Et si on faisait des travaux ?

(Lesiteimmo.com) – Différents éléments peuvent entraîner des travaux au sein d’un logement. Qu’il s’agisse de rénovation, d’embellissement, ou de travaux de restauration, il est important de suivre un déroulement précis. Lesiteimmo.com vous donne quelques astuces pour en venir à bout sans stress !

Entre la hausse des prix de l’immobilier neuf, l’obligation de communiquer la performance énergétique de son logement lorsque l’on souhaite le vendre ou encore la tendance des nouvelles énergies renouvelables, ou tout simplement pour valoriser son patrimoine, de plus en plus de particuliers entament des travaux de natures différentes. Qu’ils soient réalisés par des professionnels ou par des particuliers, les travaux nécessitent une étude approfondie.

Des travaux oui, mais quoi ?

La décision de réaliser des travaux ne se prend pas à la légère. Il faut définir des objectifs précis, et organiser le chantier de manière méthodique. Avant toute chose, réalisez un diagnostic de l’existant à travers des plans, étage par étage, en précisant bien l’ensemble des fenêtres, des portes, la dimension de chaque pièce. Ce plan doit être complété par un examen technique de construction qui évaluera les éventuels dysfonctionnements ou modifications à apporter d’un point de vue de la sécurité du logement (électricité, gaz, murs porteurs, humidité). L’examen technique sert aussi à vérifier l’état de tous les éléments importants du bâti : toiture, charpente, huisseries, chauffage, électricité, plomberie… Pour cette partie, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Vient ensuite la partie « agréable » des travaux : les idées ! Suivant votre besoin ou vos désirs, vous avez de nombreuses idées pour aménager votre logement. N’hésitez pas, encore une fois, à vous faire conseiller par un professionnel. En effet, toutes vos idées, ne sont peut être pas réalisables ou du moins nécessitent l’avis d’un spécialiste. D’ailleurs, celui-ci vous aidera par la suite à budgétiser vos travaux. Et malgré tout ce que l’on peut penser, il vous fera faire des économies en mettant en concurrence les entreprises susceptibles d’intervenir dans votre projet. Mais aussi en vous faisant gagner un temps précieux dans les démarches administratives. Il vous conseillera dans l’utilisation de matériaux et de techniques spécifiques pour optimiser par exemple les économies d’énergie et veillera au respect du calendrier et au bon déroulement du chantier. L’intérêt de réaliser des plans et de réfléchir sur le projet va trouver toute son importance lors de la réalisation des devis. En effet, si votre projet est approximatif les devis le seront également et les prix annoncés risquent d’être bien plus importants que le budget que vous vous étiez donné. Bien entendu, si vous souhaitez réaliser vos travaux par vous même, vous pouvez demander le prix des matériaux et outils auprès des fournisseurs.

La réalisation de devis précis, vous permettra dans un second temps, et si vous faites appel à un prêt travaux, d’apporter à votre banquier un dossier solide et complet qui sera ainsi traité rapidement. Une fois tous les devis reçus, il va falloir faire un choix entre les matériaux, les professionnels et la qualités de leurs prestations. Concernant votre budget, selon votre cas, la loi prévoit des aides sous formes de subventions, de crédits d’impôts, de prêt à taux zéro ou de taux de TVA à 5.5%.
Renseignez –vous après des artisans ou sur lesiteimmo.com. Avant d’entamer les travaux, une dernière chose doit être prise en compte : les autorisations préalables. Si vous agrandissez, si vous modifier l’aspect extérieur de votre logement ou si vous vivez en lotissement ou copropriété pensez à vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre syndicat de copropriété. Certains travaux sont soumis à des règles strictes qui si elles ne sont pas respectées peuvent obliger le propriétaire à remettre le logement en l’état initial!

C’est décidé on débute les travaux!

