Alur : Cécile Duflot met les bouchées doubles !

Cécile Duflot : loi ALURLa loi Alur est désormais votée, Cécile Duflot entend bien la mettre rapidement en œuvre. Aussi, la loi concernant la réglementation des professions immobilières et l’encadrement des loyers devrait entrer en vigueur dès septembre pour les Parisiens.

Mise en place en 2014

Hier, au terme du vote de son projet de loi, Cécile Duflot s’engageait sur la mise en place, rapide de la loi Alur (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové). Le ministre du logement précisait qu’elle voulait une mise en application dès  2014.

Aussi, « les dispositions relatives aux professionnels de l’immobilier » concernant la régulation de leurs honoraires s’imposeraient aux agents immobiliers dès juillet prochain, date des premières promulgations.

La partie du projet concernant l’encadrement des loyers, elle, prendrait effet plutôt en septembre 2014 dans la région Parisienne. Madame le ministre, prévoit une mise en place dans les autres zones tendues dès la fin de l’année.

La GUL attendra 2016

La GUL (Garantie Universelle des Loyers) reste la seule des dispositions qui devrait être mise en place seulement au 1er janvier 2016.

 

Lesiteimmo.com

Résidences de services : investir pour l’avenir !

Investir pour l'avenir !Vous souhaitez investir sur un segment porteur ? Avez-vous pensé à investir dans les résidences de services ? Aujourd’hui, ces résidences présentent de nombreux avantages fiscaux, que ce soit les EHPAD, les résidences étudiantes, les résidences de tourisme et les résidences d’affaires.

En effet, si vous êtes un investisseur en recherche d’un complément de revenus immédiats ou à terme, et que vous souhaitez vous soulager de la partie gestion, les résidences de services vous apportent une solution.

Le principe de ce type d’investissement

Il s’agit d’investir dans une résidence de services (pour le tourisme, les affaires, les étudiants, les personnes âgées et les seniors). Vous confierez ce logement à un gestionnaire professionnel qui s’occupe de la location de votre logement ainsi que de l’ensemble de sa gestion.

Les avantages fiscaux des résidences de services

Les résidences de services gérées par des organismes professionnels  vous permettent de bénéficier de certains avantages fiscaux non négligeables.

Votre statut de loueur en meublé vous permet de bénéficier des avantages fiscaux suivants :

LMNP classique

  • Récupération de la TVA attrayant au bien
  • Imposition des loyers dans la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux)
  • Imposition au régime du micro-BIC avec application d’un abattement de 50 %
  • Imposition au régime du réel, ce qui vous permet de bénéficier de la déduction de l’ensemble des charges liées à l’investissement (intérêts d’emprunt, frais de gestion, amortissement de la totalité du coût de l’immeuble, etc.)

Censi-Bouvard

Cette loi permet une réduction fiscale de 11 %, répartie sur 9 ans et limitée à 300 000 € par an.

Ainsi les investisseurs privés peuvent défiscaliser tout ou partie de leurs impôts directs, en conservant une bonne rentabilité locative, et ainsi à terme avoir un revenu performant et sécurisé.

Investissement mixte LMNP/Censi-Bouvard

La possibilité de lier les 2 formules d’investissement permet à l’investisseur d’allier avec astuce les 2 modes de défiscalisation, et de neutraliser complètement ou partiellement pendant plusieurs années les revenus locatifs.

Quel est le public concerné ?

L’immobilier géré s’adresse à une population d’investisseur qui désire un investissement offrant une forte rentabilité, et une sécurité importante liée à un marché lisible à long terme, car géré par des exploitants quasi institutionnels.

Ainsi, cet investissement immobilier assure une solution pérenne pour prévoir une retraite complémentaire intéressante, constituée d’un capital à prise de valeur, et d’une défiscalisation par jeu d’amortissement.

Les types de résidences concernées :

Les EHPAD :

Un tiers de la population deviendra dépendante dans les prochaines années, selon les statistiques. De ce constat, on comprend que le besoin d’établissement pour personnes âgées devient important. Aussi, le marché de ces établissements commence à prendre de l’ampleur et augure un investissement patrimonial très rentable.

Les plus de cet investissement :

  • 4,50 % ou plus de rentabilité HT pour l’acquisition d’un lot ou de plusieurs dans un établissement neuf, ou déjà en exploitation.
  • +2% par an d’augmentation de loyer garantis par un bail commercial.
  • Les intervenants sur ce marché sont essentiellement des sociétés institutionnelles parfois cotées en bourse (assurance d’une certaine sécurité d’exploitation et d’investissement).

Les résidences étudiantes :

1 million d’étudiants pour moins de 350 000 logements étudiants. Aussi, on comprend que ce type d’investissement puisse garantir un revenu de l’ordre de 3,5 à 4 % net par an.

Ces résidences sont construites pour faciliter la vie des occupants. On y retrouve l’ensemble des services nécessaires aux étudiants (salle de jeu, laverie, salle de réunion, connexion haut débit, etc.).

Les résidences de tourisme :

La France est considérée comme la 1ère destination touristique. Aussi, le problème du logement se pose dans le cadre où l’on comptabilise 80 millions de touristes étrangers. Ainsi, on érige des résidences de tourismes classées de 1 à 4 étoiles implantées dans des zones où la fréquentation touristique est conséquente.

