 logements) ainsi que la rénovation énergétique.

Les annonces précédemment faite par le premier ministre et la ministre du logement étaient le point de départ de la discussion. Aussi, il fut question pour favoriser les deux points faibles du secteur : de simplification des normes, des procédures d’aménagement et d’urbanisme. Mais les professionnels ont proposés d’autres mesures que le gouvernement semble vouloir examiner.

Si ces réformes semblent trouver des lueurs favorables auprès des professionnels. Il faut néanmoins enclencher la mise en œuvre qui devra être rapide, au dire des intervenants du bâtiment, car septembre risque de voir nombreuses entreprises du secteur fermer leur portes.

Un changement dans l’état d’esprit des banques.

Pour favoriser la reprise il fut également question du renforcement du PTZ. Car les banques qui participaient à ce tour de table devaient aussi prendre leur responsabilité. Faire confiance aux primo accédant et leur donner un petit souffle pour se lancer.

Pour avancer concrètement, le gouvernement lancera une campagne de communication en septembre pour convaincre les investisseurs et les acquéreurs frileux. De plus, une nouvelle rencontre a été programmée pour octobre afin d’affiner les propositions des professionnels.

Alors rendez-vous en octobre pour plus d’informations.

Lesiteimmo.com