Vous avez toutes les autorisations, les devis en main, les artisans sélectionnés…il ne vous reste plus qu’à débuter les travaux! Deux cas de figure peuvent se présenter. Soit vous décidez de réaliser vous même les travaux et dans ce cas vous assumez seul les garanties légales liées aux travaux engendrés. Néanmoins, une seule des garanties peut poser problème : la garantie décennale, qui rend responsable la personne qui contrôle et organise les travaux des dommages éventuels qui peuvent apparaître durant les 10 ans qui suivent la fin des travaux. En effet, le particulier qui réalise ses travaux lui-même sera tenu pour responsable en cas de revente avant la fin des 10 ans en cas de dommages. Lorsque les travaux nécessitent un permis de construire, n’oubliez pas d’informer votre mairie du début des travaux par une déclaration d’ouverture de chantier. Ensuite, les travaux suivent un planning précis élaboré et contrôlé par le maître d’ouvrage ou l’entreprise intervenante.

Les travaux sont enfin terminés, n’oubliez pas de compléter le procès-verbal de réception de travaux et de le faire signer par le maître d’ouvrage et les artisans. Ne négligez pas ce document, c’est à partir de sa signature que les garanties liées aux travaux prennent effet. (garantie de parfait achèvement valable un an, de bon fonctionnement valable deux ans et enfin garantie décennale sur dix ans). Grâce à ce document, vous pourrez relevez tout ce qui n’est pas conforme à l’accord initial, et qui pourrait donner lieu à des travaux de finition ou de réparation par les entreprises concernées.

Si vos travaux ont été réalisés après l’obtention d’un permis de construire, il faut signaler la fin des travaux à la mairie à travers une déclaration d’achèvement de chantier. Si vous avez modifiez une partie de la surface habitable, vous devez communiquer ces changements à l’administration fiscale pour le calcul de l’impôt foncier.

Prochainement, nous vous ferons un mémo des aides accordées pour la réalisation de travaux.

En savoir plus :

  • Pour tout savoir sur la rénovation, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat met à disposition des particuliers une série de fiches techniques concernant tous les aspects de la réhabilitation de l’habitat ancien. Ces documents, ainsi que de nombreuses autres ressources documentaires sont téléchargeables gratuitement sur le site www.anah.fr.
  • Depuis la loi Depuis la loi n°77-2 du 03 Janvier 1977, même si vous êtes le maître d’ouvrage, vous devez obligatoirement faire appel aux services d’un architecte pour concevoir et réaliser votre projet. A moins que la surface modifiée soit trop petite ou que les transformations intérieures ne modifient pas l’aspect extérieur de votre habitation.

9 800 euros pour se loger !

(Lesiteimmo.com) – Trouver un logement devient de plus en plus onéreux pour les français. La somme des dépenses liées au logement a augmenté de +4.2% fin 2010, soit 2 fois plus que l’inflation, qui, selon les chiffres de l’INSEE, aurait grimpé de 1.8%. L’ensemble des dépenses courantes (loyer, charges, chauffage…) s’établit donc à 9 800 euros (contre 9500€ en 2009). Sur l’ensemble du territoire, les dépenses liées au logement (qu’il s’agisse de son propre bien immobilier ou d’une location) auront représenté en 2010 quelques 297,2 milliards d’euros.

Cette augmentation vertigineuse s’explique, selon le rapport annuel du ministère de l’Ecologie, par l’augmentation des prix des produits pétroliers et les conditions météorologiques de 2010, qui associés ont fait grimper les dépenses d’énergie. Le fioul et le gaz ont pris chacun + 22% et + 36% en 5 ans, et les conditions climatiques désastreuses n’ont pas épargné la consommation en énergie des ménages !

Malgré un loyer qui a plutôt ralenti, +2.7% en 2010 contre 3.1% en 2009. Les charges, qui représentent 1 dixième du total des dépenses, ont connu une hausse de 2,2% en 2010 (1,3%  en 2009). Toutes ces augmentations, ont largement entachées le budget des français , en effet, 21.7% de leur revenu disponible brut  est consacré aux dépenses courantes de logement. Pour comparaison, c’est deux fois plus que les dépenses liées aux transports (+11.4%) et à l’alimentation (+11.5%).