Ces résidences de tourismes, qui offrent une multitude de services (sauna, hammam, jacuzzi, etc.), sont gérées par des sociétés spécialisées. Outre votre location, vous pourrez bénéficier de votre logement sur des périodes prédéfinies.

Les résidences d’affaires :

Avec un avantageux positionnement en centre-ville, ou proches des pôles économique des grandes villes et des transports, les résidences affaires offrent des services de qualité et de véritables alternatives aux problèmes d’hôtellerie.

Prisées par une clientèle d’affaires, ces résidences prennent un essor très important ces dernières années. Elles sont même parfois utilisées par les touristes, ce qui garantit une utilisation optimisée sur l’ensemble de l’année.

Le danger principal de l’investissement dans les résidences de services reste le choix du gestionnaire. En effet, si l’exploitant cesse son activité, la valeur du bien baisse inévitablement.

Découvrez l’ensemble des biens où investir sur lesiteimmo-neuf.com

Lesiteimmo.com

Crédits immobiliers : en ce début d’année les banques maintiennent leurs taux attractifs.

Le courtier Empruntis confirme le maintien des taux attractifs pour ce début d’année.

Après une forte baisse en fin 2013, les taux affichent encore des records, avec 3,50 % pour 20 ans et 3,15 % pour 15 ans.

Les banques jouent le jeu en cette période difficile pour le secteur de l’immobilier. Elles ont remonté de seulement 0,15 point les taux par rapport à mai dernier, record historique des taux d’intérêts les plus bas.

Les courtiers assurent que ces taux devraient rester à un niveau assez bas pour le premier trimestre au moins. En effet, le référent qui fixe le coût du crédit, les obligations d’Etat françaises à 10 ans, ne semblent pas annoncer un relèvement brutal de leur niveau.

Meilleur taux annonce : « Les banques s’attendent à une année difficile…elles n’auront pas la chance de réaliser autant de rachats de prêts que l’an passé. »

Mais si les banques jouent le jeu en gardant des faible taux, elles restent prudentes en maintenant des critères d’octroi de prêt assez difficiles. En effet, elles demandent aux acheteurs au minimum 10 % d’apport, et au moins un contrat à durée indéterminée.

Découvrez les meilleurs taux des partenaires de www.lesiteimmo.com ici !

 

Lesiteimmo.com

332 000 logements : des chiffres décevants en 2013

Loin des objectifs visés par le gouvernement de 500 000 nouveaux logements, les chiffres affichent un résultat bien lointain.

Logement Neuf

Logement Neuf

Un bilan négatif pour le logement neuf. -4,2 % de logements mis en chantier en 2013 par rapport à 2012, seulement 331 867 logements neufs pour 2013. Si les chiffres semblent démesurés par rapport aux objectifs de base, ils restent cependant dans la moyenne des dernières années de l’ordre de 346 000 logements.

Dans le détail

Cécile Duflot reste objective en indiquant que les 500 000 logements ne seront pas atteints cette année encore. Mais elle estime que le neuf peut progresser par rapport à l’année dernière.

La construction de logements collectifs résiste d’avantage avec 153 363 mises en chantier. Alors que les logements individuels reculent de 8,1 % soit 113 206 logements.

Néanmoins, c’est la nette baisse des permis de construire qui inquiète car on constate une baisse de 12,6 % par rapport à 2012.

Les solutions proposées

La création d’un statut du logement intermédiaire semble être une solution accouplée avec une simplification des normes de construction.

Le conseil d’état examine le retour des investisseurs institutionnels sur le secteur de l’immobilier pour lequel leur intérêt à décliné.

Lesiteimmo.com

L’encadrement des prêts immobilier : Bruxelles veut plus de rigueur.

Les ministres européens des Finances ont adopté à Bruxelles une nouvelle directive concernant l’encadrement des prêts immobilier dans l’Union Européenne.

« Éviter de nouvelles crises provoquées par les bulles immobilières » est l’objectif principale précise l’agence de presse. Les ministres des Finances Européens « visent à mettre en place un haut niveau de protection » dans le but de lutter contre les comportements irresponsables des prêteurs et emprunteurs qui font augmenter le nombres des prêts non remboursables, les défauts de paiement et les saisies de biens hypothéqués.

Une fiche technique standardisée, une série d’informations obligatoires sur les taux appliqués et les risques. Un examen approfondi des capacités de remboursement des emprunteurs.

Des mesures déjà envisagées après la crise des « subprimes » en 2011.

Découvrez les offres que vous proposent nos partenaires…

Assurance emprunteur : le sénat adopte le projet de loi Hamon

Dans la suite de la loi Lagarde de 2010, le projet de loi Hamon concernant l’ assurance emprunteur a été adopté le 30 janvier dernier par le sénat.

Désormais, les emprunteurs bénéficieront d’un délai de un an à compter de la signature de leurs prêts immobilier pour le changement de votre contrat assurance.

Meilleur Taux pense que c’est une bonne chose de laisser à l’emprunteur le choix de son assurance; celui-ci pourra réaliser des économies non négligeables.