Source Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

L’intérêt du web pour les agences immobilières…

(Lesiteimmo.com) – L’immobilier est un marché très concurrencé composé d’un public averti et versatile… Aujourd’hui, les agences se doivent de réagir et d’imposer leur présence sur le web. Lesiteimmo.com vous donne quelques conseils marketing pour entrer dans cette nouvelle ère…

Le temps est révolu du simple site vitrine et de sa présence sur les portails immobiliers pour diffuser plus largement ses annonces. Bien entendu, ces moyens de communication sont toujours d’actualité, mais de nouvelles techniques s’imposent et se mêlent à ceux-ci.
Depuis 2009, de nouvelles agences immobilières sont apparues. Les sociétés low-cost, elles proposent des taux de commissions bas en contrepartie de prestations simplifiées. D’autres, n’ont plus de lieu physique, les agents travaillent de chez eux ou dans leurs voitures. Et enfin, les petites structures arrivées récemment sur le marché de l’immobilier proposent des services innovants comme la géolocalisation.

Avec toutes ces nouveautés, les agences plus anciennes n’ont plus qu’à bien se tenir… ou suivre le mouvement en innovant. Il y a quelques années, la communication d’une agence était centrée sur les annonces, aujourd’hui, le client en demande plus pour être séduit. Il attend un service plus large, des conseils, des simulateurs de prêts, des renseignements sur les annonces et les quartiers. La société Géoimmo, l’a bien compris et a lancé en 2010 son application Iphone avec la possibilité de trouver tous les biens disponibles près de chez soi et d’obtenir tous les renseignements sur le quartier. Lesiteimmo.com est d’ailleurs partenaire de Géoimmo et propose à tous ses clients agence cette application de géolocalisation sur leurs annonces.

Vous l’aurez compris, une présence sur le web est primordiale pour une agence immobilière, mais il ne faut pas négliger l’interaction avec le client. Comment travailler sur ces deux points ? en devenant actif sur les réseaux sociaux. Mais attention à ne pas communiquer uniquement sur les annonces. Les réseaux sociaux sont des lieux d’échanges et d’interactions. L’agence qui ouvre un compte sur Facebook ou Twitter  se doit de respecter certaines règles :

  • montrer qu’une personne physique s’occupe du compte
  • être actif quotidiennement
  • diffuser des informations intéressantes pour apporter un intérêt aux internautes qui suivent l’agence et montrer son professionnalisme
  • participer aux discussions pour développer son réseau

Et vous comment vous différenciez -vous sur le web ? Avez-vous un compte Facebook ou Twitter ?

Comment valoriser le DPE sur vos annonces !

(Lesiteimmo.com) – Depuis le 1er janvier, le DPE est devenu obligatoire sur toutes les annonces immobilières. Lesiteimmo.com vous propose quelques règles pour rendre le DPE attractif et vendeur plutôt que tenter de le dissimuler dans l’annonce….

1. La bonne taille tu afficheras.
Malgré ses couleurs spécifiques (verte, jaune et rouge) qui ne seront peut-être pas assorties avec le design de votre site ou de vos annonces, l’étiquette du DPE doit avoir une taille réglementaire soit 180 x 180 pixels.

2. Le design de ton annonce tu conserveras.
Tout le monde le sait, un site au design agréable est plus attractif, nous vous conseillons donc de réserver une place à l’étiquette du DPE, en lui dédiant un cadre.  Ainsi vos annonces seront uniformes et le visiteur prendra l’habitude de jeter un oeil au DPE si celui-ci est toujours à la même place.

3. L’information tu donneras.
Le DPE est obligatoire, alors autant l’utiliser et jouer la transparence avec l’internaute en l’informant sur la signification de la lettre obtenue pour l’annonce en question. Et pourquoi pas en profiter pour détailler dans l’annonce, si le DPE n’est pas très bon, les travaux à effectuer ou les raisons de cette notation. Au contraire si le DPE est excellent valoriser le côté économique du logement !

4. La vente tu réaliseras
Même si nous n’avons pas encore assez de recul pour savoir si le DPE est un atout pour la vente. Il est tout à fait possible de l’utiliser de façon positive pour impulser une vente. Par exemple, proposer à l’internaute de choisir son bien en fonction de la notation. Ou accompagner la description de l’annonce par des conseils de restauration pour améliorer le diagnostic.
Ou encore ne proposez que des biens au-dessus de D (en dessous, les aides pour le PTZ+ chutent).

Et vous, comment avez-vous intégré cette étiquette dans vos annonces ? Avez-vous entré un DPE pour toutes vos annonces ?

Donnez nous votre avis et vos conseils, nous attendons vos retours !

Nouvelle offre pour les agences immobilières

(Lesiteimmo.com) – Entre 2008 et 2009 beaucoup d’agences immobilières ont été obligées de fermer boutique. Et pour cause, il y en avait trop! Aujourd’hui, avec la reprise du marché de l’immobilier, l’activité reprend, et les agences  sont contraintes de reconstruire leur modèle!

Le chiffre est donné : 20% des agences immobilières ont du fermer leurs portes entre 2008 et 2009, outre la crise, elles étaient trop nombreuses sur le marché en 2009 pas moins de 28.000, soit une pour 1.000 habitants dans certaines villes moyennes, contre 15.000 en 1995.

Aujourd’hui, le marché repart et les agences ont deux orientations. Pour les petites structures, c’est la spécialisation dans des niches spécifiques : les rez de jardin, les appartements avec terrasse, les lots atypiques…
Et pour les structures un peu plus importantes, c’est le tout virtuel qui pèse dans la balance, au point de ne plus avoir d’agence « physique ». Optimhome, par exemple, revendique, au bout de quatre ans d’existence, 1 000 commerciaux indépendants travaillant depuis chez eux ou dans leur voiture, gérés par 50 personnes installées dans un village du Var.

Aujourd’hui, 80% des premiers contacts passent par Internet, les agences immobilières ne doivent pas négliger ce nouveau média pour capter de nouveaux mandats et intéresser une clientèle très versatile. Et pour cela, rien de mieux que des offres attrayantes en plus du service classique, Century 21, propose une offre de 6.000 euros « au déménagement ». Ce chèque distribué à quelque 9.000 clients depuis le mois d’octobre revient de fait à diminuer la commission d’agence.

Lire la suite sur les Echos.fr

Google se retire de l’immobilier… affaire à suivre !

(Lesiteimmo.com) – En ce début d’année, deux constats : Google qui se retire de l’immobilier et Zillow ( service d’estimation immobilière) qui serait à vendre ? Que les pros ne se frottent pas les mains trop vite. En effet, Google a pour habitude de reculer pour mieux sauter…
Pour ceux qui ne sont pas frappés par Alzheimer, il y a quelque temps, Google se lance dans la vidéo on-line et échoue, puis il achète Youtube et devient le N°1.
Même stratégie pour Picasa ou le rachat de Keyhole, une société de cartographie numérique qui sera à la base de Google Earth.

Il est donc urgent d’attendre de voir si Zillow ou Trulia ne changent pas de nom dans quelques mois pour devenir quelque chose qui commencerait par Goo… Affaire à suivre !

Pour aller plus loin : Google se plante lamentablement dans l’immobilier
L »annonce de Google
Fin des annonces immobilières sur Google Maps

Le photovoltaïque va-t-il être victime de son succès ?

(Lesiteimmo.com) – Suite à l’engouement des français face aux panneaux photovoltaïques, l’Etat se pose la question de mettre en place des quotas pour les particuliers. Une fois le quota atteint, plus aucune autorisation d’installation ne sera accordée, et il faudra attendre le trimestre prochain pour renouveler sa demande. Une proposition totalement contradictoire avec le Grenelle de l’environnement, dont l’objectif était d’encourager le passage aux énergies renouvelables et les bâtiments à basse consommation d’énergie. Lire la suite de l’article sur Maison à part